[Test – Playstation 4] How To Survive 2 : l’invasion zombie côté crafting

image how to survive 2Caractéristiques

  • Test effectué sur : Playstation 4
  • Genre : Action, RPG
  • Éditeur : 505 Games
  • Développeur : Eko Software
  • Sortie : 6 février 2017

Test

Décidément, Eko Software (Handball 2017) a de la suite dans les idées. Annonçons-le clairement, se lancer dans une séquelle de How To Survive était un projet risqué, tant la précédente itération n’avait pas laissé de souvenirs impérissables (et c’est le moins que l’on puisse écrire). Seulement, c’était aussi une bonne idée, car le studio de développement a pu travailler sur ce jeu pas spécialement attendu, à l’ombre des regards indiscrets, ce qui peut provoquer un étonnement agréable. Pas vraiment de quitte ou double donc, et que du bon à gagner, ce que l’éditeur 505 Games (Virginia, Abzû, Portal Knights) a bien compris en décidant d’accompagner le soft. Alors, ce How To Survive 2 profite-t-il de l’effet de surprise ?

Histoire : 3/5

image playstation 4 how to survive 2

En lui-même, le scénario de How To Survive 2 n’a absolument rien de folichon. Écrivons qu’il se borne à remplir le rôle de prétexte, créant la situation idoine afin de permettre au jeu de justifier le genre dans lequel il s’inscrit. Le joueur incarne un quidam de l’apocalypse zombie : tout, de ses fringues à son rendu physique, en fait la parfaite âme en peine sans trop de charisme. Ainsi, le gamer peut remplir au mieux cette carcasse, tandis que les personnages secondaires s’occupent, eux, de distiller une ambiance tout à fait sympathiquement réussie. L’action est située en pleine Louisiane, et il se trouve que le joueur reçoit un appel : un autre survivant est dans les parages, désirant plus que tout construire un camp fortifié afin de repousser les morts-vivants et, pourquoi pas, relancer l’humanité sur d’à peu près bons rails. Kovac de son prénom, russe à l’accent bien marqué (oui, en pleine Louisiane, tout va bien), vous aidera du mieux possible, ainsi que d’autres protagonistes bien amochés du ciboulot…

How To Survive 2 n’est clairement pas un jeu narratif, le fil rouge est avant tout le rapport du joueur avec le gameplay, même si l’emballage, entre urgence zombiesque et humour gratiné est bien agréable. Les quelques vidéos de présentation sot marquées par un cet humour, parfois noir, et les différents personnages secondaires rencontrés apportent tous leur pierre à l’édifice d’un jeu certes sans grandes envolées scénaristiques, mais à l’atmosphère réussie. Notons, par ailleurs, que How To Survive 2 est proposé dans une version anglaise sous-titrée en français, et c’est une bonne chose.

Gameplay : 4/5

image jeu how to survive 2

On ne vous le cache pas : on partait un peu pessimiste concernant le gameplay de How To Survive 2. Pourtant, après une longue pratique, force est de constater que le jeu est tout aussi plaisant qu’indéniablement classique. Sorte de mélange entre du hack’n’slash à tendance RPG et du pur soft à crafting, How To Survive 2 ne cherche pas vraiment à réinventer la roue, mais plutôt à trouver le bon équilibre. Une sage décision de la part d’Eko Software, tant le premier volet fut en-dessous des attentes à ce niveau. Le jeu est, donc, l’occasion d’exorciser cet état de fait, et l’objectif est atteint. Le crafting est dorénavant beaucoup plus efficace et complet, il demandera au joueur une certaine attention pour ne rien laisser passer, mais aussi afin de ne pas se laisser submerger par le poids du matériel transporté. Tout le matos récupéré servira à construire des équipements (bien vite votre batte de baseball ne sera qu’un souvenir ému), mais aussi des bâtiments pour le camp.

Car n’oublions pas que l’un de votre objectif dans How To Survive 2, à part ramener vos miches saines et sauves des différentes missions, c’est de construire un havre de paix digne de ce nom. Et il y a du pain sur la planche, car le début vous fait arriver dans un endroit proprement désert, mis à part un pilonne et une porte vers le bunker où habite le fameux Kovac. Il va falloir prendre le marteau, de l’huile de coude et bien d’autres éléments pour, par exemple, construire une armurerie ou un indispensable coffre. Et afin que cela soit possible, il va non seulement falloir traîner vos guêtres dans des missions de récupérage, mais aussi faire évoluer à la fois la ville, votre personnage et ses capacités. C’est là une petite retenue que l’on a concernant le gameplay de How To Survive 2 : cette mécanique de l’évolution n’est pas très pratique et, pire, s’avère un peu compliquée par une interface pas spécialement pensée pour la console (le curseur de la souris PC est carrément de la parte sur certains écrans fixe).

Une anicroche certes troublante mais qui ne doit pas faire oublier que How To Survive 2 se tient plutôt bien globalement. La notion de survie est accolée avec le niveau de l’avatar, ce qui créé évidemment un intérêt pour le gain d’expérience. Par exemple, les systèmes de faim et de soif, qui poussent le joueur à calculer pour toujours avoir de la nourriture et de l’eau dans le sac, seront plus « doux » en travaillant les capacités en rapport, si bien qu’à haut niveau l’avatar ne sera plus pris par une fringale le pénalisant dans ses actes physiques. Ces derniers, d’ailleurs, sont eux aussi classiques et efficaces. How To Survive 2 est un jeu à vue de trois quarts, en caméra fixe (le joueur est donc entouré d’une bulle de vision nette quand il passe dans des endroits couverts) mais dont l’éloignement est réglable en appuyant sur le bouton R3, ce qui provoque un système de combat plutôt bourrin et efficient.

Avec les armes au corps à corps, il est possible d’enchaîner les coups de latte, de tout défoncer avec une bonne grosse dérouillée en pleine course ou de charger une gigantesque torgnole des familles. Avec les armes à distance, dont un arc bien grisant à utiliser, pour viser ce sera le stick droit. L’avatar peut aussi courir, grimper, ouvrir des portes et, petite sucrerie, achever un zombie de manière bien classe en appuyant sur la bonne touche au moment opportun (signalé à l’écran). Mais attention à la barre d’endurance, même si on l’a trouvé plutôt permissive. Bref, How To Survive 2 est marqué par une prudence de bon aloi, qui contribue à rendre une globalité certes emprunt de conformisme, mais surtout qui rend un résultat bien calibré. Et c’était là l’essentiel.

Technique et ambiance sonore : 2/5

image test how to survive 2

Autant How To Survive 2 réjouit dans son intention de livrer une expérience agréable à prendre en mains, autant on ne peut que regretter le manque de diversité dans les différentes zones visitées. Avec seulement trois environnements à parcourir de fond en comble, en plus de la vaste zone du camp, on ne peut pas dire qu’on croule sous les décors, et c’est bien dommage. Vous le savez : pour nous la beauté est toujours relative, et une bonne direction artistique peut sauver bien des mauvaises situations. Ici, on ne peut pas non plus avancer que le jeu pique les yeux, ce serait un mensonge éhonté, par contre il est indubitable que cela manque d’animations, de petits éléments de décors qui pourraient créer une émotions. C’est donc assez décevant d’un point de vue visuel, même si l’atmosphère sombre des paysages est plutôt bien vue.

Côté ambiance sonore, How To Survive 2 fait un pari osé : une bande originale minimaliste, c’est à peine si un thème alarmiste se met en route quand la situation devient critique, mais un certain travail sur le sound design. Ainsi, le joueur se retrouve parfois plongé dans le silence, seulement hanté par le bruit des pas de l’avatar, et ces gémissements entêtants plus ou moins lointain. Mention spéciale au rendu de l’orage, qui créé une atmosphère tendue. Cela fonctionne bien, tout comme les doublages interprétés sans fausses notes.

Durée de vie : 4/5

image gameplay how to survive 2

Si vous accrochez à How To Survive 2, vous pourrez vous amuser sur des heures et des heures. En terme de contenu, le jeu se tient plutôt bien, avec de nombreuses missions principales mais aussi secondaires, un camp à bien fonder qui vous demandera du temps. Enfin, pour les aficionados du jeu à plusieurs, Eko Software propose un mode coopératif en ligne… et en local, c’est assez rare de nos jours pour être souligné !

Note finale : 13/20

How To Survive 2 est une suite digne de ce nom. Proposant un système de craft supérieur à celui de son ainé, le jeu est aussi plus agréable à prendre en mains et plus long. Reste quelques éléments à revoir pour un éventuel troisième volet : plus d’environnements afin d’éviter tout sentiment de lassitude, et apporter un supplément d’âme à son histoire qui, en l’état, ne tient que sur le potentiel humoristique des personnages secondaires. En l’état, How To Survive 2 est un jeu de survie en invasion zombie efficace, qui va à l’essentiel, et à qui il ne manque qu’une cuillère à soupe d’ambition pour lui permettre un tout autre statut.

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *