[Test Blu-ray] Ghostland — Pascal Laugier

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : Pascal Laugier
  • Avec : Mylène Farmer, Emilia Jones, Taylor Hickson, Crystal Reed, Anastasia Philips...
  • Editeur : TF1 Vidéo
  • Date de sortie Blu-Ray : 17 juillet 2018
  • Date de sortie originale en salles : 14 mars 2018
  • Durée : 1h31
  • Acheter : Cliquez ici

Image : 4/5

La grande force de ce master Blu-ray est définitivement ses noirs profonds (essentiel pour un film d’horreur aux ambiances sombres) et ses excellents contrastes, ainsi que la restitution d’une colorimétrie mettant particulièrement en avant les tons chauds, pour les scènes dans la chambre des poupées, notamment. Seul petit bémol au sein de cette excellente copie : on a remarqué un léger effet de saccade lors de certains travellings latéraux (notamment lors d’une scène de jour en extérieur, devant le porche de la maison).

Son : 5/5

Le film est proposé en version originale américaine sous-titré en français sur une piste 5.1 DTS-HD Master Audio particulièrement immersive. Attendez-vous à vous accrocher à votre siège lors des attaques des tueurs ! En effet, les bruits d’ambiance sont restitués avec une précision inouïe et une excellente spatialisation, pour une angoisse accrue. Très bon mixage, avec un bel équilibre entre dialogues, bruitages et musique. Le score de Todd Bryanton fait l’objet d’un beau traitement, avec des basses profonde à vous coller des frissons. La piste VF est quant à elle très bonne, avec un bon doublage — Mylène Farmer s’est bien évidemment doublée elle-même.

Bonus : 5/5

  • L’image fantôme : sur le tournage de Ghostland (1h13)
  • L’interview de Mylène Farmer au JT de France 2 (9’49)
  • Interview de Crystal Reed (9’04)
  • Interview d’Emilia Jones (9’01)
  • Interview de Pascal Laugier (9’36)

Cette édition de Ghostland par TF1 Vidéo n’est pas avare en suppléments ! Hormis l’interview de Mylène Farmer au JT de France 2 et trois petites interviews promotionnelles de Crystal Reed, Emilia Jones et Pascal Laugier (la plus intéressante des trois étant celle du réalisateur), cette galette a surtout l’immense mérite de nous présenter un long making-of réalisé par Thierry Sausse, et d’une qualité dépassant largement ce que l’on a l’habitude de voir sur les éditions vidéo de films de genre. On y suit Pascal Laugier et ses actrices d’un bout à l’autre du tournage, avec des séquences rentrant vraiment dans le détail de la conception des scènes-phares, et des commentaires du cinéaste et des jeunes comédiennes véritablement enrichissants.

Qu’il s’agisse des difficultés de tournage — à l’exception de l’accident ayant entraîné la défiguration de la jeune Taylor Hickson lors de son dernier jour, qui fait actuellement l’objet d’un procès — de la direction d’acteurs, la chorégraphie des attaques, la conception de certains effets gore ou le travail autour de la musique avec le compositeur Todd Bryanton, L’image fantôme rentre au coeur de son sujet et du cinéma de Pascal Laugier, qui a tourné ce 4e long-métrage aux États-Unis, en compagnie d’une équipe largement anglo-saxonne. Un document précieux, incontournable pour les amoureux du film de genre.

image chambre de poupées ghostland pascal laugier
© Mars Films

Synopsis

Suite au décès de sa tante, Pauline et ses deux filles héritent d’une maison. Mais dès la première nuit, des meurtriers pénètrent dans la demeure et Pauline doit se battre pour sauver ses filles. Un drame qui va traumatiser toute la famille mais surtout affecter différemment chacune des jeunes filles dont les personnalités vont diverger davantage à la suite de cette nuit cauchemardesque.

Tandis que Beth devient une auteur renommée spécialisée dans la littérature horrifique, Vera s’enlise dans une paranoïa destructrice. Seize ans plus tard, la famille est à nouveau réunie dans la maison que Vera et Pauline n’ont jamais quittée. Des évènements étranges vont alors commencer à se produire…

Le film

Découvrez notre critique de Ghostland ici.

9/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *