[Test – Blu-Ray] Les Trolls — Mike Mitchell et Walt Dohrn

Caractéristiques

  • Titre original : Trolls
  • Réalisateur(s) : Mike Mitchell et Walt Dohrn
  • Avec : Louane Emera, M. Pokora.....
  • Editeur : 20th Century Fox France
  • Date de sortie Blu-Ray : 20 Février 2017
  • Date de sortie originale en salles : 19 Octobre 2016
  • Durée : 92 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image : 4/5

Beau master. Très bonne définition. Les couleurs sont éclatantes, les contrastes et les noirs bons, tout comme la profondeur de champ. Le ratio 2.35:1 s’adapte bien au film, mais on aurait préféré un rapport de forme de 1.85:1, qui aurait été plus approprié. Quelques saccades constatées lors du premier quart d’heure. Le débit moyen image est bon : 27,4 MBPS.

Son : 2,5/5

La piste VO est en DTS-HD Master Audio 7.1. Les dialogues sont clairs. C’est puissant, bien réparti et précis. Les effets et la musique passent par les enceintes latérales et arrières. On regrette cependant la sous-utilisation du caisson de basse. Le débit moyen de la piste est bon : 4,1 MBPS. La piste française est en DTS 5.1 (pas de HD). La piste reste bien répartie, mais est moins puissante et précise que sa consœur anglaise. Les dialogues sont clairs, mais aussi légèrement plus hauts que sur la piste anglaise. Le débit moyen/max est de 768KBPS.

Bonus : 3/5

  • Visitez le village des Trolls (4′-VF)
  • L’art du « stop-motion » (5′-VF)
  • Créer la magie des trolls (5′-VF)
  • Dans le bunker (2′-VF)
  • Scènes inédites (7′- VOST)
  • De Troll à Troll (4′ – VOST)
  • Le monde Dreamworks

Visitez le village des Trolls est un module de 4 minutes dans lequel le nuage nous fait visiter le village des Trolls, avec la présentation de certains personnages que l’on ne voit pas dans le film, mais  aussi de certains personnages principaux, à coup d’extraits du films ou d’extraits inédits. Court mais amusant. L’art du « stop-motion » est un bonus de 5 minutes qui revient sur les scrapbookings de Poppy et leur création. Un module ludique et intéressant. Créer la magie des trolls, un making-of de 5 minutes sur la création du film, se révèle également instructif, quoi qu’un peu court. Dans le module de 2 minutes Dans le bunker, Nuage nous fait visiter le bunker de Branche. Amusant.

Scènes inédites : 3 scènes coupées sont au menu. La première se déroule juste après que Poppy ait raconté l’histoire de l’évasion des Trolls. le roi Peppy arrive et on découvre qu’il a des problèmes de mémoire. Une scène qui ralentit le rythme et qui a bien fait d’être coupée. La seconde est une chanson coupée que la chef chante. Un peu ridicule, elle n’apporte rien au film. Enfin, la dernière est une courte scène dans laquelle Poppy essaye ses robes pour le couronnement. Si elle permet de nous familiariser un peu mieux avec Satin et Chenille, la scène aurait néanmoins ralenti le film.

De Troll à Troll est un module de 4 minutes avec plusieurs spots dans lesquels Poppy et Branche répondent à des questions existentielles, de type chat ou chien? sandwichs rectangle ou triangle?  ou encore Vanille ou Chocolat? court et amusant. Le monde Dreamworks permet de découvrir, à travers des extraits, les autres films du studio tel que Shrek, Madagascar, Dragon, Kung-Fu Panda etc….

Synopsis

Les Trolls sont des créatures délirantes et joyeuses et surtout les rois de la pop. Mais leur monde d’arcs-en-ciel est changé à jamais lorsque leur leader Poppy, accompagnée de Branche et tous ses amis, doit se lancer dans une mission de sauvetage qui l’entraînera loin de ce petit paradis.

Le film

Loin du trip nostalgique opportuniste à l’attention des personnes ayant grandi dans les années 90, Les Trolls se révèle être un sympathique dessin animé pour les enfants, qui saura également faire sourire et danser les adultes grâce aux chansons écrites par Justin Timberlake et à une écriture. Humour, bons sentiments et optimisme sont de mise, le tout servi par la réalisation plaisante et efficace de Mike Mitchell (Shrek 4). Découvrez notre critique complète.

Guillaume Creis

Guillaume Creis

Adore le cinéma en général , que ce soit lesgros blockbusters ou les plus petits films .les séries TVet les jeux vidéo.
Guillaume Creis
7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *