[Preview] On a testé le Game Master Mode de Divinity : Original Sin 2

Un mode de jeu idéal pour les rôlistes, puristes ou pas

image gmm logo divinity original sin 2

Après avoir eu accès au début de l’aventure de Divinity : Original Sin 2, voilà que nous avons pu nous frotter à ce qui était l’une des promesses de campagne du Kickstarter lancé (et réussit) par Larian Studios : le Game Master Mode. Entourée d’une aura de mystère, cette nouveauté était pour le moins attendue, car faire le pont entre le jeu de rôle papier, et le RPG vidéoludique, c’est une volonté pour le moins aguichante… mais risquée. Mais rassurez-vous, car le studio belge est décidément plein de ressources créatives, et ce que nous avons essayé nous a carrément passionné.

image gmm screenshot divinity original sin 2

Si vous êtes du genre à chérir les bons moments passés avec Donjons et Dragon, ou autres alternatives, alors ce Game Master Mode est fait pour vous. Le principe peut paraître un peu opaque, et pourtant il est d’une simplicité étonnante : un Maître du jeu (MJ, pour plus de commodités) devra se faire connaître, et il aura tout pouvoir sur l’aventure qu’il aura préalablement préparée. Ne restera plus qu’a trouver quatre joueurs (au maximum), en local ou en ligne, pour partager ce qui est l’un des modes multijoueurs les plus séduisants qu’on ait pu expérimenter. Pour que le trip soit total, Larian Studios a tout prévu, livre tous les outils afin que le MJ puisse inventer la trame rêvée. Support papier bien sûr, mais aussi éléments de jeu entièrement modulables.

image gmm larian studios divinity original sin 2

Le but est, donc, de permettre au MJ d’être aussi à l’aise que possible, lui qui va devenir, en quelques sorte, le metteur en scène de l’aventure. Il choisira où déployer les personnages, organisera des rencontres avec des PNJ, pourra vous imposer bien des combats et situations inquiétantes. Notre expérience sur ce Game Master Mode peut vous donner un bon aperçu des possibilités folles ici offertes. Après avoir construit notre personnage, on s’est retrouvé embarqué dans une mission de sauvetage. En route, on croise un loup. Dès lors, le MJ nous propose une gamme de choix, trois de base, que l’on peut compléter par nos propres demandes. Par exemple, on pouvait attaquer frontalement, ou balancer un caillou dans les fourrés histoire qu’il nous libère le passage. On aurait très bien pu demander au MJ de rajouter une option qui exploite la bière que l’on pouvait trouver dans un tonneau, en cours de route. Notre groupe a opté pour une éventualité toute autre : appâter l’animal agressif avec un morceau de jambon que nous transportions. L’imagination est la bienvenue, tant qu’elle reste sensée, car la réussite est l’affaire de dés. Le lancer s’affiche à l’écran, et la victoire devient purement une affaire de statistiques. Il se trouve que notre idée ne fut pas couronnée de succès. Dès lors, le MJ a pris les commandes du loup, et notre groupe s’engagea dans un combat à mort.

image gmm article divinity original sin 2

Cet exemple se multipliait pendant ces quelques heures de découvertes. Celles-ci se sont écoulées si vite qu’il ne fait aucun doute que le Game Master Mode n’est pas à prendre à la légère. Les possibilités sont quasiment infinies, du moins elles n’ont comme limites que celles du MJ, et de ses réactions. Ce dernier devra travailler sa partie jusque dans les moindres détails, bien maîtriser chacune des vignettes, et surtout rester à l’affût du moindre frémissement dans l’équipe qu’il « masterise ». Il est l’âme de la partie, celui qui s’assure du bon fonctionnement, du rythme idéal, l’option de pause lui sera d’ailleurs d’une utilité décisive. Et c’est là, précisément, que ce mode de Divinity : Original Sin 2 nous a soufflé, car on retrouve effectivement toutes les sensations d’un jeu de rôle papier, tout en permettant une approche simplifiée, accessible à toutes et tous contre un peu d’implication pour comprendre les rouages.

image gmm divinity original sin 2

Dès la sortie de Divinity : Original Sin 2, ce Game Master Mode proposera quelques 130 cartes, de quoi déjà créer une multitude de quêtes. Mais Larian Studios ne s’arrête évidemment pas là : les mods seront évidemment invités à la fête, et les MJ pourront créer leurs propres maps, les partager avec la communauté. On peut donc s’attendre à ce que les joueurs s’emparent du concept pour le mener vers des résultats probants, même s’ils devront faire attention à ne pas verser dans les conflits de droits : les modérateurs seront très attentifs. Au final, le Game Master Mode nous a offert quelques heures de pur plaisir, et cela confirme les très bonnes impressions globales que dégagent Divinity : Original Sin 2.

Rappelons que Divinity : Original Sin 2 sortira sur PC courant 2017.

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato
/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *