[Test] Immortal Legacy : imparfait mais surprenant

La chine se lance sur le PlayStation VR

image gameplay immortal legacy
Les gunfights sont l’une des satisfactions.

Depuis plusieurs années, nous suivons d’assez près l’actualité de la réalité virtuelle. Nous avons, par exemple, fait le déplacement au Laval Virtual 2019, afin de découvrir pas mal de nouveautés portées par ce milieu en ébullition. L’une de nos surprises, c’est la position très avancée de la Chine sur cette technologie, du côté de l’industrie. On se demandait, dès lors, pourquoi cette tendance ne se traduisait pas dans le secteur vidéoludique, pourtant très porteur. Et c’est pile à ce moment que sort Immortal Legacy : The Jade Cipher, un jeu édité par Sony Interactive Entertainment (Days Gone, God of War) et développé chez les chinois de Viva Games. Le studio, que l’on découvre à cette occasion, semble lancé sur la route de l’expérience flippante. Avec réussite ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, sachez qu’Immortal Legacy : The Jade Cipher se joue exclusivement avec le casque PlayStation VR, et avec les PlayStation Move. Vous ne pourrez pas utiliser ni la Dual Shock 4, ni l’AIM Controller. C’est en partie un regret car, même si vous verrez que le Move est idéal pour l’expérience, un pad aurait pu dépanner. Cette petite précision apportée, concentrons-nous sur l’expérience en elle-même. Et avec entrain, car le résultat vaut le détour, du scénario aux sensations provoquées. On fait face à un mélange d’horreur et d’action, le tout enrobé d’une ambiance typiquement chinoise grâce à un récit simple mais très prenant. Le joueur incarne Tyre, un ancien soldat dont le passé troublé le hante sans fin. Il faut dire qu’avoir perdu sa mère dans des conditions plus que mystérieuse, ça n’aide pas. Du coup, vous voilà embarqué dans une aventure pour faire la lumière sur le drame. Avec la très craquante Ksana, vous prenez la direction de Yingzhou, une île sur laquelle tout vous sera révélé. Mais, sur place, vous ne serez pas seuls, et ces concurrents vont réveiller des entités démoniaques. De quoi vous ralentir, mais aussi menacer le monde.

Alors certes, la narration d’Immortal Legacy : The Jade Cipher n’est pas des plus incroyables jamais croisées. Seulement, on apprécie grandement cette saveur de série B, maitrisée dans le but de plaire aux amateurs de ce genre de programmes détendus et amusants. De quoi se lancer avec envie dans le cheminement de ce jeu en vue FPS. Le PlayStation Move est ici pertinent, il donne la possibilité de maitriser les deux bras de notre avatar. On se déplace en direct, mais cela demande quelques temps d’adaptation. Viva Games a opté pour un mapping des touches alambiqué, qui ne s’embarrasse pas des conventions nées depuis quelques temps. Dès lors, on est un peu surpris par la gestion de l’inventaire, pas du tout naturelle même si l’on digère l’effort avec le temps. Surtout, ce sont les gunfights qui mettent du temps à libérer leur plein potentiel. La patate des armes est pourtant très satisfaisante, et la visée est d’un fun absolu une fois domptée, mais il faudra d’abord s’habituer à un rythme de marche un peu lent.

Une seconde partie plus horrifique

image test immortal legacy
Le jeu tourne à l’horreur, dans une ambiance soignée.

Quelques retenues donc, pourtant Immortal Legacy : The Jade Cipher a su nous charmer, au point qu’on s’est de suite lancé dans une seconde partie complète. L’ambiance en est en partie responsable, certes. Le fun ressenti dans les combats aussi. Mais n’oublions pas les phases d’énigme, qui pourront rappeler de manière lointaine certains survival horror. D’ailleurs, qui dit démons dit horreur, et le jeu en propose pas mal, surtout dans le troisième tiers du cheminement. Là, le soft se fait moins bourrin, la frayeur fait même son apparition, et les rencontres avec ces adversaires surnaturels renouvellent les patterns des ennemis. L’intelligence artificielle n’est pas spécialement hyper développée, mais on remarque une tendance à vouloir nous déborder, ce qui pousse le joueur à agir vite et bien. Si cela peut être problématique dans les environnements plus larges du début de l’aventure, car la gestion de l’inventaire demande des manipulations loin d’être rapides, cela devient beaucoup plus intéressant dans les décors plus confinés de cette dernière partie. Aussi, signalons des phases d’escalade bien fichues, qui ont à la fois le mérite d’être courtes et intéressantes : on se prend à trouver les meilleurs points de prise.

Immortal Legacy : The Jade Cipher doit, donc, composer avec quelques petits ratés, mais force est de constater qu’on se prend au jeu, bien aidé par les qualités naturelles d’immersion du PlayStation Vr, lequel enrobe le tout d’un suspens prenant. Pour ce qui est du motion sickness (ces maux de ventre qui peuvent apparaître chez certaines personnes), signalons qu’on a pu le ressentir au début de l’aventure, lors des confrontations contre la milice. Dans ce premier segment, on ressent étrangement beaucoup plus les déplacements, peut-être dû à un horizon plus dégagée. Toujours est-il que cela disparait assez vite. Une rapidité qui ne signifie pas que le jeu serait court. Pour un soft destiné au casque de réalité virtuelle, on peut même affirmer qu’elle dépasse nos espérances. En ligne droite, vous en aurez pour six bonnes heures. Un peu plus pour récupérer tous les trésors dissimulés ici ou là.

Enfin, signalons que nous avons testé Immortal Legacy : The Jade Cipher sur une PlayStation 4 standard. Techniquement, le jeu n’est pas dans le haut du panier, très clairement, et l’on sent que Viva Games a dû alléger les textures afin de nous proposer une fluidité parfaite. Et c’est le cas, nous n’avons pas observé une seule baisse de framerate, c’est important pour la notion d’immersion. La direction artistique, elle, est au niveau d’un bon trip de série B : on apprécie grandement les monstres, mais aussi le character design féminin, qui nous rappelle le temps béni des productions qui se fichaient pas mal de l’avis des puritains. Aussi, le studio a bien compris l’importance d’un bon sound design dans un titre destiné au PlayStation VR. La musique colle à l’ambiance. Dommage tout de même qu’un thème ne sorte pas du lot mais, dans l’ensemble, nos esgourdes en sortent conquises, surtout que le doublage anglais a la bonne idée d’être de qualité.

Note : 14/20

Immortal Legacy : The Jade Cipher n’est pas exempt de tous reproches, mais on ne peut que féliciter Viva Games sur divers points. L’ambiance, très série B, nous a charmé, ainsi que la nervosité des gunfights, ou encore la partie horreur parfois assez flippante. Étant donné la conclusion, on ne serait pas surpris de voir débarquer une suite, qui pourrait être l’occasion de revoir certains points, comme le mapping des touches parfois difficile à digérer. Imparfait donc, mais voilà un petit trip qui contentera les possesseurs du PlayStation VR.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *