article coup de coeur

[Test] Nacon GH-300SR : satisfaisant à tous les niveaux

Caractéristiques

    • PlayStation 4
    • PC
  • Editeur : Nacon
  • Date de sortie : 18 juillet 2017
  • Acheter : Cliquez ici

Le Nacon GH-300SR brille dans plusieurs domaines

image test nacon gh 300sr

Même si l’époque n’est pas spécialement des plus heureuses, en cet automne 2020 qui part dans tous les sens, gageons que la période de fin d’année va tout de même apporter une dose salvatrice d’humeur joyeuse. Surtout que l’actualité vidéoludique va connaître des fastes, entre la sortie des consoles de nouvelle génération, mais aussi une fin de vie de l’actuelle qui va en étonner plus d’un. De ce fait, beaucoup de gamers vont se pencher sur le confort, et notamment sur les casques. L’offre se veut pléthorique, mais on peut tout de même vous conseiller de vous pencher sur l’un de ceux qu’on a pu découvrir récemment, malgré une sortie déjà éloignée : le Nacon GH-300SR.

Avant toutes choses, sachez que le Nacon GH-300SR est compatible avec le PC, mais aussi avec la PlayStation 4. Il faut de suite préciser que son utilisation optimale se fera sur ordinateur, où la caractéristique Virtual Surround 7.1 est exclusive. La console de Sony, elle, a droit à un Stéréo tout à fait efficace, mais de moindre ampleur. Plus surprenant, la connectique se fait en USB, et la longueur du fil atteint les deux mètres cinquante. C’est donc très amplement suffisant pour une utilisation PC, peut-être un peu plus juste pour la PS4, mais la plupart des configurations s’en accommoderont. L’absence d’une compatibilité avec les smartphones justifie l’absence d’une option jack, on peut comprendre cette décision.

L’expérience Nacon GH-300 SR débute dès son achat. La boîte se fait très classe, et le contenu (dont une notice) offre une sécurité à toute épreuve : le casque ne se balade pas dans un emballage un peu lâche, il est bien maintenu, ce qui assure déjà une bonne livraison. Cela n’a l’air de rien, juste un détail, mais on a déjà eu l’expérience de matériels pas assez soutenus, arrivant à bon port dans des états calamiteux. Ce n’est pas le cas ici. Ce soin se retrouve aussi dans la finition du produit. Le premier coup d’œil rassure immédiatement, tout comme la prise en mains. L’objet est d’un poids que l’on juge bien équilibré (trois-cents grammes), restant idéal pour les longues sessions. Ensuite, c’est l’arceau qui retient l’attention : il est assez large, et son similicuir assez costaud inspire confiance. Tout comme les écouteurs d’ailleurs, bien solides. L’aspect purement visuel évite les excès de certaines marques : on évite la vulgarité tout en s’accordant une petite folie avec un logo lumineux du plus bel effet.

Un très bon rapport qualité/prix

image casque nacon gh 300sr

Le confort semble avoir été l’un des maîtres mots lors de Nacon, avec ce GH-300SR. Une fois le casque porté, on se sent comme enrobé par le similicuir. L’arceau passe totalement inaperçu, c’est d’ailleurs l’élément le plus impressionnant dans le pur critère qui nous intéresse ici. Même après huit heures d’affilée à trucider du zombie dans OneeChanbara Origin, à lutter pour le titre suprême dans Tennis World Tour 2, ou encore à dévaler les dangereuses pistes de WRC 9, on n’a pas ressenti une seule fois l’effet de poids sur le haut du crâne. Pas une. Les écouteurs sont un peu plus abruptes, les mousses se font assez qualitatives pour bien englober l’oreille, mais on peut déjà affirmer que leur nature manque de respiration jouera quelques tours pour la période estivale. Enfin, le micro amovible est une option précieuse. On peut donc le clipser ou le déclipser, selon votre activité. Terminé, donc, de l’avoir dans le champ de vision lors du visionnage d’un film.

La qualité du son était aussi très attendue. Le Nacon GH-300SR est proposé à un tarif très abordable (soixante euros, voire moins sur certaines offres), et l’on se demandait si le rendu sonore n’allait pas en pâtir. Eh bien, au final c’est une bonne surprise ! Soyons clairs : l’on ne doit pas en attendre des miracles, surtout sur PlayStation 4. Mais la propreté de l’ensemble nous fait grand effet. Sur PC, si votre source supporte la spatialisation, alors vous allez en prendre plein les esgourdes. On sent bel et bien la provenance des effets, et l’expérience de jeu s’en trouve décuplée. On a un gros coup de cœur pour les basses et les aigus, traités de manière optimale. Sur les films, il faudra évidemment opter pour des œuvres en 5.1 ou 7.1 si vous désirez vivre des moments inoubliables. La découpe des dialogues, la présence de la musique, tous les petits effets rendent hommage au mixage. C’est, là encore, un point fort.

Tout n’est pas parfait cependant, et l’on pourra regretter une prestation moins efficace sur PlayStation 4, tout en restant tout de même d’un niveau acceptable. Même sur cette console, le Nacon GH 300-SR assure l’essentiel, mais en stéréo. Le rendu se fait donc beaucoup plus plat, même si la propreté, les bonnes basses et aigus restent au rendez-vous. Aussi, on a été un poil plus circonspect concernant le micro. L’amplification a un peu de mal, il faudra donc faire très attention à bien passer par les options du jeu si vous désirez streamer avec ce matériel, car la musique prendra fatalement la priorité. Reste que le bruit de fond se fait bien atténué, on pourra donc largement s’en contenter dans une optique de dialogue avec d’autres joueurs.

Note : 16/20

image article nacon gh 300sr

Le Nacon GH 300-SR offre un rapport qualité/prix assez phénoménal. Il assure un bon niveau dans l’ensemble des domaines, voire un très bon pour ce qui est du rendu purement esthétique. La qualité des finitions, le micro amovible, le son très satisfaisant sur PC, le confort même après des heures d’utilisation : tout atteint un résultat positivement étonnant. Il est simplement dommage que la PlayStation 4 n’ait le droit qu’à du stéréo, aussi propre soit-il. Mais même là, il est notable que ce produit assure une prestation très largement au niveau de son coût. Bref, c’est validé !

8/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *