article coup de coeur

[Test – Jeu de société] Monopoly Gamer – Hasbro Gaming

image jeu de societe monopoly gamer

Quand l’incontournable Monopoly rencontre le plus célèbre des plombiers

Les jeux vidéo ont tellement le vent en poupe qu’il n’est pas si rare d’en voir les plus grandes licences s’associer avec des marques de jeux de société. Cette fois-ci, c’est Mario qui tente l’aventure du Monopoly. Le rondouillard plombier italien a, décidément, une actualité débordante en cette fin d’année, lui qui fait actuellement un carton très notable sur Nintendo Switch. Une réussite qui souligne le côté populaire du personnage, d’où une véritable pertinence formelle. Mais le fond suit-il ? On va voir que la réponse à cette question est positive.

Avant de débuter votre partie de Monopoly Gamer, il va falloir passer par la mise en place du plateau. Cette dernière est aisée : un plateau (vous vous en serez doutés), le tas de cartes des boss à positionner sur ce dernier, les personnages que les joueurs (de 2 à 4) auront choisi préalablement, et c’est tout. La boîte servira de banque, qui stockera les pièces et les cartes Propriété. On imagine que quelques données sont entrain de faire naître des interrogations, ne vous inquiétez pas : les règles sont simplissimes, et particulièrement amusantes. La marque de fabrique de l’univers Nintendo…

Une partie de Monopoly Gamer se déroule de manière très originale. Oubliez quelques uns de vos acquis, car ce jeu va les titiller. S’il faut toujours tourner autour du plateau, acheter des propriétés sur lesquelles sont appliquées des loyers, que vos concurrents ne manqueront pas de vous verser s’ils se stationne dessus, beaucoup de règles différent. Comme l’univers invoqué est celui de Mario, Hasbro Gaming adapte le challenge, et même les éléments de jeu. Ainsi, pas de billets mais les immanquables pièces. Deux valeurs sont au rendez-vous : 1 et 5. Effet immédiat : on se retrouve avec bien moins de sommes parfois extravagantes, ce qui s’adapte bien avec l’esprit plus rapide de l’ensemble.

En effet, Monopoly Gamer se joue rapidement, contrairement au jeu classique. Comme chaque tour se termine sur un combat de boss, et qu’ils sont au nombre de 8, les choses avancent rapidement. Oui, vous avez bien lu, les joueurs doivent affronter un ennemi, issu de la famille Bowser. Quand l’un d’entre vous passe par la case départ, ce participant doit payer le droit de combattre : un jet de dé, qui se doit d’être plus puissant que celui demandé par le boss. S’il l’est, le joueur remporte la carte (et le bonus qui lui est associé), et les points renseignés. S’il ne gagne pas ce combat, le participant suivant peut tenter sa chance, et ainsi de suite.

Des règles très amusantes, et pertinente avec la licence de Nintendo

image hasbro monopoly gamer

On abordait le jet de dés, celui de Monopoly Gamer est original. L’un des deux est tout ce qu’il y a de plus normal, et servira à avancer sur le plateau. L’autre porte un nom : le Power-up, et dispose d’effets : la Carapace rouge (choisissez un joueur, celui-ci perd 3 pièces sur la case où il se trouve), le Bloups (volez 2 pièces au joueur de votre choix), la Carapace verte (le prochain joueur, sur le plateau, perd 3 pièces sur la case où il se trouve), un Pow (chaque joueur perd 1 pièce sur la case où il se trouve) et Pièces (vous recevez 3 pièces de la banque). Et ce n’est pas tout. Le personnage que vous aurez choisi dispose de spécificités. La première s’applique à l’un des Power-up. Par exemple, si Mario tombe sur Pièces, il en remporte 4 au lieu de 3.

Dans Monopoly Gamer, le choix des personnages doit aussi être sous-pesé à l’aune de sa capacité spéciale, qui se déclenche en s’arrêtant sur la case Super Étoile. Par exemple, Donkey Kong vole 3 pièce à chacun des joueurs. Pour compléter les animations du plateau, sachez qu’on retrouve la case Allez en prison, le Thwomp qui vous force à laisser 2 pièces derrière vous, le Tuyau qui vous fait voyager plus vite, ainsi que Bloc de pièces pour gagner autant de monnaie que votre jet de dé. Tout cela forme une rythmique très énergique, faisant de chacune des parties une véritable nouveauté.

Cartes de propriétés, de boss, des pièces à ne plus savoir qu’en faire (dans le meilleur des cas, tout du moins), mais comment départage-t-on les joueurs ? C’est là que le concept se fait bien vicieux et, donc, plaisant. Accumuler de la monnaie ne sera pas salvateur, en tout cas pas seulement. Chacune des cartes de vos propriétés, et de vos boss vaincus, comportent un nombre de points. Il va falloir les cumuler, avec vos pièces, afin de calculer qui aura mérité la victoire finale. Monopoly Gamer se joue hyper facilement, tout en apportant assez de belles nouveautés très fraiches, pour ne pas faire de ce jeu une simple déclinaison. Les sensations sont différentes, tout comme le tempo, et assez pour qu’on ait une impression d’originalité très marquée. Seul regret : les personnages sont au nombre de quatre, tandis que d’autres (dont Luigi et Wario) sont proposés en achat supplémentaire. Pas de quoi l’avoir mauvaise non plus, surtout en comparaison du plaisir éprouvé.

Monopoly Gamer, un jeu de société édité par Hasbro Gaming. Jouable de 2 à 4 joueurs, dès 8 ans.

8/10

Réactions (2)

  1. Par pitié, il serait temps de laisser Monopoly tranquille… En fait, le monopoly gamer, ca me fait penser à mettre un chapeau pointu de fêtes sur un p’tit grand père complètement sénile et dont le signal qu’il est encore en vie est le filet de bave.
    Monopoly a plus de 85 ans… Avez vous une voiture de 85 ans ? Portez vous des vetements qui ont plus de 85 ans ? Ecoutez vous de la musique qui a plus de 85 ans ? Alors pourquoi vous infligez vous le fait de jouer à un jeu qui a plus de 85 ans ?

    Il sort plus de 1000 jeux de société par an (!!) et parmi ceux-ci des centaines d’excellents jeux qui mettent la grosse fessée à ce Monopoly…
    Bref, il est désormais temps de laissé pépé tranquille, et de regarder ce qu’il se fait dans ce domaine (voir “cet univers” tellement celui est vaste, dynamique et foisonnant ).

    1. Mmm… Eh bien oui, j’écoute encore de la musique qui a été créée il y a plus de 85 ans (sans oublier des films qui ont plus de 85 ans), et je ne pense pas être la seule ! La musique classique, le jazz… Certains classiques sont indémodables et il y a des raisons à ça.

      Dans le domaine ludique, le Monopoly a toujours la côte auprès des joueurs de 7 à 77 ans même si, en effet, il garde toujours plus ou moins les mêmes bases d’une édition à l’autre, autour desquelles il propose plutôt des variantes. Alors non, ça n’est pas révolutionnaire, oui le domaine est vaste et propose aujourd’hui beaucoup de très belles choses (on parle d’ailleurs également de jeux indépendants récents dans la rubrique), mais une partie de Monopoly fait aussi du bien de temps en temps, et nous restons curieux de ce que propose Hasbro en la matière, même s’ils ne réinventent pas la roue. Ce Monopoly Gamer nous a plu par sa manière de transposer l’univers de Mario Bros dans un jeu de plateau et parce-qu’il permet aussi de faire des parties de Monopoly bien plus courtes – Ludiquement vôtre, C.D.

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *