[Test – DVD] Yo-kai Watch : Saison 1 vol.1 – Shinji Ushiro

image yo-kai watch saison 1 volume 1Caractéristiques

  • Réalisateur : Shinji Ushiro
  • Éditeur : Kazé
  • Date de sortie DVD : 2 novembre 2016
  • Durée : 189 minutes

Image : 5/5

Avec trois DVD dans ce coffret, donc trois épisodes par galettes, Kazé fait un choix raisonnable. Ainsi, la qualité globale ne pâtit pas d’un surmenage du support, et affiche une résolution à la hauteur de ce qu’on attend d’un DVD.

Son : 3/5

Yo-Kai Watch saison 1 vol.1 est proposé en version française et hollandaise, dans un Dolby Digital 2.0 sérieux en tous points. Malheureusement, la version originale japonaise n’est pas au rendez-vous.

Bonus : 3/5

Cette édition est accompagnée d’une pochette d’images pour l’album Panini Yo-Kai Watch. Aussi au rendez-vous, une planche de 10 tatouages. Sur les DVD, on peut trouver un karaoké, et les classiques bandes annonces.

Synopsis

Nathan est un écolier comme les autres, à un détail près : il porte une Yo-kai Watch ! C’est une montre magique qui lui permet de voir un monde invisible pour le commun des mortels : celui des Yo-kai ! Tout a commencé un jour d’été… Alors que Nathan cherche des insectes dans les bois, il libère un Yo-kai particulièrement facétieux et bavard : Whisper. Ce dernier s’autoproclame majordome et s’allie au jeune garçon pour convaincre les autres Yo-kai d’utiliser leurs pouvoirs pour faire le bien. Mais les Yo-kai leur réservent bien des farces et des surprises…

image kazé yo-kai saison 1 volume 1

La série

Le phénomène Yo-Kai Watch aura donc atteint les latitudes européennes, et ce malgré un univers très japonisant non pas formellement, mais fondamentalement. Les yokais, esprits qui sévissent au pays du Soleil Levant, qui font partie de la tradition depuis des temps ancestraux, ne sont pas spécialement exportables tant ils se rapportent à un folklore précis. Cependant, le domaine du jeu vidéo a cela d’universel qu’il permet ce genre de miracle : l’éditeur Level-5 a su trouver la bonne formule pour intégrer les yokais dans un concept qui, lui, parle à tout le monde. Formellement plutôt proche d’une certaine licence de chez Nintendo, il n’est finalement pas étonnant que le succès énorme de Yo-Kai Watch se soit décliné de telle sorte que l’on parle aujourd’hui de licence transmédia.

Et pour qu’une licence transmédia ait un véritable impact, il est indéniable que réussir le passage à la série animée est d’une importance capitale. Kazé sort la première partie de la première saison de Yo-Kai Watch, initialement diffusée en France sur Boing et Gulli. Neuf épisodes assez importants par ailleurs, car on sait que pour lancer un animé les premières aventures sont très surveillées. Ces débuts reprennent dans les grandes lignes celles du tout premier jeu, en installant le personnage de Nathan, sa découverte de la fameuse montre, et les premier instants passés avec le très précieux Whisper. L’association fonctionne bien, l’humour qui s’en dégage provoque bien des rires.

image test yo-kai watch saison 1 volume 1

L’une des grandes problématiques, pour Yo-Kai Watch, était de faire accepter un bestiaire à la fois typique et plus fouillé que ce qu’on peut trouver dans d’autres licences. Les yokais sont des esprits qui peuvent, parfois, avoir une apparence très étrange. Et c’est plutôt une force au final, car cette différence réussit, de facto, à éloigner le danger de la comparaison avec d’autres dessins animés au concept assez proche. Le but n’est plus simplement de capturer des petits monstres, mais surtout d’en rencontrer d’autres, qui évoquent des situations certes typiquement japonaises mais tout de même très significatives.

Cette première partie de la première saison de Yo-Kai Watch est aussi assez surprenante côté animation. C’est plein de couleurs sans ne jamais verser dans le flashy vulgaire, et dans l’ensemble le character-design fait mouche. Il faudra voir, sur la longueur, si la série saura renouveler l’intérêt sur plusieurs saisons, ce qui reste tout de même à prouver (le succès des jeux s’est essoufflé au Japon), mais du point de vue du pur concept Yo-Kai Watch tient toutes ses promesses.

image dvd yo-kai watch saison 1 volume 1

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato
/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *