[Test – Android] Carcassonne : une version qui ravira les stratèges

Caractéristiques

    • Android
    • Ordinateur/PC
  • Développeur : Asmodee Digital, Frima Studio
  • Editeur : Asmodee Digital
  • Date de sortie : 29 novembre 2017
  • Acheter : Cliquez ici

Une adaptation qui ne connaît (presque) pas la tuile

image jeu carcassonne

Quelques années après des adaptations sur iOS, Nintendo DS et XBox Live Arcade, Carcassonne débarque sur Steam et Android ! Jeu de société allemand, devenu culte au fil du temps parmi les amateurs de stratégie sur table (et sur tuiles), cette version mobile est éditée par Asmodee Digital. Et, si vous suivez l’actualité vidéoludique, vous savez que cet éditeur est pour le moins actif, depuis un certain temps, ce qui traduit une véritable stratégie numérique. Voyons si cette ambition est suivie de bons résultats, smartphone en mains.

Précisons de suite que nous avons testé Carcassonne sur un Samsung Galaxy A5, afin d’obtenir des résultats qui pourront parler à une large fourchette de joueurs. Asmodee Digital ne s’est pas fourvoyé dans une adaptation qui n’a de fidèle que le titre, histoire d’éviter de s’attirer les foudres des fans. Sachez que le soft reprend les règles, très simples, du jeu de plateau. Chaque joueur doit poser, tour après tour, une tuile qui représente une portion de terrain : ville, route, champs. Lesquelles devront être défendues par vos troupes, que vous pouvez déployer en nombre limité. Sachez, au passage, que le contenu de la tuile n’est pas de votre ressort, elle est tirée au sort, ce qui distille une dose de hasard qui relance l’intérêt des parties. Le but est de construire le plus d’éléments possible, tout en annihilant les constructions des autres joueurs, par exemple en posant un cul-de-sac à un chemin. Les points sont comptés en fin de partie, dans un décompte qui joue à fond la carte du suspens.

De très bonnes sensations, et un enrobage technique de qualité

image android carcassonne

Carcassonne est un jeu d’enfant à comprendre, d’ailleurs Asmodee Digital a tout fait pour que le joueur se sente dans les meilleures dispositions. Un tutoriel guidera les nouveaux venus, comprendre comment placer les tuiles est un jeu d’enfant. Même si l’on peut regretter que cet apprentissage ne passe pas assez de temps sur les points accordés en fin de partie, dans l’ensemble il répond aux attentes de ce public qui n’aurait jamais approché le jeu de plateau. Une fois lâché contre l’intelligence artificielle, les choses sérieuses commencent. On remarque une nette différence avec les versions précédentes, dans les réactions de l’ordinateur : elles s’adaptent mieux à la stratégie du joueur. Normal : L’IA a été effectivement revue et corrigée, en accord avec Han Im Glück, le créateur du jeu. Certaines parties pourront créer quelques crises de nerfs, mais aucune des joutes ne s’est avérée trop aisée, et c’est tant mieux.

Autre nouveauté de ces versions Android et Steam, Carcassonne déploie des graphismes en 3D, qui réagissent à la pose des tuiles. Cela résulte sur un visuel moins terne qu’auparavant, un peu plus fun. Quelques ralentissements ont été perçus, mais rien de grave. Aussi, les menus gardent cet aspect clair et concis, qui va à l’essentiel. Enfin, comment passer à côté de l’expérience multijoueurs ? Sachez qu’il devient (enfin) possible de jouer à plusieurs sur le même mobile, en tour par tour. Pour l’avoir testé sur de très nombreuses parties, et dans diverses situations, sachez que cette option fonctionne très bien, et reste la plus agréable. Bien entendu, un online est de la partie. Et quel online ! Asmodee Digital est allé au bout des choses : son jeu est asynchrone. Comprenez par là que les joueurs, sur Steam, pourront affronter des utilisateurs d’Android. Et vice et versa. Par contre attention : le niveau des parties classées est très, très élevé, on vous conseille de vous faire la main en solo pendant quelques heures.

Note : 16/20

En débarquant sur Android et Steam, Carcassonne nous rappelle à quel point l’adaptation, auparavant sur d’autres supports, était de qualité. Cette version embarque assez de nouveautés pour qu’on n’ai pas l’impression d’un simple portage, ce qui ajoute au plaisir de la découverte. On aura, certes, une retenue sur le contenu de la version Android, qui n’embarque pas les deux extensions sorties à ce jour, mais le travail effectué est si qualitatif que cet accroc ne doit pas le faire oublier. Un résultat sérieux, et digne du jeu de plateau.

8/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *