[Test – Blu-ray 4K Ultra HD] Eiffel – Pathé Distribution

Caractéristiques

  • Titre : Eiffel
  • Réalisateur(s) : Martin Bourboulon
  • Avec : Romain Duris, Emma Mackey, Pierre Deladonchamps, Andranic Manet et Amande Boulanger.
  • Editeur : Pathé Distribution
  • Date de sortie Blu-Ray : 16 Février 2022
  • Date de sortie originale en salles : 13 octobre 2021
  • Durée : 109 minutes
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 7/10

Image 4K : 4/5

Eiffel a été tourné en numérique (Arri Alexa LF, Arri Rental Alexa 65) et le Blu-ray 4K, au format respecté 2.39:1, est issu d’un master 2K upscalé 4K avec compression HEVC et une présentation en SDR. Concernant la définition, c’est très bon. Bien qu’il s’agisse d’une image upscalée, les détails sur les visages (les barbes ou moustaches, le maquillage d’Emma Mackey), costumes (surtout les robes) et décors (réels ou numériques) sont excellents. Celle-ci ne baisse pas une seconde et l’image ne possède pas de grain numérique. La profondeur de champ, elle, varie. Elle est très bonne, surtout pour les plans larges qui montrent Paris, mais sur 2-3 plans, elle est aplatie.

Le gros point noir de cette édition est évidemment l’absence de HDR (ou mieux). Du coup, les couleurs sont quand même belles (surtout les lumières naturelles) mais manquent d’éclat et de nuances. Il en est de même pour les contrastes et les noirs. Les scènes sombres ou de nuit souffrent de noirs bouchés. Il est tout de même dommage que l’éditeur ne nous ai pas offert mieux pour un film aussi visuellement magnifique. Il y avait sûrement davantage à faire ici. Quelques rares saccades ont été détectées, mais rien qui entrave le visionnage.

Son : 5/5

Pathé Distribution (Benedetta, Apocalypse Now) nous offre une piste en Dolby Atmos (avec un core en Dolby TrueHD 7.1) Une piste puissante, extrêmement bien répartie, précise et ample. Les dialogues sont clairs et jamais noyés sous les effets. Les effets et la musique passent bien par tous les canaux. Nous retiendrons surtout les effets d’ambiance, comme les sons de la nature ou encore de la construction de la Tour Eiffel. La musique est aussi bien présente quand il le faut. Les basses ne sont pas non plus en reste. Elles accompagnent parfaitement le tout en étant homogènes, surtout lors des scènes de construction. On a aussi quelques effets d’infra-graves assez sympathiques par moments, en particulier durant la scène où Eiffel augmente la pression pour évacuer l’eau des fondations. Une très belle piste, qui ravira les fans d’Atmos.

Une piste en DTS-HD Master Audio 2.0 est aussi disponible. Celle-ci est  puissante, bien répartie sur les deux canaux, avec la musique et les effets correctement mixés. Les dialogues sont clairs. un bon mixage en 2.0. Un bon compromis pour ceux qui n’ont pas de Home-Cinéma.

Enfin, une piste audiodescription est présente sur cette édition.

Bonus : 2/5

  • Making-of (7′)
  • Entretien avec les acteurs (6′)
  • Entretien avec le réalisateur (6′)
  • Archives sur la Tour Eiffel (10′)

Nous commençons les bonus avec le (court) making-of du film. Dans celui-ci, Emma Mackey et Romain Duris parlent de leurs personnages, Martin Bourboulon discute de l’histoire d’Eiffel, des effets spéciaux et les décors. Dommage que cela ne dure pas plus longtemps car il y avait matière à nous sortir un très long making-of sur le long-métrage. Ensuite, nous avons un Entretien avec les acteurs Romain Duris et Emma Mackey. Ils discutent la préparation qu’ils ont faite pour le film et l’expérience du tournage.

Dans l’Entretien avec le réalisateur, Martin Bourboulon discute de ce qui l’a motivé à faire le film, le casting, le tournage qui a été stoppé par la crise sanitaire et la réalisation. Enfin, les archives sur la Tour Eiffel nous plongent, durant dix minutes et comme le titre l’indique, dans des archives sur la célèbre tour. Des reportages d’époque vraiment intéressants.

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Venant tout juste de terminer sa collaboration sur la Statue de la Liberté, Gustave Eiffel est au sommet de sa carrière. Le gouvernement français veut qu’il crée quelque chose de spectaculaire pour l’Exposition Universelle de 1889 à Paris, mais Eiffel ne s’intéresse qu’au projet de métropolitain. Tout bascule lorsqu’il recroise son amour de jeunesse. Leur relation interdite l’inspire à changer l’horizon de Paris pour toujours.

Cet article a été écrit par , qui a publié 1982 articles sur le site.

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.