[Test – Blu-ray] A la Recherche de Garbo – L’Atelier D’Images

Caractéristiques

  • Titre : A la Recherche de Garbo
  • Titre original : Garbo Talks
  • Réalisateur(s) : Sidney Lumet
  • Avec : Anne Bancroft, Ron Silver, Carrie Fisher, Catherine Hicks...
  • Editeur : L'Atelier D'Images
  • Date de sortie Blu-Ray : 18 octobre 2022
  • Date de sortie originale en salles : 20 février 1985
  • Durée : 103 Minutes
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 6/10

Image : 4/5

A la recherche de Garbo a été tourné en pellicule 35MM (pas plus d’informations) et le Blu-ray, au format respecté 1.85:1, s’avère assez bon, mais avec quelques petits défauts. Concernant la définition, le résultat est très bon la plupart du temps, mais celle-ci peut baisser sur quelques plans, avec un grain plus présent. En tout cas, concernant le grain, celui-ci est présent de façon homogène et non figée. Les défauts de la pellicule ont été, pour la plupart, gommés mais certains (de tous petits) sont toujours présents.

Pour le reste, les détails sur les visages, costumes et décors sont bons. Les couleurs sont bonnes et saturées comme il faut. On retiendra les scènes en extérieur et dans le parc à la fin du film.. Les contrastes sont aussi de qualité. Le long-métrage est plutôt clair, visuellement parlant, même s’il n’a pas de couleurs prédominantes. Du coup, nous ne pouvons pas juger les noirs. La profondeur de l’image est aussi bonne. Un master HD très satisfaisant. Quelques très légers problèmes de compression ont été détectés au visionnage, mais rien de bien grave. Le débit moyen image est de 19,4 MBPS.

Son : 2,5/5

L’Atelier d’images ( F/X 1 et 2, Blown Away) nous propose deux pistes en DTS-HD Master Audio 2.0.  Les deux sont assez différentes. Celles-ci sont puissantes comme il faut, biens réparties sur les deux canaux, avec la musique et les effets correctement mixés pour la VO. Les dialogues sont clairs pour la version originale. Pour la version française, le doublage est bon. Le volume de celui-ci est un peu haut, mais le mixage est un peu plus sourd au niveau de la musique et des effets. Un mixage fait avec les moyens de l’époque. Deux pistes en 2.0. qui suffisent largement. Comme pour l’image, il est sûr que nous ne pouvions pas avoir mieux par rapport au type de film qu’est A la recherche de Garbo. Le débit moyen de la piste VO est de 1,8 MBPS, avec des montées à 2 MBPS. Le  débit moyen de la piste VF est de 1,6MBPS avec des montées à 1,7 MBPS. (NB : le système de notation pour le son est aussi basé sur les différents formats de pistes qui existent actuellement et donc, malgré que ce soit deux bonnes pistes, nous ne pouvons pas mettre plus que la note indiquée).

Bonus : 2/5

  • Une conscience humaniste par Christophe Narbonne (15′)
  • Analyse de séquence (5′)

Nous commençons les bonus avec Une conscience humaniste par Christophe Narbonne, dans lequel l’auteur et critique de cinéma revient sur la carrière de Sidney Lumet, sa filmographie, ses thèmes récurrents, les personnages et l’histoire du film. Une interview intéressante avec pas mal d’anecdotes. L’Analyse de séquence revient sur la scène où Estelle va voir un policier afro-américain, la scène où elle va voir des hommes de chantier qui font du harcèlement de rue et enfin celle avec l’infirmière, le tout pour montrer que le long-métrage était en avance sur son temps sur certains thèmes.

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Apprenant qu’il ne lui reste que quelques mois à vivre, Estelle Rolfe, femme de caractère, décide de tout tenter pour rencontrer son actrice préférée Greta Garbo. Elle confie cette mission à son fils unique, Gilbert, au caractère diamétralement opposé. Leur quête promet de faire des étincelles…

Le Film

A la Recherche de Garbo est un film mineur de la filmographie de Sidney Lumet, mais qui s’avère être une comédie dramatique sincère, parfois en avance sur son temps sur certains de ses thèmes. Plus qu’une recherche, c’est l’émancipation d’un personnage assez tard dans sa vie, mais aussi un long-métrage sur la transmission assez émouvant, avec une Anne Bancroft touchante, surtout au cours d’un très long monologue, un Ron Silver et une Carrie Fisher à contre-emploi de ce qu’ils faisaient à l’époque et Catherine Hicks, flamboyante.

Article écrit par

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K et couvre l'actualité cinématographique en salles.

Et maintenant, on fait quoi ?

L'équipe de Culturellement Vôtre vous remercie pour vos visites toujours plus nombreuses, votre lecture attentive, vos encouragements, vos commentaires (en hausses) et vos remarques toujours bienvenues. Si vous aimez le site, vous pouvez nous suivre et contribuer : Culturellement Vôtre serait resté un simple blog personnel sans vous ! Alors, pourquoi en rester là ?

+1 On partage, on commente

Et pour les commentaires, c'est en bas que ça se passe !

+2 On lit d'autres articles

+3 On rejoint la communauté

Vous pouvez suivre Culturellement Vôtre sur Facebook et Twitter (on n'a pas payé 8 euros par mois pour être certifiés, mais c'est bien nous).

+4 On contribue en faisant un don, ou par son talent

Culturellement Vôtre existe grâce à vos lectures et à l'investissement des membres de l'association à but non lucratif loi 1901 qui porte ce projet. Faites un don sur Utip ou Tipeee pour que continue l'aventure d'un site culturel gratuit de qualité. Vous pouvez aussi proposer des articles ou contribuer au développement du site par d'autres talents.

S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x