[Test – Playstation 4] Horizon Zero Dawn – The Frozen Wilds : un DLC d’envergure ?

Caractéristiques

    • Playstation 4
  • Développeur : Guerrilla Games
  • Editeur : Sony Interactive Entertainement
  • Date de sortie : 7 novembre 2017
  • Acheter : Cliquez ici

Introduction

Alors que cela fait quelques mois que nous avions bouclé Horizon Zero Dawn (retrouvez notre test), voilà qu’un DLC impressionnant, dans l’intention, vient s’ajouter à un contenu déjà très, très bien fourni. Rappelons que le jeu de Guerrilla Games nous plongeait dans la peau d’Aloy, jeune et courageuse femme dont le cheminement nous offrait bien des sensations. Si le titre n’était pas exempt de petits défauts, on ne pouvait que tomber sous le charme d’un univers riche, et plein de possibilités.. Celle retenue ici, à l’occasion de The Frozen Wilds, nous propulse sur des terres glacées.

Histoire : 3/5

image ps4 the frozen wilds

Le scénario en lui-même ne casse pas trois pattes à un canard (et puis, laissez cet animal tranquille !). Horizon Zero Dawn : The Frozen Wilds nous propose de rejoindre le Nord, et plus précisément La Plaie, territoire des nomades Banuks. Un espace vaste, qu’on se le dise ! C’est ici qu’Aloy va être confrontée à une problématique qui prend la forme d’une nouvelle menace : Daemon, un antagoniste capable de contaminer les machines déjà coriaces. On suit un cheminement principal plus ou moins passionnant, habité de personnages pas spécialement inoubliables mais qui ont le mérite de bien s’implémenter dans l’univers. Le vrai souci provient des dialogues, toujours aussi insipides, voire embarrassants. Dommage, surtout qu’on apprécie toujours les audiologs, qui développent bien l’univers.

Gameplay : 4/5

image jeu the frozen wilds

Pour une approche plus complète du pur gameplay, référez-vous à notre test du jeu (le lien est dans l’introduction). Horizon Zero Dawn : The Frozen Wilds a le bon goût de proposer des nouveautés aussi utiles que bien dans le ton. La première, et la plus notable selon nous, concerne le nouvel arbre de compétence, intitulé Voyageuse. Se focalisant sur le rapport entre Aloy et ses montures, il permet notamment une énorme amélioration : la possibilité de ramasser des objets. Gain de temps et de confort évident ! D’autres belles surprises sont au rendez-vous, comme la réparation de ces compagnons temporaires.

Autre nouveauté au programme : trois armes font leur apparition. Nommées Foudroyeur, Rail de glace et Souffle de forge, elles apportent de nouveaux rapports avec les éléments. Électricité tétanisante, pics aussi pointus que glacés, flammes dévastatrices, tout cela apporte une dose de fun non négligeable, surtout que les nouveaux ennemis vont vite vous demander de hausser le niveau. En effet, cette nouvelle aventure demande à ce que le joueur ait déjà atteint un bon niveau : le trentième sur le papier, même si l’on conseille plutôt d’être plus proche du quarantième, en début de périple. Les machines, contrôlées par Daemon, offrent une adversité surprenante, complexe et accompagnée d’une très bonne intelligence artificielle.

Ambiance visuelle et sonore : 5/5

image test the frozen wilds

On aurait été étonné du contraire, tant le jeu de base est d’une beauté à couper le souffle, Horizon Zero dawn : The Frozen Wilds est une claque visuelle de tous les instants. Outre des panoramas enneigés parfaitement sublimes (et ces ciels…), le rendu de la neige nous laisse pantois, admiratif devant tant de justesse, que ce soit pendant sa tombée ou au sol. L’animation d’Aloy, qui marche différemment que sur les revêtements précédemment foulés, est aussi parfaitement au point. Le tout ne souffrant d’aucun souci de framerate. Quelques nouvelles musiques viennent compléter l’expérience. Des compositions finalement assez attendues, peu surprenantes, mais toujours aussi entêtantes.

Durée de vie : 4/5

image the frozen wilds

Pour un DLC, il y a de quoi être très largement satisfait. Afin de voir la fin du scénario principal, il vous faudra une petite dizaine d’heures. Un chiffre déjà intéressant, et qui grossit encore si vous êtes du genre gourmand et jusqu’au-boutiste. Avec trois sortes d’objets à collectionner, de nombreuses quêtes annexes, ce sont 20 heures qui s’ajoutent.

Note finale : 16/20

On avait un peu peur du DLC cosmétique, mais il n’en est rien. Horizon Zero dawn : The Frozen Wilds propose assez de nouveautés pour être ajouté à l’expérience de base, sans nul doute. Le nouveau territoire apporte son lot d’émerveillement, via des panoramas à se damner. Côté gameplay, Guerrila Games ne s’est pas fichu de nous, et apporte de véritables améliorations, notamment dans la maniabilité des montures, par le biais d’un nouvel arbre de compétences qui leur est dédié. Enfin, la durée de vie dépasse nos espérances, finissant de convaincre du bien-fondé de ce contenu.

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato
8/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *