[Critique] Top Gun : Maverick – Une suite qui tient ses promesses ?

Caractéristiques

  • Titre : Top Gun: Maverick
  • Réalisateur(s) : Joseph Kosinski
  • Avec : Tom Cruise, Jennifer Connelly, Miles Teller, Val Kilmer, Jon Hamm, Ed Harris et Glen Powell.
  • Distributeur : Paramount Pictures France
  • Genre : Action
  • Pays : Américain
  • Durée : 131 minutes
  • Date de sortie : 25 mai 2022
  • Acheter ou réserver des places : Cliquez ici
  • Note : 8/10

Une suite spectaculaire

Plus de trente-cinq ans après le premier opus (qui date de 1986), la suite tant attendue de Top Gun, intitulée Top Gun : Maverick arrive en salles dans quelques jours. Après avoir été l’un des meilleurs pilotes de chasse de la Marine américaine pendant plus de trente ans, Pete “Maverick” Mitchell continue à repousser ses limites en tant que pilote d’essai. Il refuse de monter en grade, car cela l’obligerait à renoncer à voler. Il est chargé de former un détachement de jeunes diplômés de l’école Top Gun pour une mission spéciale qu’aucun pilote n’aurait jamais imaginée. Lors de cette mission, Maverick rencontre le lieutenant Bradley “Rooster” Bradshaw, le fils de son défunt ami, le navigateur Nick “Goose” Bradshaw. Face à un avenir incertain, hanté par ses fantômes, Maverick va devoir affronter ses pires cauchemars au cours d’une mission qui exigera les plus grands des sacrifices. Alors, est-ce que le résultat est à la hauteur de l’attente ?

Clairement oui. Commençons par le scénario. Maverick doit revenir à Top Gun pour former de jeunes pilotes pour une mission suicide dont tout le monde sait que la plupart ne reviendrons pas vivants… sauf que Maverick veut tout faire pour que tout le monde revienne sain et sauf. Il est toujours hanté par la mort de Goose et de plus, le fils de son ami fait partie des pilotes sélectionnés. Autant dire que psychologiquement, c’est assez compliqué pour lui. Pour le personnage de Maverick, le thème est la rédemption et aller de l’avant dans sa vie, ce qui passera évidement aussi par une histoire d’amour. Tout ça est plutôt bien amené, avec des scènes miroirs au premier film mais qui ont un sens différent pour certaines. On pense très clairement à la scène de football américain sur la plage qui fait écho à la scène de volley ball du premier opus.

Un film miroir

image tom cruise top gun maverick
Copyright Paramount Pictures

On pourra aussi dire qu’il y a un parallèle entre les nouveaux personnages et les anciens. Ainsi Rooster et Hangman sont des miroirs des personnages de Maverick et Iceman. Même dans la construction scénaristique du film, c’est quasiment la même que pour le premier film. Tout ça pour nous montrer ce qui a changé ou non, ou évolué dans le monde de l’aviation depuis 1986. Enfin, nous avons aussi une scène avec Val Kilmer qui revient dans le rôle d’Iceman. Quand on sait ce que l’acteur vit ( il a un cancer de la gorge qui l’empêche de parler) et que les scénaristes ont inclus ça dans le scénario, la scène entre les deux personnages n’en est que plus émouvante et on sent que les acteurs ne feignent pas leurs émotions, malgré une blague qui passe bien. D’ailleurs, en parlant d’humour, on en trouve quelques touches tout au long du film : certaines qu’on voit venir et d’autres non, mais à chaque fois, cela fait mouche.

Une réalisation immersive

image miles teller top gun
Copyright Paramount Pictures

Concernant la réalisation, là c’est clairement un sans-faute. Joseph Kosinski a voulu faire de Top Gun : Maverick autant un blockbuster fun qu’une expérience immersive. Il reprend les codes visuels du premier long-métrage (la scène d’ouverture, la scène quand Maverick revient à Top Gun en moto ou encore la scène de sport). Il utilise au maximum la lumière naturelle en extérieur, ce qui donne de superbes scène avec lever et coucher de soleil. Mais surtout, là où il excelle, ce sont dans les scènes de vols d’avion et de combats aériens. Il faut savoir que quand vous verrez les acteurs dans le cockpit, tout est vrai ! Ils sont vraiment dans les avions, il n’y a pas de fonds verts, tout est réel. Cela donne une expérience immersive avec les acteurs. On ressent chaque virement de l’avion ou quand les personnages se prennent des G. C’est magistral.

Evidemment, on ne peut pas tout faire en réel et quand les avions explosent, il y a des effets spéciaux. Et ceux-ci sont excellents. Le rythme de Top Gun : Maverick est très bon, on ne s’ennuie pas une seconde. En plus, celui-ci a une durée de deux heures et onze minutes (ce qui est assez court pour un blockbuster moderne). La musique de Lady Gaga, Hans Zimmer et Harold Faltermeyer est aussi très bonne. Ils reprennent certains thème du premier film et les développent. La chanson thème de Lady Gaga restera dans votre tête tel “Take my breath away” en 1986.

Tom Cruise au sommet

image jennifer connelly top gun maverick
Copyright Paramount Pictures

Côté acteur, Tom Cruise (Mission : Impossible – Fallout) prouve encore une fois qu’il est l’une des plus grandes stars du cinéma. Il se moque de son jeu, à travers des blagues, mais sait aussi se montrer intense et émouvant. Jennifer Connelly (Alita : Battle Angel) s’en sort très bien en intérêt amoureux, surtout que son rôle est bien développé. L’alchimie entre elle et Cruise passe vraiment bien. Miles Teller est très bon dans le rôle de Rooster. On sent qu’il s’est inspiré du jeu (que ce soit dans la voix ou la gestuelle) d’Anthony Edwards (l’acteur qui jouait Goose dans Top Gun, le père du personnage de Teller). Val Kilmer n’a qu’une seule scène et malgré sa maladie, elle est autant amusante qu’émouvante. Quel plaisir tout de même de le retrouver dans le rôle d’Iceman ! Jon Hamm (Le Cas Richard Jewell) et Ed Harris ont des performances sérieuses. Enfin, Glen Powell est la version moderne d’Iceman et il l’interprète parfaitement.

Top Gun : Maverick est un long-métrage qu’il faut vraiment voir en salles pour en avoir une expérience optimale. Un scénario prenant, des images aériennes folles et des acteurs impliqués font du film une suite réussie qui tient ses promesses. Tout est présent pour en faire un succès.

Cet article a été écrit par , qui a publié 2001 articles sur le site.

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.