bannière week-end taylor swift eras

[Test – PlayStation 4] Edengate: The Edge of Life – Un voyage émotionnel

Caractéristiques

    Test effectué sur :
      • Playstation 4
      Existe aussi sur :
    • Xbox One
    • PC
  • Titre : Edengate: The Edge of Life
  • Développeur : Digital Bros. S.p.a., HOOK
  • Editeur : HOOK S.R.L.
  • Date de sortie : 15 novembre 2022
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 5/10

Développé par le studio italien HOOK, Edengate: The Edge of Life est inspiré par les événements liés à la pandémie mondiale liée au Covid-19. D’ailleurs, une bonne partie du développement s’est effectué en interne durant le confinement.

Le titre nous propose une aventure interactive sombre et effrayante pour réfléchir aux sentiments d’incertitude, d’isolation, de désir et d’espoir. Il embarque le joueur dans un voyage émotionnel à travers les yeux de Mia, une jeune biologiste prometteuse…

Seule au monde à Edengate

Comme dit précédemment, vous incarnez une jeune scientifique, Mia, qui se réveille dans un hôpital abandonné. Elle ne se souvient de rien et se retrouve seule face à elle-même en quête de réponses à ses questions.

Rejoignez Mia dans son voyage émouvant pour explorer la ville abandonnée d’Edengate et découvrir toutes les traces de vie et d’horreur dans cette ville autrefois animée. Découvrez au cours du jeu ses secrets et ses souvenirs grâce à l’exploration, la résolution d’énigmes et la prise de décision.

Simple comme Bonjour !

Edengate: The Edge of Life est une expérience de simulation de marche à la troisième personne conçue pour vous rappeler qui vous êtes et découvrir pourquoi les lieux sont vides. Un réveil, rappelant peut-être un peu le début de la série Walking Dead, sans zombies, mais avec quelques événements quasi paranormaux qui procure une ambiance particulière dès les premières minutes de jeu.

Le gameplay est très simpliste. On se déplace assez facilement, dans un environnement entièrement mis à l’abandon et partiellement détruit par des sortes de racines surgissant de temps en temps lors de notre aventure pour nous gêner et nous remettre sur la bonne voie.

Les interactions avec divers objets qui ornent ou gênent votre chemin seront mises en évidences en blanc avec des balises visuelles. Vous saurez donc toujours où vous devez aller et quels éléments du décors seront utilisables.

Exemple : Mia devra déplacer un objet, grimper dessus pour accéder à des zones non accessibles. On retrouvera également des transitions de zones par des passages étroits dans lequel Mia devra se faufiler lentement. Elle devra utiliser la lumière pour éliminer les racines qui se dresseront sur son chemin.

On comprend très vite que le jeu ne cherche pas vraiment à nous compliquer la vie. Il n’y a pas de véritable menaces, vous ne serez jamais confronté à la mort. Même si vous êtes coincé dans une pièce ou un endroit pendant un certain temps et que vous ne trouvez pas votre chemin, des flèches en surbrillance vous montreront la voie à suivre. Vous retrouverez la même chose pour les projecteurs de lumière et/ou les objets à déplacer.

Le titre nous offre une poignée d’énigmes qui ne sont pas vraiment un défi en termes de difficulté : tout est expliqué dans les notes explicatives, notamment avec des codes d’accès pour trouver ceux-ci en quelques minutes et des générateurs d’électricité qui peuvent s’allumer qui sont présents aux alentours, avec une procédure à suivre pour actionner des boutons dans le bon ordre. Vous l’aurez compris, tout vous est servi sur un plateau pour vous faciliter la tâche.

Certains éléments “ souvenirs” seront aussi sur votre passage en surbrillance, ils seront très importants puisqu’il donneront une idée de ce qui a conduit aux évènements que notre héroïne à traversés.

Au cours de votre aventure, vous apercevez l’enfance difficile de Mia dans son école, un enfant fantomatique apparaît et nous ne comprenons pas nécessairement pourquoi il apparaît. C’est l’un des fils rouges de l’intrigue qui reste totalement inexpliqué… C’est dommage, car cela créer un sentiment de confusion alors que l’on cherche à comprendre ce qu’il se passe.

On remarquera également quelques bugs, comme la fluidité de la caméra qui semble parfois saccadée et des plantages qui obligent à relancer le jeu. Nous espérons qu’une mise à jour sera faîte pour régler le problème.

Totalement isolée…

Edengate: The Edge of Life nous permet de jouer dans une atmosphère étrange en raison de la capacité du jeu à créer une atmosphère d’isolement intense.

Le jeu est visuellement agréable, avec des décors très propres et une bande son parfaitement ambiante tout le long de l’aventure.

Les développeurs ont fait l’effort de travailler dur pour proposer des environnements différents où vous pouvez explorer le monde extérieur depuis un hôpital, à travers des rues désertes, jusqu’à une école et une gare vides avec des éléments à explorer, obligeant le joueur à faire un minimum d’exploration et d’action.

Le jeu est entièrement en français et le résultat est plutôt convaincant.  La voix de Mia et des autres personnages que vous entendrez dans les cinématiques sont d’une grande qualité.

Une faible durée de vie

Edengate: The Edge of Life nous propose une durée de vie de 1h30 à 3h avec une progression très scriptée, ce qui peut-être un bon point pour les débutants en matière de jeu narratif.

Si à contrario, vous êtes plutôt en quête de challenge, sachez qu’il n’y a pas de niveau de difficulté.

Par contre, si voulez prolonger votre durée de jeu en recommençant une deuxième partie,  certains trophées demanderont de pouvoir examiner tous les souvenirs, les graffitis, les objets.

Un jeu trop simpliste

Nous recommandons ce jeu aux amateurs de jeux narratifs. Le cadre de la pandémie mondiale est bien utilisée, et notre chère Mia est une protagoniste avec une personnalité intéressante. Bien que le jeu réussisse à créer une atmosphère particulière, il n’est pas effrayant pour autant. Le titre s’appuie vraiment sur la solitude, dégageant un sentiment d’appréhension.

Dommage que l’histoire soit confuse et donne aux joueurs un sentiment d’incomplétude. Certains seront peut-être déçus par la longueur et la simplicité qu’offre ce titre,  mais Edengate: The Edge of Life reste tout de même appréciable.

Article écrit par

Et maintenant, on fait quoi ?

L'équipe de Culturellement Vôtre vous remercie pour vos visites toujours plus nombreuses, votre lecture attentive, vos encouragements, vos commentaires (en hausses) et vos remarques toujours bienvenues. Si vous aimez le site, vous pouvez nous suivre et contribuer : Culturellement Vôtre serait resté un simple blog personnel sans vous ! Alors, pourquoi en rester là ?

+1 On partage, on commente

Et pour les commentaires, c'est en bas que ça se passe !

+2 On lit d'autres articles

Vous pouvez lire aussi d'autres articles de .

+3 On rejoint la communauté

Vous pouvez suivre Culturellement Vôtre sur Facebook et Twitter (on n'a pas payé 8 euros par mois pour être certifiés, mais c'est bien nous).

+4 On contribue en faisant un don, ou par son talent

Culturellement Vôtre existe grâce à vos lectures et à l'investissement des membres de l'association à but non lucratif loi 1901 qui porte ce projet. Faites un don sur Tipeee pour que continue l'aventure d'un site culturel gratuit de qualité. Vous pouvez aussi proposer des articles ou contribuer au développement du site par d'autres talents.

S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x