[Test] Hitman HD Enhanced Collection : double mise à jour satisfaisante

Caractéristiques

    • PlayStation 4
    • Xbox One
  • Développeur : IO Interactive
  • Editeur : Warner Bros Interactive Entertainment
  • Date de sortie : 11 janvier 2019
  • Acheter : Cliquez ici

Deux épisodes charnières à portée des consoles actuelles

image jeu hitman hd enhanced collecion
L’agent 47 va devoir faire face à bien des dangers.

Alors que l’excellent Hitman 2 (dont notre test est en ligne) est encore tout frais dans nos mémoires, et qu’on vous conseille vivement de le découvrir au plus vite, voilà que Io Interactive remet le couvert. Mais pas avec un nouvel épisode canonique, vous vous en doutez, plutôt par le biais de Hitman HD Enhanced Collection, une mise à jour bicéphale : celle de Hitman Blood Money et Hitman Absolution. Respectivement quatrième et cinquième opus de la licence. Des épisodes qui ont été accueillis de manière assez différente chez les fans, et dont cette ressortie permet de re-jauger la qualité.

Avant d’aborder ce qui justifie le titre de cette sortie, revenons sur les deux softs qui composent Hitman HD Enhanced Collection. Remontons le temps jusqu’en 2006, alors qu’IO Interactive appartenait encore à Eidos. Sorti après le mauvais Contracts, Blood Money se devait de revoir sa recette, sous peine de condamner l’Agent 47 à l’oubli définitif. Côté histoire, on continue d’explorer le personnage iconique de la licence, notre assassin aussi chauve de létale. On reprend contacte avec lui alors qu’il semble mort, ce qui peut être perçu comme une sorte de clin d’œil à l’état de la série, après le très décevant troisième opus. Mais les choses ne s’avèrent pas toujours ce qu’elles semblent être. Le scénario se fait assez malin, efficace même si l’on ne s’y attache pas vraiment. Par contre, c’est du côté du gameplay que l’on fait face à une véritable transformation en profondeur.

Blood Money est considéré comme l’un des meilleurs épisodes à ce jour. Les fans ont raison, sur ce coup, et Hitman HD Enhanced Collection permet de se remémorer ce fait d’une bien belle façon. Comme toujours dans cette série d’infiltration pure et dure, vous allez devoir atteindre une ou des cibles, sans se faire remarquer, afin de les liquider de la manière la plus classe qu’il soit. Ou la plus prudente, c’est selon votre état d’esprit. Terminé les niveaux un peu vides, ici ça peut vite grouiller de monde, ce qui change fondamentalement la donne. Qui dit multiplication des PNJ, dit bien des occasions de se faire griller. Dès lors, la difficulté monte en flèche, ainsi que la nécessité de bien connaître les environnements. Si tout cela est encore embryonnaire dans cette itération, on passera tout de même des dizaines de minutes à observer fiévreusement les allers et venues, histoire de ne pas se lancer à l’aveugle. Cela vaut mieux car, une fois détecté, c’est cuit. Et ne comptez pas vous en tirer avec vos gros flingues : les gunfights sont sciemment improbables.

Deux épisodes aux forces complémentaires

image gameplay hitman hd enhanced collection
Il faut parfois laisser la fierté de côté…

Sorti en 2012, et désormais édité par Square Enix, Absolution est peut-être celui que l’on redoutait le plus, dans cet Hitman HD Enhanced Edition. Les souvenirs d’une sur-scénarisation des missions, mais aussi une volonté de se rapprocher des jeux d’infiltration plus classiques, nous hantaient encore. À la revoyure, le premier point est encore d’actualité. C’est très, trop, cinématographique, et l’on passe beaucoup de temps devant des cutscene réalisées sans grand talent, un peu longuettes et pas très finaudes. Par contre, on ne peut pas écrire qu’IO Interactive ne tente pas de développer l’univers, et la direction artistique, très sombre, reste plaisante. C’est déjà ça.

Aussi, on se doit de revoir notre positionnement concernant le gameplay. Absolution reste loin, très loin des premières expériences menées par la série, mais ça n’en fait pas un mauvais Hitman. Certes, la jauge d’instinct (désactivée pour qui choisit un haut niveau de difficulté) est hors de propos, et nuit à l’ensemble en lui injectant une dose de facilité peu pertinente. On se croirait dans un Batman de Roscksteady Studios. Seulement, on apprécie grandement la recherche menée sur les déplacements de l’Agent 47, et sa prise en mains, plus fluide que jamais. On aura tendance à un peu plus rentrer dans le lard, à moins se triturer le cerveau avec les différents costumes à viser. Plus ouvert pour les nouveaux-venus, cet épisode a au moins le mérite d’être fun, et agréable à parcourir d’une traite.

Hitman HD Enhanced Collection se devait de nous proposer des jeux rehaussés, au moins en terme technique. Le résultat est plutôt bon, malgré deux anicroches. Tout d’abord, l’absence du mode en ligne Contrats, pour des raisons très recevables de serveurs fermés. Aussi, on a remarqué une qualité des cutscenes assez discutables : elles n’ont pas été reforgées pour nos machines actuelles, c’est évident. Par contre, en jeu, ça dépote bien. Le duo formé par le 1080p et les 60 images par secondes changent la donne, et offre un confort visuel de tous les instants. Les textures, quant à elles, se font largement plus fines, l’éclairage s’avère plus vif. Quant au mixage sonore, déjà nickel sur les deux jeux à leur sortie, il se déguste toujours aussi bien au casque. Enfin, côté durée de vie, compte une trentaine d’heures pour compléter le tout de manière décente.

Note : 15/20

Hitman HD Enhanced Collection prend les contours d’une bonne petite sucrerie, pour les fans de la licence comme pour les autres. Les non-initiés pourront découvrir en priorité l’opus Absolution, qui leur est destiné dans l’esprit. Quant aux fondamentalistes de l’Agent 47, ils pourront retrouver une bonne dose de challenge avec Blood Money, et compléter le tout avec une technique rehaussée. Voilà de quoi prolonger le plaisir, certes sans atteindre les cimes de Hitman 2, mais tout de même avec une belle dose de passion.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *