[Test – Blu-ray 4K Ultra HD] The Batman – Warner Bros France

Caractéristiques

  • Titre : The Batman
  • Réalisateur(s) : Matt Reeves
  • Avec : Robert Pattinson, Colin Farrell, Zoë Kravitz, Paul Dano, Jeffrey Wright, Andy Serkis, John Turturro...
  • Editeur : Warner Bros France
  • Date de sortie Blu-Ray : 6 juillet 2022
  • Date de sortie originale en salles : 2 mars 2022
  • Durée : 167 minutes
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 9/10

Image 4K : 5/5


The Batman a été tourné en numérique (Arri Alexa LF, Arri Alexa Mini LF, Arri Alexa Plus 4:3 et Sony CineAlta Venice 6K) et le Blu-ray 4K, au format respecté 2.39:1, est issu d’un master 4K avec une compression HEVC et une présentation en Dolby Vision (ou HDR10). Du côté de la définition, c’est un sans-faute. Celle-ci est parfaite et ne baisse pas une seule seconde. Pas d’apparition de grain numérique. Les détails sur les visages (le fabuleux maquillage du Pinguin ou encore les détails du masque de Batman), costumes (ceux de Batman et Catwoman en tête) et décors (la batcave ou encore le Iceberg Lounge), réels ou numériques, sont magnifiques.

Du côté des couleurs, c’est aussi très bon. Les couleurs comme le bleu ou le rouge, sont très présentes et certaines couleurs chaudes aussi, comme les levers ou couchers de soleil, qui sont somptueux. Le reste des couleurs est bien saturé comme il faut. Les scènes sombres ou de nuit ne sont pas en reste non plus, avec d’excellents contrastes et des noirs non bouchés. Le long-métrage étant visuellement très sombre, cela passe extrêmement bien en 4K. Il y a peu de blancs, mais ceux-ci passent bien aussi. Enfin, la profondeur de l’image est également excellente. Un master parfait. Aucun problème de compression n’a été détecté.

Son : 5/5

Warner Bros France (Matrix Resurrections, Cry Macho) nous propose deux pistes  en Dolby Altmos (avec un core en Dolby TrueHD 7.1). Des pistes très puissantes, précises, biens réparties,  amples, avec énormément d’effets. Les dialogues sont clairs pour la VO et le niveau du volume du doublage pour la VF est au niveau, sans empiéter sur le mixage original. Les effets d’ambiance (coups durant les combats, coups de feu etc.) sont nombreux et passent par tous les canaux avec une précision redoutable. Nous avons aussi droit à pas mal d’effets verticaux (la course poursuite en voiture où la piste donne tout).

La musique, superbe, de Michael Giacchino s’avère bien mixée à l’ensemble. Elle est bien mise en avant, de même que les chansons utilisées, comme “Something in the Way” de Nirvana ou encore les musiques techno entendues à l’Iceberg Lounge, où l’on ressent chaque vibration grâce à une superbe utilisation du caisson de basse. Celui-ci est aussi bien utilisé, de façon générale, pour une superbe immersion dans le film. Deux pistes qui raviront autant les fans de VO que de VF.

L’éditeur nous propose aussi deux autres pistes en Dolby Digital 5.1. Celles-ci sont plutôt puissantes, assez amples, bien réparties, mais manquent de précision à cause de la compression. Les dialogues sont clairs pour la VO et le niveau du volume du doublage est au niveau et s’incorpore bien au mixage original. Les effets et la musique passent bien par les cinq canaux. Le caisson de basse est bien utilisé. Deux pistes alternatives intéressantes si vous ne pouvez pas utiliser d’Atmos.

image zoé kravitz the batman

Bonus : 3,5/5

  • A la recherche de la Vengeance (5′)
  • The Batman : la genèse (6′)
  • La Vengeance rencontre la Justice (8′)
  • Devenir Catwoman (8′)
  • La Batmobile (11′)
  • Anatomie de la course poursuite (6′)
  • Anatomie du saut en wingsuit (6′)
  • Création de la Vengeance (53′)
  • Déballage des icones (5′)
  • Une transformation : Le Pingouin (8′)
  • Scènes coupées (8′)
  • Le plan de Gotham (15′)

Nous commençons les bonus par A la recherche de la Vengeance qui revient sur la conception qu’a l’équipe de Batman et du style de combat du héros. Un peu court, mais intéressant. Dans The Batman : la genèse, l’équipe revient sur le processus de casting et de screen test, sur le côté détective du film et du style visuel du Chevalier Noir. Passionnant. La Vengeance rencontre la Justice s’intéresse à l’Homme Mystère (Riddler), à ce qu’il représente et aux ressemblances et différences entre Batman et le Riddler, ainsi qu’entre Bruce et Edward et à leur relation. Dans Devenir Catwoman, Zoé Kravitz  et l’équipe parlent des screen tests et des tests d’alchimie entre elle et Robert Pattinson, de l’entraînement aux arts martiaux, du style de combat, du look et évidemment du costume du personnage.

La Batmobile revient sur la conception de la célèbre voiture, son style, la complexité pour la construire et les cascades avec les différentes versions de celle-ci. Ensuite, nous avons l’Anatomie de la course poursuite, qui vient en complément du bonus précédent, dans lequel on voit comment l’équipe des cascades en voiture a fait pour créer celle-ci. La course-poursuite a ainsi nécessité une centaine de voitures, plus des scènes en studio avec des écrans LED. Anatomie du saut en wingsuit revient sur la scène mentionnée dans le titre. De l’idée à la conception du wingsuit, de la prévisualisation jusqu’au tournage, tout est passé en revue. Vient enfin Création de la Vengeance, le gros making-of du film. Celui-ci se concentre sur les essais costumes et lumières, le tournage, le personnage de Gordon et sa relation avec Batman, la conception du costume de Batman, l’arrêt du tournage pendant six mois à cause de la pandémie, la reprise du tournage  avec les règles de sécurité sanitaire, le tournage à Liverpool, celui dans le volume et les derniers jours de tournage. Assez complet, ce module s’avère très intéressant.

Déballage des icônes  revient sur la conception des costumes de Batman, de l’Homme Mystère, de Catwoman et du Pingouin. Sympathique mais court. Dans, Une transformation : Le Pingouin, on découvre comment, grâce au maquillage et à des prothèses, Colin Farrell s’est plongé dans le rôle d’Oz, comment il a créé sa démarche et sa voix. C’est surprenant de voir à quel point un maquillage peut changer la performance d’un acteur. Ensuite, nous avons deux scènes coupées avec ou sans le commentaire. La première est la scène de discussion entre le Joker et Batman à Arkham qui a été diffusée par le réalisateur Matt Reeves sur YouTube. Dans la seconde, Selina va voir Oz pour qu’elle puisse travailler “en bas”. On comprend donc comment elle a pu y entrer. Enfin, le plan de Gotham revient sur les repérages pour trouver les décors naturels, ainsi que sur la conception et la construction des décors du film. Vraiment intéressant.

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Après avoir sillonné les rues de la ville sous l’identité de Batman et instillé la peur chez les criminels, Bruce Wayne a exploré les quartiers les plus mal famés de Gotham City. Conscient qu’il ne peut plus compter que sur quelques rares alliés de confiance – Alfred Pennyworth, le lieutenant James Gordon  – parmi les notables corrompus de la ville, le justicier solitaire s’est imposé comme le seul citoyen capable d’obtenir vengeance. Lorsqu’un tueur s’en prend aux élites de Gotham City en mettant au point des crimes sadiques, un faisceau d’indices mystérieux plonge notre enquêteur masqué dans les bas-fonds où il croise la route de Selina Kyle, alias Catwoman, Oswald Cobblepot, alias le Pingouin, Carmine Falcone et Edward Nashton. Tandis qu’il commence à acquérir la certitude que le criminel se trouve sans doute à Gotham City et qu’il voit désormais clair dans son jeu, Batman doit nouer de nouvelles alliances, démasquer le coupable et rétablir la justice dans une ville depuis trop longtemps en proie aux abus de pouvoir et à la corruption

Le Film

Cet article a été écrit par , qui a publié 2001 articles sur le site.

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.