article coup de coeur

[Test – PS5] Horizon Forbidden West : Une nouvelle aventure auprès d’Aloy.

Caractéristiques

    • PlayStation 5
    • Playstation 4
  • Titre : Horizon Forbidden West
  • Développeur : Guerilla Games
  • Editeur : Sony Interactive Enternainment
  • Date de sortie : 18 février 2022
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 10/10

Horizon Forbidden West est un jeu de rôle et d’action en monde ouvert, développé par le studio néerlandais Guerilla Games, connu pour la saga des Kill Zone et pour avoir développé le premier opus de l’histoire, Horizon Zero Dawn, qui a  marqué les esprits sur la PlayStation 4 en février 2017. On retrouve donc notre chère héroïne Aloy, prête à relever de nouveaux défis dans l’Ouest Prohibé.

Horizon Forbidden West sera exclusivement disponible sur PS4 et PS5 à compter du 18 février 2022.

Des enjeux importants dans l’ouest Prohibé

L’aventure prend place six mois après les évènements de l’arc Zero Dawn. Pour ceux qui auront loupé cet épisode, sachez que le jeu vous offre une courte cinématique, servant d’introduction et de résumé. Cependant, il est préférable d’avoir joué au premier titre afin d’en connaître les détails et l’importance des enjeux de Forbidden West.

Comme vous vous en doutez, une nouvelle menace plane, mais celle ci s’avère être une catastrophe d’ordre biologique. Elle prend la forme d’une végétation rougeâtre que vous avez pu déjà apercevoir dans les trailers.

Aloy poursuit donc son aventure pour trouver la solution qui pourra contrer ce mystérieux fléau qui se répand en empoisonnant et en détruisant toute forme de vie sur son passage. Au cours de son voyage, elle retrouvera de vieux amis, forgera des alliances avec de nouvelles tribus en guerre et rencontrera de multiples menaces organiques et mécaniques, tout essayant de rétablir l’ordre et l’équilibre dans le monde.

Plus de choix et de profondeur

Horizon Forbidden West est un open-world post-apocalyptique regorgeant de questions sans réponses qui ne nous donne qu’une seule envie : découvrir ce qu’il s’y passe. On nous invite au didacticiel pour se rafraîchir la mémoire sur les bases du jeu, ce qui est une bonne chose à mon sens.

Le menu du jeu est assez riche et varié, on y retrouve plusieurs catégories comme l’inventaire, qui passe par les armes à la tenue et tous les matériaux nécessaires pour crafter ce dont on a besoin.

Le menu Compétences a une particularité car il y en a beaucoup plus que le précédent opus. Elle se caractérise par 6 branches : Guerrier, Trappeur, Chasseur, Survivant, Infiltré et Chef des machines. Ça sera donc à vous d’améliorer les points qui vous semblent le mieux pour votre façon de jouer.

La carte est plus grande et détient une nouvelle zone d’exploration sous-marine. Aloy va pouvoir nager dans la mer, le lac ou bien la rivière et explorer sous l’eau ce qui s’y cache.

Les quêtes, quant à elles, sont assez variées : on retrouve donc la trame principale, ainsi que les histoires secondaires qui sont elles-mêmes divisées en sous catégories. On y trouve les quêtes annexes, les diverses tâches, les contrats et bien d’autres encore que je vous laisserai le plaisir de découvrir afin de ne pas vous gâcher la surprise.

Le carnet regroupe quant à lui l’ensemble des différents collectibles durant notre aventure. Elle comprendra le catalogue des machines, des personnages, des objets à collectionner, des points de données. Aucune nouveauté de ce côté là, mis à part du côté du bestiaire qui a été agrandi et est plus détaillé. Celui-ci permet maintenant de connaitre en détail quel butin vont nous rapporter les différentes parties des machines, ainsi que son pourcentage de loot, ce qui peut s’avérer pratique lors de notre chasse aux items.

On peut rajouter au niveau du gameplay une nouveauté, comme l’établi, qui n’était pas proposé dans le premier opus. De quoi faciliter le craft quand on est à côté d’un camp !

L’établi permet au joueur d’améliorer et de renforcer ses armes et ses tenues, de débloquer de nouveauw avantages et de nouveaux emplacements de modifications et de débloquer une multitude d’emplacements pour vos bobines et tissus et ainsi avoir accès à différentes options de personnalisations. On retrouve le système de rareté et que, plus un équipement est rare et plus ses atouts et ses options seront nombreux.

Concernant le focus d’Aloy, maintenant on peut marquer les parties des machines qui nous intéressent pour les rendre visibles et les cibler plus facilement.

Parmi les nouveautés dans le domaine de l’exploration et de la mobilité, Aloy pourra compter sur l’ailegide, qui n’est autre qu’un planeur à énergie et également l’attracteur qui lui servira de grappin pour pouvoir ouvrir de nouvelles voies et faciliter ses ascensions à l’aide d’accroches prévues à cet effet. Celui-ci peut également servir en étant au combat et ce dernier vous permettra de prendre un peu de hauteur afin d’avoir une meilleure vue d’ensemble.

Les affrontements ont eux aussi été retravaillés pour apporter leur lot d’améliorations, reprenant les mécaniques du premier opus, tout en y ajoutant des compétences se regroupant en deux catégories. La première concerne la technique d’armes – des compétences spécifiques aux diverses armes que vous allez utilisez – et la seconde, les sursauts de bravoure qui sont des compétences propres à Aloy.

Celles-ci peuvent fortement changer l’issue d’un combat et seront représentées à l’écran par 2 jauges distinctes l’une de l’autre que vous remplirez en fonction de vos faits d’arme, par exemple, en exploitant la faiblesse élémentaire d’un ennemi, en détachant un composant ou encore en visant un point faible, etc.

Pour ce qui est du combat au corps à corps, celui-ci a légèrement évolué, notamment grâce à l’introduction de certains combos qui peuvent se révéler dévastateurs.

De nouvelles arènes ont été mises en place, des zones optionnelles où les joueurs peuvent monter sur le ring et relever différents défis d’une variété de machines accompagnées d’un chrono pour gagner les meilleures médailles et débloquer de l’équipement rare. Tout ceci se débloquera au fur et à mesure de votre progression dans les différents arbres de compétences.

PS5 oblige, la Dual Sense à été mise a profit grâce à ses différents retours haptiques. On sent que Guerilla Games a voulu pousser l’immersion.

La Dualsense nous immerge totalement avec les sons des environnements, on peut ressentir le souffle quand une tempête de sable approche ou ressentir également des vibrations quand une porte se ferme par exemple.

Quelques bugs sont à noter tout de même : le jeu a crashé à certains moments, sans compter l’absence de voix durant certains dialogues ou encore des bugs de textures pour pouvoir récolter certaines ressources. Un patch est prévu pour rectifier le tir.

Redécouvrir la Côte Ouest sous un jour nouveau

Horizon Forbiden West regorge de nouveaux paysages à couper le souffle. Les environnements sont très variés, passant par des vallées riches, des déserts secs, des montagnes enneigées, des plages tropicales et des villes en ruine sur terre ou sous l’eau, nous invitant à prendre pas mal de captures d’images tout en nous offrant une identité visuelle qui lui est propre.

Le côté graphique est réussi, les animations des machines de l’ouest de Prohibé sont bien réalisées, chaque machine à son propre comportement et les chara designs sont particulièrement recherchés et soignés.

Le titre sait prendre son temps tout en variant les plaisirs par sa richesse artistique, sa grandeur des lieux et par ses panoramas à en rester bouche bée. Tout pousse à l’exploration. On retrouve un cycle jour/nuit et une météo qui change en temps réel.

Le sound design est vraiment très bon et met directement dans l’ambiance selon la situation dans laquelle on se trouve. Les différents environnements sont bien retranscrits à travers des palettes sonores qui leur sont propres. Par exemple : le bruit de vagues quand on se retrouve près d’une plage.

Chaque machine possède son propre langage sonore, en fonction de l’action qu’elle va entreprendre, le son indique quel comportement celle-ci va adopter.

L’expression faciale des personnages a été travaillée, ils paraissent moins figés et rendent les scènes de dialogue plus humains.

La plupart des conversations dans Zero Dawn impliquait des plans rapprochés des personnages en train de parler alors qu’ici, la caméra s’éloigne, rendant les conversations entre eux plus uniques.

Le jeu est magnifique, mais on sent que Guerilla Games n’a pas entièrement exploité le potentiel de la nouvelle génération.

Une seule fin, mais plusieurs nuances

En ce qui concerne la durée de vie du jeu, tout dépendra de votre façon de jouer. Comptez principalement une vingtaine d’heures en ligne droite et beaucoup plus en faisant les quêtes annexes et les objectifs secondaires.

Le titre n’a qu’une seule fin, mais celle-ci est dotée de plusieurs nuances différentes en fonction des choix et des actions que le joueur aura pris au cours de son aventure.

Une suite qui vaut le coup !

L’aventure Horizon Forbidden West fut un véritable coup de cœur. Retrouver notre belle héroïne aux cheveux de feu, Aloy, se montrant toujours aussi forte et déterminée à combattre et à régler le danger auquel le monde fait face. Ce fut une expérience novatrice en termes d’immersion grâce à la Dualsense qui exploite au maximum les différents sons de l’environnement, poussant l’envie d’explorer les lieux.

Le titre propose une variété de panoramas qui vous en mettra plein les yeux et qui vous caressera les oreilles avec son sound design d’une qualité extrêmement soignée. La touche de nouveauté rend l’aventure encore plus dynamique que ce qu’elle n’était déjà auparavant. Ce fut également une aventure riche en rebondissements et en surprises : on n’a clairement pas le temps de s’ennuyer. A noter de tout de même que le jeu n’est pas à son plein potentiel avec la nouvelle génération, et cela est bien dommage.

Cet article a été écrit par , qui a publié 10 articles sur le site.

Un commentaire sur « [Test – PS5] Horizon Forbidden West : Une nouvelle aventure auprès d’Aloy. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.