[Test] Fatal Fury First Contact : un portage trop strict

Caractéristiques

    • Nintendo Switch
  • Développeur : SNK
  • Editeur : SNK
  • Date de sortie : 23 décembre 2020
  • Acheter : Cliquez ici

Fatal Fury oui, mais version Neo Geo Pocket Color

C’est une constante depuis quelques temps : certains grands studios japonais se lancent dans l’exploitation de leur catalogue. Capcom est en train de nous préparer une belle compilation, Square Enix s’est enfin décidé à dépoussiérer ses grands classiques, Konami surfe encore un peu sur ce qui a fait ses plus beaux jours vidéoludiques. Et SNK alors ? Eh bien ça commence à prendre une bonne tournure. Après un SNK 40th Anniversary Collection très précieux pour qui aime découvrir le passif parfois pas si évident de ce genre de boîte, voilà que l’éditeur culte nous propose régulièrement de (re)découvrir sa très sympathique Neo Geo Pocket Color, ici avec un Fatal Fury : First Contact qui nous semble tout de même un peu essoufflé.

Quelques temps en arrière, nous vous avions proposé un test de The Last Blade : Beyond The Destiny, et nous écrivions déjà à son sujet que SNK s’est lancé dans du portage principalement à destination des fans. Bien entendu, cette philosophie accompagne aussi Fatal Fury : First Contact, lequel pourrait se présenter comme « portable perfect ». Sur l’écran de votre Nintendo Switch, car l’on conseille très fortement d’y jouer en configuration nomade, se dessine une représentation de la Neo Geo Pocket Color. Laquelle, au passage, peut figurer de différentes couleurs, comme « en vrai ». Tel un film dans le film (Ne Coupez Pas et autres) , on a donc une console qui en affiche une autre. Certes, cela peut se révéler étrange dans un premier temps, mais heureusement on peut zoomer dans l’image pour une meilleure visibilité.

Qui dit portage dit souvent améliorations et autres petits bonus pour améliorer l’accessibilité. Ainsi, Fatal Fury : First Contact a droit à quelques filtres très classiques, notamment celui qui assure des pixels comme autrefois. Aussi, on peut compter sur une option de reconfiguration des touches, et ça c’est hyper agréable. Petite gourmandise : le joueur pourra aussi profiter d’un rembobinage de l’action, mais c’est vraiment à destination de ceux qui veulent gagner sans trop de mal. Enfin, qui veut jouer en multi pourra enfin le faire sans passer par le pas très ergonomique link d’autrefois. On peut donc y jouer avec un pote par le biais d’un écran splitté, et ça c’est vraiment bonnard. C’est bonnard, mais c’est tout : il ne faut attendre aucune modification dans le contenu, et c’est là notre retenue.

Bon gameplay, mais contenu minimaliste

Fatal Fury : First Contact est paru en 1999, et il se donnait comme objectif d’adapter Real Bout Fatal Fury 2, un grand classique de la Neo Geo de salon, très à la pointe du progrès technique de l’époque. SNK a donc dû s’adapter aux caractéristiques bien plus humbles de la Neo Geo Pocket Color, et cela se retrouvait immédiatement dans le contenu : onze personnages (avec du bonus à débloquer à ce niveau), c’est moitié moins que sur la borne. Mais surtout, les modes de jeu font le strict minimum. En fait, ils sont deux : solo et multi. Ne comptez sur aucun mode histoire, ni autres musées ou magasin pour débloquer diverses choses. Non, deux modes, et c’est tout. La durée de vie, donc, en est réduite à presque peau de chagrin, même s’il reste évidemment le gameplay pour s’amuser.

Et là, oui, en terme de gameplay Fatal Fury : First Contact fait le job. C’est, d’ailleurs, la principale force de ces ressorties tant on est impressionné par la qualité de ces versions portables, une fois remises dans le contexte de leur parution cela va sans dire. Le roster, tout représenté en plus ou moins SD (petit corps, grosse tête), est équilibré. On retrouve les combattants les plus charismatiques (Terry, Geese, Mai, etc), et il est toujours question d’une technicité plus élevée que dans un Street Fighter II. Même sans le second plan pourtant utile à l’astect stratégique, car ici l’action se déroule sur un seul axe, et avec deux boutons utilisés, on est assez stupéfait des subtilités. La jauge de power, en particulier, est d’une belle efficacité, même si elle n’est plus aussi originale de nos jours qu’en 1999. Plus on cogne, plus elle se remplit, et sert à lancer une attaque spéciale dévastatrice. Plus sujet à discussion, la zone de danger qui permet de lancer les furies à volonté est bien plus permissive dans cette version, ce qui facilite un peu l’ensemble. Mais tout de même, les puristes, archéologues et collectionneurs pourront y trouver de belles sensations.

Note : 13/20

Fatal Fury : First Contact vaut surtout pour le témoignage qu’il représente, celui d’une Neo Geo Pocket Color qui n’a décidément pas eu l’éclat qu’elle méritait. Si l’on aurait aimé que ce portage embarque des bonus afin de gonfler un contenu rachitique, on se doit tout de même de souligner que le pur gameplay est assez étonnant, et il intéressera à coup sûr les fans jusqu’au-boutistes de SNK.

Auteur

  • Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 avant de lancer Jeux Vidéo Plus en 2021. Manque clairement de sommeil.

6/10

Réactions (2)

  1. Hi!

    My name is Johnathan.

    Your website or a website that your company hosts is violating the copyrighted images owned by me personally.

    Check out this document with the hyperlinks to my images you utilized at culturellementvotre.fr and my earlier publications to find the proof of my copyrights.

    Download it now and check this out for yourself:

    https://sites.google.com/view/q0vn4jg2d-3mnv41j/drive/d/shared/file/download?data=07804355056202265

    I believe that you willfully infringed my legal rights under 17 USC Sec. 101 et seq. and could possibly be liable for statutory damages as high as $110,000 as set forth in Section 504 (c) (2) of the Digital Millennium Copyright Act (DMCA) therein.

    This message is official notification. I seek the removal of the infringing materials referenced above. Take note as a company, the Dmca demands you, to eliminate or terminate access to the copyrighted materials upon receipt of this particular letter. In case you do not cease the use of the aforementioned infringing materials a court action will likely be started against you.

    I have a strong faith belief that utilization of the copyrighted materials described above as presumably violating is not approved by the legal copyright proprietor, its agent, as well as legislation.

    I declare, under penalty of perjury, that the information in this message is correct and that I am currently the copyright owner or am authorized to act on behalf of the owner of an exclusive right that is presumably infringed.

    Sincerely,
    Johnathan Marshall

    1. Hi Jonathan, thanks for your message. I was unable to retrieve your document from the link you’ve mentionned. Since you’ve posted your comment on our test of Fatal Fury First Contact (we received the key for the game for review), I suppose the aforementioned pictures are the screencaps from the game. I deleted them so they are no longer accessible.

      If other pics are concerned, please contact us by PM through Facebook (https://www.facebook.com/culturellementvotre) and I will give you our email address so you can directly send us your document detailing all the pictures concerned so we can delete them.

      Sincerely,

      Cecile Desbrun – editor-in-chief

Réagir à l’article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.