article coup de coeur

[Critique] La La Land – Damien Chazelle

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : Damien Chazelle
  • Avec : Ryan Gosling, Emma Stone, J.K. Simmons, John Legend, Finn Wittrock, Sonoya Mizuno...
  • Distributeur : SND
  • Genre : Comédie musicale
  • Nationalité : Américain
  • Durée : 128 minutes
  • Date de sortie : 25 janvier 2017

Critique

Tout juste auréolé de sept Golden Globes, La La Land arrive ce mercredi dans les salles françaises.Vaut-il toutes les éloges qu’il reçoit?

La La Land raconte l’histoire de Mia, qui rêve devenir une actrice reconnue à Hollywood et celle de Sebastian, un jeune pianiste rêvant d’ouvrir son club de Jazz. Ils vont se rencontrer plusieurs fois par hasard avant de tomber amoureux, mais est-ce que leur amour va survivre à leurs rêves?

Présenté ainsi, le pitch de La La Land est plutôt simple, mais le scénario est rempli d’idées assez inattendues. Alors oui, le film est centré sur l’histoire d’amour entre les deux protagonistes, qui est par ailleurs très bien amenée, mais pas que. Ici, ce sont surtout les rêves de chacun qui sont la priorité. Jusqu’où pouvons nous aller pour accomplir nos rêves? Qui sont les personnes qui nous soutiennent ? Quels sacrifices allons-nous faire pour y arriver? C’est tout cela qui est mis en exergue, avec un résultat plus qu’intéressant.

Évidemment, La La Land est aussi une comédie musicale. Dès la première scène du film, un plan séquence de cinq minutes, on est conquis et on adhère totalement à l’univers que nous propose le réalisateur. Et pourtant, il n’y a pas beaucoup de numéros chantés et dansés dans le film. Outre la scène d’ouverture, on en compte deux autres. D’autres séquences de sont juste dansées ou chantées. Mais que dire de ces scènes ! Qu’il s’agisse de la scène d’ouverture sur une autoroute bondée de Los Angeles, une autre sur les collines d’Hollywood, ou encore celle avec Mia et ses colocataires, toutes filmées en plan séquence, il s’agit de beaux moments de bravoure, rythmés et magnifiquement chorégraphiés en ce qui concerne les passages dansés. La scène entre Mia et Sébastien, sur les collines, lors d’un lever de soleil, rappellera les grandes scènes de Fred Astaire. Pour les numéros dansés, on retiendra la magnifique scène du Planétarium, qui permet aux personnages de s’évader.

image lalalandLa musique a évidemment un grand rôle à jouer dans La La Land, et touche au sublime. Justin Hurwitz a fait un travail exceptionnel, que ce soit avec la chanson d’ouverture « Another Day of Sun », qui vous donnera l’envie de danser, le thème de Mia et Sebastian très romantique, la balade « City of Stars », la superbe musique de la scène du Planétarium, les rythmes endiablés de « Starts a Fire » de John Legend, jusqu’à l’épilogue où toutes les musiques et chansons s’en donnent à cœur joie. Il faut également reconnaître le travail sur l’ambiance musicale qui rythme le reste du métrage et vous donnera envie d’écouter du jazz en sortant de la salle.

Le titre du film correspond bien aux thème évoqués, puisque La La Land désigne le quartier d’Hollywood à Los Angeles, mais aussi une situation déconnectée de la réalité. Damien Chazelle nous absorbe alors dans cette sorte de réalité alternative, décalée. Le film est vécu du point de vue des deux personnages principaux, qui idéalisent L.A. On voit donc la ville à travers leurs yeux optimistes et rêveurs, c’est à dire pleine de couleurs vives, façon Technicolor. Un monde à part où tout est possible pour les rêveurs. Le réalisateur prend aussi un certain nombre de risques. Il tourne les scènes de comédies musicales en plans séquences — comme le grand classique Chantons sur la pluie, qui évoquait déjà les rêves et ambitions d’un homme et d’une femme à Hollywood — et ça marche. Vous serez abasourdis par la scène d’ouverture et par la scène sur les collines. Tout est maîtrisé de bout en bout de La La Land. Il y a aussi un aspect plus surprenant dans le film : l’humour. Il est très présent, et on se surprend à rigoler plusieurs fois dans le film, que soit lors de situations ou encore dans les dialogues entre Mia et Sébastian.

Concernant les acteurs de La La Land, l’alchimie entre Ryan Gosling et Emma Stone est plus qu’évidente et nous permet de croire à leur histoire. Stone incarne parfaitement l’actrice en herbe qui rêve de reconnaissance et Gosling est tout aussi convaincant dans le rôle de Sébastian. On notera par ailleurs qu’ils démontrent un certain talent en danse, plus particulièrement lors de la scène « A Lovely Night ». Par contre, on regrette un peu que leur talent de chanteurs ne soit pas forcément à la hauteur, même si cela donne un certain charme au film.

La La Land est donc un film magnifique, une expérience, que ce soit au niveau visuel, musical, chorégraphique, ou encore par la performance de ses acteurs. Un triomphe sur tous les plans, qui vous fera aimer la comédie musicale, si ce n’est pas déjà le cas.

Guillaume Creis

Guillaume Creis

Adore le cinéma en général , que ce soit lesgros blockbusters ou les plus petits films .les séries TVet les jeux vidéo.
Guillaume Creis
9/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *