[Test – Blu-Ray] xXx : Reactivated – D.J. Caruso

Caractéristiques

  • Titre original : xXx : Return of Xander Cage
  • Réalisateur(s) : D.J. Caruso
  • Avec : Vin Diesel, Samuel L. Jackson, Ruby Rose, Donnie Yen, Toni Collette, Tony Jaa, Nina Dobrev, Deepika Padukone...
  • Editeur : Paramount Pictures
  • Date de sortie Blu-Ray : 30 Mai 2017
  • Date de sortie originale en salles : 18 janvier 2017
  • Durée : 106 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image : 4/5

Le film a été tourné en numérique (Arri Alexa) et le transfert est d’assez bonne facture. Si la définition est excellente la plupart du temps, sur certains plans elle baisse et du grain se fait voir, surtout durant les scènes sombres. Les couleurs sont respectées, les noirs et contrastes sont bons. Le  format 2.40: 1 n’était en revanche pas forcément le meilleur ratio pour ce genre de film, cela rend les scènes d’actions du film moins impressionnantes que lors de la découverte du film en salles. Quelques saccades peuvent être remarquées. Le débit moyen image est correct, 25 MBPS.

Son : 4/5

La piste VO est en en Dolby Atmos, le meilleur format audio du marché. C’est puissant, précis, les dialogues sont clairs, le tout superbement bien réparti. Les effets sonores et la musique passent bien par les canaux latéraux et arrières. Les basses sont très bien utilisées et puissantes. Un must pour une immersion parfaite avec un débit moyen excellent de 6 MBPS. La piste VF est elle aussi en Dolby Digital 5.1, pas de HD, une déception de la part de Paramount. Cette piste doublée est largement moins puissante, précise et claire que sa consœur VO. Il vous faudra pousser le volume de votre home-cinéma pour avoir une expérience correcte du film. Le débit moyen/max de la piste VF est de 640 KBPS.

Bonus : 3,5/5

  • Bêtisier (2′)
  • « Jamais deux sans trois » : le retour de Xander Cage (8′)
  • « Je ne vis que pour ça ! » : Cascades (15′)
  • « Des rebelles, des tyrans et des fantômes » : le casting (20′)
  • « Ouvrir la boîte de Pandore » : sur le tournage (16′)

On commence les bonus avec Jamais deux sans trois : le retour de Xander Cage, un module de 8 minutes qui revient sur les raisons de ce troisième opus avec l’intervention des acteurs et du réalisateur. Un peu court et trop promotionnel. Des rebelles, des tyrans et des fantômes : le casting revient sur le casting international du film. Les acteurs parlent de leurs personnages tandis que le réalisateur explique pourquoi il voulait un casting international. D’une durée de 16 minutes, ce module est sympathique et permet  d’en apprendre plus sur le statut des différentes stars dans leurs pays, mais pas forcément à l’international. Ouvrir la boîte de Pandore : sur le tournage est un bonus de 16 minutes qui revient sur la construction des décors, les décors naturels des différents pays visités et du tournage. Un module intéressant avec les interventions de techniciens et du réalisateur. Je ne vis que pour ça ! : Cascades est un module de 15 minutes qui s’intéresse aux cascades du film et aux chorégraphies de combats. Un bonus qui ravira les fans de cascades. Enfin, le bêtisier, d’une durée de deux minutes, est sympathique à défaut d’être drôle.

Synopsis

Xander Cage, sportif de l’extrême devenu agent d’élite, sort de l’exil qu’il s’était imposé, pour affronter le redoutable guerrier alpha Xiang et son équipe. Il entre dans une course impitoyable afin de récupérer une arme de destruction massive connue sous le nom de Boîte de Pandore. Recrutant une toute nouvelle équipe d’experts accros à l’adrénaline, Xander se retrouve au coeur d’une conspiration menaçant les gouvernements les plus puissants du monde.

Le film

Douze ans après la sortie de la suite (catastrophique) du film original, la saga xXx est de retour avec Vin Diesel. S’il ne faut pas chercher une cohérence narrative, ni même véritablement technique dans ce troisième opus, on se surprend à rire et passer un agréable moment devant cette comédie d’action à l’absurdité assumée, qui joue sur l’auto-dérision avec panache.

Retrouvez notre critique complète en cliquant sur ce lien.

Guillaume Creis

Guillaume Creis

Adore le cinéma en général , que ce soit lesgros blockbusters ou les plus petits films .les séries TVet les jeux vidéo.
Guillaume Creis
5/10

Une réaction

  1. Pingback: [Critique] Conspiracy — Michael Apted

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *