[Critique] La montagne entre nous : beau mais creux

Caractéristiques

  • Titre original : The Mountain Between Us
  • Réalisateur(s) : Hany Abu-Assad
  • Avec : Kate Winslet, Idris Elba, Beau Bridges, Dermot Mulroney
  • Distributeur : Twentieth Century Fox France
  • Genre : Drame, Action
  • Nationalité : Américain
  • Durée : 111 minutes
  • Date de sortie : 8 novembre 2017

Un survival classique, trop classique

Adaptation du roman du même titre de Charles Martin publié en 2010, La montagne entre nous raconte l’histoire de Ben, un neurologue qui doit absolument prendre un avion pour opérer un patient, et Alex, une journaliste qui se marie dans deux jours. Ces deux étrangers voient leur avion être annulé pour cause de tempête. Ils trouvent quand même un pilote qui a un petit avion, sauf qu’évidemment le vol ne va pas se passer comme prévu et le crash est inévitable. Coincés à 3500 mètres d’altitude, Alex et Ben vont devoir compter l’un sur l’autre pour survivre.

image Hany Abu-Assad la montagne entre nous

Nouveau long-métrage de Hany Abu-Assad (Omar, le chanteur de Gaza), La montagne entre nous est un survival classique, trop classique. Sur le papier, l’histoire commence pourtant sur les chapeaux de roues. Les protagonistes et le chien du pilote échappent de peu à la mort lors du crash. Alex est quand même blessée à la jambe, du coup Ben prend tout en charge pour la survie du trio dans l’épave de l’avion en attendant les secours. Cette première partie est ce qu’il y a de meilleur dans le film. On fait connaissance avec les deux héros, le crash est impressionnant et la quasi absence de dialogues rend le tout assez passionnant pour que l’on s’implique. C’est dans les seconde et troisième parties que le film tombe dans la mièvrerie d’une histoire d’amour malvenue, qui trouve son paroxysme dans un plan final qui rappellera les comédies romantiques des années 90. C’est bien ici le problème. Au lieu de se concentrer sur la survie, et cela malgré quelques rebondissements sympathiques, le scénario se concentre sur la relation entre Alex et Ben et la manière dont ils vont se sortir de cette situation en tombant amoureux. Cela aurait certes pu donner une belle histoire, mais c’est tellement mal amené et mal géré que l’on n’y croit pas une seule seconde.

Une très belle réalisation

image kate winslet la montagne entre nous idris elba

Pourtant, tout n’est pas à jeter. La réalisation est excellente et Hany Abu-Assad a de bonnes idées de mise en scène, dont celle du crash entièrement en plan séquence. Il magnifie aussi les décors naturels du Canada. Le film a été tourné quasiment entièrement en décors naturels de montagne et on le ressent dans chaque image. La photo de Mandy Walker (Les figures de l’ombre) est superbe et constitue l’un des principaux atouts du long-métrage. Autre bon point, l’absence de musique et les silences. Alors que l’on pourrait s’attendre à une réalisation classique hollywoodienne, le réalisateur néerlando-palestinien laisse des silences et n’utilise pas la musique à outrance, l’utilisant aux moments propices. Par ailleurs, la composition musicale de Ramin Djawadi (Pacific Rim, Game of Thrones) s’avère des plus minimalistes et sympathique. Enfin, on ne peut s’empêcher de voir le gâchis de deux très bons acteurs. Kate Winslet et Idris Elba ont beau faire de leur mieux, mais l’alchimie n’est pas présente. Un comble pour une histoire d’amour !

La montagne entre nous est techniquement bon, mais cela ne suffit pas à le sauver. Un survival trop classique, qui se transforme en une romance à l’eau de rose malvenue.

Découvrez le test Blu-ray de La montagne entre nous.

4/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *