[Preview] The London Heist : le calibre qu’il te faut

image logo the london heist

Après Until Dawn : Rush of Blood et Bound, nous continuons de vous proposer des previews de jeux prévus pour le très attendu Playstation VR. Cette fois-ci nous abordons The London Heist, l’une des expériences qui figureront dans la compilation Playstation VR Worlds (en compagnie, notamment, de The Descent). C’est aussi l’un des softs les plus vus depuis l’annonce du casque VR de Sony, alors que ce dernier s’appelait encore Morpheus, notamment car l’équipe derrière le jeu n’est autre que SCE London Studio. Et quand l’un des spécialistes des jeux « à accessoire » se met au travail, on peut en attendre de bons résultats.

image art the london heist

Casque vissé sur le haut du crâne, et Playstion Move bien en mains, on découvre ce The London Heist de solide réputation. On prend place dans une voiture, sur une autoroute, et au volant se trouve un personnage qui se trouve être notre acolyte. Alors que se déroule un petit dialogue, enfin plutôt un monologue de sa part, le joueur découvre un peu l’habitacle. Comme toutes les expériences sur Playstation VR que l’on a connu jusqu’ici, on est impressionné par l’incroyable sentiment de réalisme qui se dégage de The London Heist. Pas spécialement en terme d’action, nous allons voir qu’elle devient vite plus fun qu’autre chose, mais en terme de sensations. Les Playstation Move sont très fidèlement reproduits et « transformés » en extensions de nos bras. On peut attraper une canette, ouvrir la boite à gant et y farfouiller. Si l’emballage manque encore de finitions (on a tenté de balancer une canette à la tronche du chauffeur, sans résultats probants), la magie opère toujours autant : le joueur devient carrément le personnage de The London Heist.

image preview the london heist

La petite balade sur l’autoroute vire vite à la fusillade grandeur nature. The London Heist ne fait pas dans la dentelle, et alors que l’on se demandait quand l’action allait s’envoler une camionnette nous dépasse. Les portes s’ouvrent et une bande armée fait feu ! Ni une, ni deux, le coéquipier nous tend une arme, on s’en empare grâce au Playstation Move et c’est parti pour un bon gros règlement de compte à toute berzingue. Viser et tirer sont une sinécure qui se fait naturellement, et recharger nous a totalement surpris : il faut recréer le mouvement en s’emparant d’une recharge et en la positionnant dans le flingue. Comme nous l’écrivions plus haut, les sensations qui se dégagent de cette idée sont excellentes. On regarde à droite, à gauche, devant et derrière, de façon frénétique histoire de ne pas se laisser submerger par les belliqueux : on est dedans. Ça répond parfaitement, c’est très précis, c’est loin de la baffe purement technique mais tout à fait regardable, et bien vite The London Heist nous fait croire que l’on est propulsé dans un film de John Woo.

image artwork the london heist

La séquence de The London Heist que nous avons essayé se rapproche clairement d’un shoot sur rails, fondamentalement en tout cas. Car, comme toujours avec le Playstation VR, la mise à scène donne surtout l’impression d’être plongé dans une expérience bien plus originale, ici on est clairement dans un film d’action. On se débarrasse des nombreux ennemis dans des explosions de leurs engins motorisés complètement exagérées, on n’est pas réellement mis en danger par les tirs adverses donc on se concentre sur la réussite de nos actes, et ça fonctionne à 100%. Impossible de juger le scénario cependant, car même si l’on s’est bien rendu compte que les lignes de dialogues seront loin d’être absente, notre preview se concentrait sur l’action. De ce pur point de vue, ce que nous avons essayé de The London Heist nous a donc convaincu comme étant une expérience intense, sans doute pas ce qui se fera de mieux sur le Playstation VR à sa sortie mais tout de même un trip à ne pas louper.

Rappelons que le casque Playstation VR sera disponible le 13 octobre 2016. The London Heist figurera dans la compilation Playstation VR Worlds, qui sera mis en vente le même jour.

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato
/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *