[Critique] Star Trek : Picard – Saison 2 : Encore une saison en demi teinte

Caractéristiques

  • Titre : Star Trek : Picard
  • Créé par : Alex Kurtzman, Michael Chabon, Akiva Goldsman et Kirsten Beyer
  • Show runner(s) : Akiva Goldsman et Terry Matalas
  • Avec : Patrick Stewart, Alison Pill, Jeri Ryan, Michelle Hurd, Evan Evagora, Orla Brady, Isa Briones, Santiago Cabrera, Brent Spiner, John De Lancie et Whoopi Goldberg
  • Saison : 2
  • Année(s) de diffusion : 2022
  • Chaîne originale : Paramount +
  • Diffusion françaisee : Amazon Prime Video
  • Note : 6/10

Plusieurs arcs narratifs bien amenés…

Après une première saison en demi teinte, Star Trek : Picard revient avec une saison sous le signe du voyage dans le temps. Que ce soit dans les séries ou les films (Star Trek IV : Retour sur Terre et Star Trek VIII: Premier Contact), le voyage temporel est généralement bon signe. Est-ce le cas ici ? Le légendaire capitaine Jean-Luc Picard et son équipage s’aventurent dans le passé pour une exploration audacieuse et passionnante. Dans cette course contre la montre, l’officier de Starfleet regroupe d’anciens et de nouveaux amis pour faire face aux désastres terrestres du 21ème siècle pour sauver le futur de la galaxie et affronter l’un de ses plus grands ennemis.

Comme pour la première saison, il y a du bon et du moins bon. Pour le  positif, le voyage dans le temps fait passer notre amiral préféré et ses amis à notre époque car Q (un être omnipotent qui harcèle Picard depuis 30 ans) a modifié le passé. Donc, dans notre présent, cela permet de dresser, pour une partie de l’intrigue, une critique de ce qui se déroule aux USA avec les Mexicains, surtout à travers le personnage de Rios. C’est une bonne idée sur le papier et celle-ci est bien appliquée, certes avec de gros sabots, mais c’est certainement celle qui est la mieux gérée, avec un final émouvant pour le personnage.

Autre bonne idée, le retour de Q. Là aussi pour trouver une conclusion à un arc qui a plus de 30 ans puisqu’il avait commencé dans le tout premier épisode de  Star Trek : La Nouvelle Génération en 1987 ! Si celui-ci est aussi plutôt bien géré, on aurait voulu voir davantage le personnage même si, là aussi, il y a un émouvant final pour les deux protagonistes. Enfin, il y a le parcours de Juratti, qui trouve là aussi sa conclusion d’une façon assez maline. Il renvoi, au final, au premier épisode de la saison qui ouvre des portes inconnues qui seront explorées dans la troisième saison. Enfin, il y a le retour de Guinan, qui apporte certaines réponses à des questions qui ont trente ans.

… et d’autres non

image patrick stewart saison 2 patrick stewart
Copyright Trae Patton/Paramount+

Et il y a tout le reste… On dirait que les scénaristes ne connaissent pas le lore de Star Trek. En premier lieu, les flashbacks sur la jeunesse de Jean-Luc, qui occultent complètement son frère René (il n’est même pas mentionné), alors que ceux-ci sont importants pour la famille vu qu’on parle du trauma de la perte d’une mère qui se suicide et de la culpabilité qui en découle. Alors oui, c’est pour que Picard travaille sur lui et s’absout de cette culpabilité pour avancer, mais cela aurait pu clairement être mieux amené et mieux géré. En second lieu, le traitement de Seven of Nine. Il parait inconcevable que Starfleet n’ait pas voulu l’intégrer après ses quatre années sur le Voyager, tout ça parce qu’elle a été Borg une très grande partie de sa vie. Jean-Luc Picard a été un Borg, certes pendant peu de temps, mais il n’a pas perdu son commandement après ça. Starfleet et l’Union des Planètes Unies sont justement bienveillants et qu’ils aient eu un comportement comme celui-ci aurait été contraire à leurs principes.

Encore, il y a toute l’intrigue avec le Dr Soong… On aurait pu clairement s’en passer… On peut même l’enlever que cela ne changerait rien à l’histoire. C’est plus du remplissage qu’autre chose, d’autant plus que dans le final, on parle du projet Khan… On est en 2022 et les guerres eugéniques ont eu lieu entre 1992 et 1996. Alors, si c’est en rapport avec la troisième guerre mondiale qui commence en 2026 (dans l’univers de Star Trek) ou les discussions sur les modifications génétiques ont engendré celles-ci, c’est tout de même assez mal amené. Le pire, c’est que cette intrigue mène, au final, à un caméo d’un personnage qui sort de nulle part… Enfin,  les personnages de Rafi et Seven of Nine sont un peu mis de côté pour cette saison, du coup, elles ont des petits arcs, mais qui n’ont pas vraiment d’incidence sur l’évolution de leurs personnages. Dommage !

Toujours une bonne réalisation

image jeri ryan star trek picard saison 2
Copyright Trae Patton/Paramount+

Côté réalisation, c’est toujours de bon niveau pour une série télé. Les effets spéciaux sont de qualité. La dimension cinématographique est toujours là, que ce soit dans le futur  ou dans notre présent. On sent que toute l’équipe veut réaliser une série de qualité, et ça s’en ressent visuellement  à l’écran. La musique de Jeff Russo est un peu mieux que pour la première saison. Il arrive à inclure des thèmes sympathiques et surtout une magnifique musique pour le final de cette saison.

Concernant le casting, Patrick Stewart (LoganGreen Room) a toujours du plaisir à incarner Jean-Luc Picard et il nous transmet cette joie. Toujours juste dans son interprétation, il est le moteur de cette série. Alison Pill a plus de matière dans le rôle d’Agnes Juratti. Son personnage trouve une finalité ici et elle interprète les deux facettes de son personnage de belle façon. Jeri Ryan est toujours excellente dans le rôle de Seven of Nine, mais il faudra espérer qu’elle ait plus de matière dans la troisième saison. Il en est de même pour Michelle Hurd qui n’a pas vraiment de place pour s’exprimer. Evan Evagora est très peu présent aussi cette saison et c’est dommage tant il pourrait apporter. On pourra en dire autant pour Isa Briones, dont l’intrigue fait partie de celle de Soong et qui aurait pu être enlevée…

Et des acteurs impliqués

image santiago cabrera saison deux star trek picard
Copyright Trae Patton/Paramount+

Orla Brady, au contraire, a plus de matière dans cette saison, et elle démontre ses talents d’actrice. De plus, l’alchimie avec Stewart est bien présente et est l’un des moteurs de cette saison. Santiago Cabrera a aussi un bel arc pour le personnage de Rios. On sent que l’acteur a apprécié celle-ci et nous aussi. Brent Spiner n’est pas mauvais dans le rôle du Dr Soong, mais son intrigue est de piètre qualité. Du coup, l’acteur fait de son mieux…  Mais surtout, quel plaisir de retrouver John De Lancie et Whoopi Goldberg. Le premier dans le rôle de Q, dont le personnage culte aura marqué les fans. Il revient et on sent clairement que l’acteur a pris du plaisir à l’interpréter de nouveau et il le fait encore brillamment. Pour la seconde, elle a moins de temps à l’écran, mais quel plaisir de la retrouver dans le rôle de Guinan. Elle guide de nouveau Picard pour notre plus grande joie.

Au final, cette saison deux de Star Trek : Picard n’est pas inintéressante, mais il manque encore quelque chose pour qu’elle soit pleinement réussie. Certains arcs sont bons et d’autres non… au point de bafouer l’univers de Star Trek. Il faudra que la troisième et ultime saison relève le niveau pour nous offrir un final à la hauteur, que ce soit pour le personnage de Jean-Luc Picard, mais aussi pour tout le casting de Star Trek : La Nouvelle Génération qui sera de retour pour celle-ci.

Article écrit par

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

Et maintenant, on fait quoi ?

L'équipe de Culturellement Vôtre vous remercie pour vos visites toujours plus nombreuses, votre lecture attentive, vos encouragements, vos commentaires (en hausses) et vos remarques toujours bienvenues. Si vous aimez le site, vous pouvez nous suivre et contribuer : Culturellement Vôtre serait resté un simple blog personnel sans vous ! Alors, pourquoi en rester là ?

+1 On partage, on commente

Et pour les commentaires, c'est en bas que ça se passe !

+2 On lit d'autres articles

+3 On rejoint la communauté

Vous pouvez suivre Culturellement Vôtre sur Facebook et Twitter (on n'a pas payé 8 euros par mois pour être certifiés, mais c'est bien nous).

+4 On contribue en faisant un don, ou par son talent

Culturellement Vôtre existe grâce à vos lectures et à l'investissement des membres de l'association à but non lucratif loi 1901 qui porte ce projet. Faites un don sur Utip ou Tipeee pour que continue l'aventure d'un site culturel gratuit de qualité. Vous pouvez aussi proposer des articles ou contribuer au développement du site par d'autres talents.

S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x