[Preview] The Dark Pictures Man Of Medan : une bien belle surprise

Caractéristiques

    • PlayStation 4 Pro
    • Xbox One
    • PC
  • Développeur : Supermassive Games
  • Editeur : Bandai Namco Entertainment
  • Date de sortie : 30 août 2019

Une aventure narrative qui s’annonce forte en surprises

image preview man of medan
Le jeu sera entièrement sous-titré en français.

Comme le temps passe vite ! Cela fait désormais quatre ans qu’est sorti le très sous-estimé Until Dawn, l’une des plus intéressantes exclusivités de la PlayStation 4. Elle ne pouvait que nous plaire : le genre, désormais bien installé, de l’aventure narrative, passait à la moulinette du slasher, avec une ambiance très réussie. Le studio derrière cette réussite, Supermassive Games, désormais édité par Bandai Namco Entertainment, a encore des idées plein la tête. Après un petit détour par de nouvelles manières de jouer, voilà qu’il s’apprête à retrouver le genre de l’horreur. The Dark Pictures : Man Of Medan, est un projet ambitieux. Très ambitieux. Et il nous fallait éclairer ce qui pouvait l’être. Cela tombe parfaitement, car le jeu vient de dévoiler un mode de la plus haute importance : le multijoueur. Oui, vous avez bien lu.

Avant de rentrer dans le vif du sujet multijoueur, il nous paraît important de replacer le concept de The Dark Pictures. Nous nous trouvons face à ce qui s’annonce comme une anthologie de jeux, dont Man Of Medan est le premier opus. Chaque nouvel épisode s’avérant une histoire à part entière, avec ses personnages, son récit, mais aussi son sous-genre (slasher, home invasion, etc). Supermassive Games reste sur leur valeur sûre : le soft s’apparente à un jeu d’aventure narratif, bien entendu avec du gameplay (on contrôle l’avatar, ce n’est pas un long métrage interactif), mais aussi beaucoup de décisions à prendre, et de répercussions à découvrir. Si, comme votre humble serviteur, vous êtes du style à vous taper des films d’horreur plus que de raison, voilà qui ne peut que vous faire saliver.

Promis, juré : nous n’allons rien vous spoiler côté script. C’est une volonté claire de notre part, car The Dark Pictures : Man Of Medan, met le paquet sur son scénario. Sachez, seulement, que l’action se déroule sur un bateau de plaisance, sur lequel cinq personnages vont devoir faire face à une situation aussi effrayante qu’horrifique. Après une ouverture (très, très réussie) qui nous confirme la présence d’éléments surnaturels, on découvre le petit groupe en mode vacance, avec bières et vannes lourdes (c’est maitrisé pour qu’elles soient ressenties de la sorte). Du repos donc, jusqu’à ce que l’histoire vrille, et s’embarque sur le chemin d’une sorte de home invasion aquatique. Aller, on ne vous en dit pas plus, et un conseil : évitez de trop chercher à vous informer sur le récit, histoire de ne pas vous gâcher le sentiment d’étonnement permanent que nous avons vécu.

Le mode multijoueur nous a bluffé !

Cette prise en mains de The Dark Pictures : Man Of Medan était centrée sur le mode multijoueur, que nous avons découvert en même temps que son annonce. Précisons ici que l’on pourra s’y plonger en ligne, ou en local, ainsi que deux déclinaisons : Histoire partagée, et Soirée télé. C’est la première que nous aborderons ici. Nous avons pu découvrir toute la première partie de l’histoire, avec un autre joueur dont nous ne connaissions pas l’identité. Ainsi, les décisions étaient partagées (quand ce n’était pas l’un, c’était l’autre) et, surtout, nous avons couvert, en parallèle, différents segments du scénario. Par exemple, pendant que notre personnage était en plongée sous-marine, celui de notre collègue restait sur le bateau, pour une séquence que nous ressentions comme bien mystérieuse : que s’est-il passé, pendant notre absence ? Voilà qui ajoute une sacrée dose de tension.

Clairement, ce mode n’est pas anodin. The Dark Pictures : Man Of Medan pourra évidemment être joué en solo. Mais force est de constater que le cheminement en duo fonctionne idéalement. Ainsi, on a pu s’amuser de nos différentes prises de décision, en se retrouvant après la prise en mains. Ne pas tout maitriser de l’aventure, opter pour des choix bienveillants, ou plus pernicieux, cela ajoute une dose de responsabilité bienvenue. Au-delà de cette bien prometteuse découverte, signalons que le soft se fait assez classique dans ses mécanismes. Quick Time Events, dialogues qui jouent habilement avec notre être profond (« vais-je donner la parole au Moi, au Surmoi, ou au Ça ? »), tous ces réflexes sont déjà bien installés. Par contre, on est curieux de mieux jouer avec le système de vision de l’avenir, qui se met en place en découvrant des photographies : cela pourrait bien créer une sensation de déjà-vu des plus originales. De quoi renverser les joueurs…

Bien entendu, il est encore trop tôt pour porter un regard sur l’aspect purement technique de The Dark Pictures : Man Of Medan. Mais tout de même, signalons que le soft se tient plutôt bien de ce côté. On aura remarqué quelques expressions encore perfectibles, mais les animations nous ont convaincu tout du long. L’autre sujet d’importance, c’était le doublage Et, là encore, le titre nous a rassuré. Les doubleurs sont remarquablement dirigés, la tonalité reste toujours dans une cohérence absolue avec les images. Pas de doute, on fait face à un jeu soigné, qu’il nous tarde de parcourir entièrement. Ce sera pour le 30 août 2019, sur PlayStation 4, Xbox One et PC.

0/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *