[Test – Blu-ray] Land of the Sons – Condor Entertainment

Caractéristiques

  • Titre : Land of the Sons
  • Titre original : La terra dei figli
  • Réalisateur(s) : Claudio Cupellini
  • Avec : Leon de la Vallée, Paolo Pierobon, Maria Roveran, Valeria Golino...
  • Editeur : Condor Entertainment
  • Date de sortie Blu-Ray : 24 mai 2022
  • Date de sortie originale en salles : /
  • Durée : 117 minutes
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 6/10

Image : 4/5

Land of the Sons a été tourné en numérique (pas plus d’information) et le Blu-ray, au format respecté 2.35:1. Du côté de la définition, celle-ci est bonne sans être excellente. Elle baisse assez drastiquement sur certains plans, voire sur des scènes entières (on pense surtout à une scène de nuit, sur le bateau où un grain numérique est bien apparent). Les détails sur les visages (la barbe du père), costumes et décors (cabanes ou milieu naturel) sont impeccables. Rein à redire à ce sujet.

Concernant les couleurs, elles sont assez ternes – c’est le long-métrage qui est visuellement ainsi. Du coup, certaines couleurs ressortent plus que d’autres, comme le gris ou le bleu. Seules les couleurs de certains costumes (de couleur jaune ou rouge) se démarquent. Les blancs sont propres et nets. Les contrastes sont aussi excellents et les noirs profonds et non bouchés pour la plupart. Là encore, il y a quelques scènes de nuit qui en souffrent sur 2-3 plans. Sinon, il y a quelques scènes de coucher de soleil qui se démarquent et sont vraiment magnifiques à l’image. La profondeur de l’image est aussi excellente pour une bonne immersion dans le long-métrage. Nous avons détecté quelques petits problèmes de compression avec de très légères saccades (une bonne dizaine tout de même), mais qui n’entravent pas trop le visionnage. Un bon master HD de la part de l’éditeur, même s’il est loin d’être parfait. Le débit moyen image est de 23 MBPS.

Son : 3,5/5

Condor Entertainment nous propose une piste française et italienne en DTS-HD Master Audio 5.1. Celles-ci sont puissantes comme il faut, bien réparties, précises et  assez amples, avec quelques bons effets. Il y a pas mal d’effets d’ambiance tout au long du film, que ce soit les craquements de bois, les bruits de la nature ou les effets météo (la pluie, particulièrement).

Les dialogues sont clairs pour la VO. Le niveau du volume du doublage français est bon et s’incorpore bien au mixage original. La musique (il y en a très peu) et les effets passent bien par les cinq enceintes. Le caisson de basse est très peu, mais bien utilisé. Deux belles petites pistes identiques qui font le travail d’immersion dans le film. Le débit moyen des deux pistes est de 2,2 MBPS avec des montées à 2,5 MBPS.

Bonus : 1,5/5

  • Dans les coulisses du film (4′)
  • Du roman graphique au film (1′)
  • La Terre des Fils: les 20 premières pages du roman graphique qui inspiré le film (8′)
  • 1 ex-libris de l’album (ou “tiré à part”) offert dans chaque boitier

Dans les coulisses du film est le making-of du long-métrage qui revient sur l’adaptation, les thèmes, les décors, les maquillages et les costumes, et les difficultés du tournage. Dommage que celui-ci soit vraiment court, car il devait y avoir pas mal de choses à raconter sur le tournage. Du roman graphique au film s’intéresse plus précisément à l’adaptation en film de l’œuvre de Gipi. Là encore, c’est trop court pour être vraiment passionnant. Enfin, La Terre des Fils: les 20 premières pages du roman graphique qui a inspiré le film est un module interactif dans lequel vous pouvez visionner les 20 premières pages du roman graphique pour vous faire une idée. Cela correspond à la scène d’ouverture du long-métrage. On peut y voir déjà des différences flagrantes sur le travail d’adaptation, mais aussi des ressemblances sur l’esthétique.

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Dans le futur, un mystérieux fléau a mis fin à la civilisation. L’humanité a presque disparu. Dans ce monde abandonné devenu hostile, un père et son fils luttent pour leur survie. Lorsque le premier finit par mourir, il laisse derrière lui le journal qu’il tient secrètement depuis des années. Mais incapable de lire, le jeune homme se lance en quête d’un adulte qui pourrait lui en révéler le contenu. Un voyage vers l’inconnu, au cours duquel il va apprendre que chaque rencontre peut être la dernière.

Le Film

Land of the Sons est tiré du roman graphique La Terre des Fils de Gipi. Le long-métrage suit un adolescent, qui n’a pas de prénom et est né dans un monde post-apocalyptique. Il habite avec son père dans une cabane et les deux vivent au jour le jour. Quand le père vient à mourir, le fils part pour essayer de trouver une personne qui sache lire pour comprendre ce qu’a écrit son père. Durant ce voyage initiatique, il va être confronté à la dure réalité du monde qui regorge de dangers. Il s’agit donc d’un récit initiatique. Chaque étape du voyage est là pour que le fils passe des épreuves qui fera de lui un homme.

Evidemment, c’est assez simple mais, joliment raconté. Sa rencontre avec d’autres personnages, sympathiques ou non, et les décisions qu’il fera vont influencer son destin. Les rôles secondaires ne sont pas pour autant mis de côté. Le père possède une bonne présence à l’écran et on comprend ses intentions dans le final émouvant du film. D’autres personnages, comme la sorcière, Maria ou le bourreau sont bien développés et ont une incidence sur l’intrigue.

La réalisation est plutôt simple, mais efficace. Tout est quasiment filmé en lumière naturelle, ce qui donne un cachet au film. Les décors, ceux des lagunes qui sont magnifiques, et les costumes nous plongent  bien dans un univers post-apo. Le rythme du long-métrage est lent, mais nous n’avons pas ressenti de longueurs tant les rebondissements s’enchainent de façon limpides. De plus, le casting est impliqué. En premier lieu, le jeune Leon de la Vallée, qui joue le fils. Il passe par différents sentiments, qu’il interprète assez justement, et on sent bien la progression de son personnage. Il est bien secondé par Paolo Pierobon, Maria Roveran et Valeria Golino.

Land of the Sons est un bon petit film post-apocalyptique, bien réalisé et prenant par son ambiance et son esthétique. Il plaira aux fans du genre.

Article écrit par

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K et couvre l'actualité cinématographique en salles.

Et maintenant, on fait quoi ?

L'équipe de Culturellement Vôtre vous remercie pour vos visites toujours plus nombreuses, votre lecture attentive, vos encouragements, vos commentaires (en hausses) et vos remarques toujours bienvenues. Si vous aimez le site, vous pouvez nous suivre et contribuer : Culturellement Vôtre serait resté un simple blog personnel sans vous ! Alors, pourquoi en rester là ?

+1 On partage, on commente

Et pour les commentaires, c'est en bas que ça se passe !

+2 On lit d'autres articles

+3 On rejoint la communauté

Vous pouvez suivre Culturellement Vôtre sur Facebook et Twitter (on n'a pas payé 8 euros par mois pour être certifiés, mais c'est bien nous).

+4 On contribue en faisant un don, ou par son talent

Culturellement Vôtre existe grâce à vos lectures et à l'investissement des membres de l'association à but non lucratif loi 1901 qui porte ce projet. Faites un don sur Utip ou Tipeee pour que continue l'aventure d'un site culturel gratuit de qualité. Vous pouvez aussi proposer des articles ou contribuer au développement du site par d'autres talents.

S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x