[Test – Playstation 4] Guilty Gear Xrd Revelation 2 : une itération augmentée

Caractéristiques

    • Playstation 4
    • Playstation 3
  • Développeur : Arc System Works
  • Editeur : PQube
  • Date de sortie : 31 mai 2017
  • Acheter : Cliquez ici

Introduction

Qu’il est bon de retrouver ceux qu’on aime. Bon, parfois on peut aussi être déçu (voir notre récent test de PaRappa The Rapper Remastered), mais la sortie d’une nouvelle itération d’un jeu que l’on suit de près est toujours un petit événement. Cette fois-ci, c’est Guilty Gear qui est au centre de nos intérêts, une série de jeux de baston parmi les plus respectées du genre. Pas spécialement des plus populaires, ni des plus faciles d’accès, du moins en façade, voilà que la licence livre Guilty Gear Xrd Revelation 2, la suite d’un très bon épisode que nous avions testé, voilà un an. Alors que la concurrence se fait de plus en plus féroce dans le domaine de la grosse tatane, notamment avec un Injustice 2 qui nous a séduit, on attendait beaucoup de cette sortie, laquelle est disponible seule ou spis forme de mise à jour de son prédécesseur. Verdict.

Histoire : 3/5

image pqube guilty gear xrd revolution 2

Le scénario n’a pas été transformé par cette version augmentée, même si l’on remarque quelques améliorations ici ou là. Guilty Gear Xrd Revelation 2 garde évidemment ce charme très puissant qui le caractérise, avec son emballage au fort arôme animé. On retrouve toutes ces heures de récit à admirer entre deux combats survitaminés, et Arc System Works s’est contenté de rajouter quelques passages. Dorénavant, on a droit à des petits films pour chacune des séquences, et plus seulement pour quelques unes. Mine de rien, cela ajoute de la cohérence visuelle, et le joueur n’en est que plus heureux, tant le studio de développement excelle dans la mise en scène.

Guilty Gear Xrd Revelation 2 propose quelques personnages en plus (on les aborde plus bas). Chacun est évidemment accompagné de son propre arc narratif, et l’on remarquera que ces nouveaux venus ont fait l’objet d’un certain soin. Avec une certaine préférence pour la partie de Baiken, très fidèle à ce qu’est cette chipie. Le nouveau chapitre After Story fait son apparition, rajoutant une bonne trentaine de minutes de récit, un peu optionnelles dans le fond mais très agréables à découvrir. Alors certes, on ne vient pas vers cette version augmentée pour son traitement du scénario, mais l’effort est palpable, et notable. Enfin, le jeu est toujours proposé uniquement avec des sous-titres en anglais, mais le niveau demandé n’est pas très élevé : intermédiaire suffira amplement.

Gameplay : 5/5

image test guilty gear xrd revolution 2

Rappelons que Guilty Gear Xrd Revelation 2 s’appuie, côté gameplay, sur l’une des plus belles réussites du jeu de combat 2D. Vous l’avez sûrement lu dans notre test de la précédente itération : on est fan du système, à la fois très complexe et fun à approfondir. Ici, on ne remarque pas de réelle révolution en terme de prise en mains, il s’agit plutôt d’un rééquilibrage des personnages, et de l’ajout de certains, qui apportent toutes leurs spécificités. Au passage, le mode Training est évidemment un passage obligé, d’autant qu’il est si complet qu’on y passerait des heures afin de peaufiner la compréhension des combattants.

Baiken, Answer, Dizzy, Kum, voilà les quatre nouveaux combattants de ce Guilty Gear Xrd Revelation 2. Answer est sans aucun doute le personnage le plus en vue de ces nouveaux challengers, lui qui n’avait pas encore été jouable jusqu’ici (mais croisé dans d’anciens épisodes). Il demandera une certaine douceur dans les premiers instants, car son équilibre est primaire, ce qui pousse à rester tactique tout du long. Baiken est toujours aussi balèze, avec ses contres qui font très, très mal. Dizzy est sûrement le fighter le moins plaisant à prendre en mains, ou du moins le plus difficile à réellement maitriser. Kum est typiquement le genre de combattant pour celles et ceux qui aiment rester à distance pour asséner des boules de feu (ses coups directs font mal, aussi), par contre il faut composer avec sa lenteur.

Technique et ambiance sonore : 5/5

image gameplay guilty gear xrd revolution 2

Oh que c’est beau, que c’est impressionnant ! Qu’on soit clair, on n’observe aucune véritable amélioration technique dans ce Guilty Gear Xrd Revelation 2, mais on ne peut s’empêcher de tomber en admiration devant un tel résultat. Cette 2D pleine de détails nous grise toujours autant, avec ses différents effets toujours aussi reluisants. Le character-design des nouveaux personnages se fond bien avec le reste du casting. Pour finir, sachez que trois nouveaux décors sont au programme, dont un assez exceptionnel qui nous propulse sur une sorte de grande barque, qui file sur un cours d’eau jalonné d’une verdure intense.

Pour les musiques de Guilty Gear Xrd Revelation 2, on retrouve le travail du duo formé par Daisuke Ishiwatari (The Last Blade, Blazblue) et Norichika Sato. Pas grand chose de nouveau à se mettre sous la dent sur ce point, il faut bien l’écrire, et les amateurs de rock un peu énervé seront toujours aussi bien servis. Enfin, les voix japonaises sont de la partie, et l’on s’en réjouit : elles sont tout bonnement excellentes.

Durée de vie : 3/5

image jeu guilty gear xrd revolution 2

Rajoutez au moins un point si vous n’avez pas joué au précédent épisode. Guilty Gear Xrd Revelation 2 en propose l’entier contenu, agrémenté d’un contenu plutôt sympathique, sans pour autant être faramineux. Quatre nouveaux personnages donc, trois nouveaux décors, un nouvel équilibrage à dompter et quelques menues nouveautés à débloquer dans le mode Gallery. Pas grand chose donc, même si l’intérêt est bel et bien présent, notamment pour les puristes qui voudront profiter de la version ultime du jeu. Signalons la présence du premier épisode, avec lequel il est possible de switcher, si vous avez envie de vous rendre compte de la différence d’équilibrage. Quant au online, il est stable et bien calibré, même si peu fréquenté.

Note finale : 16/20

Alors, faut-il fondre sur Guilty Gear Xrd Revelation 2 ? La réponse est oui, sans aucun doute, même si les fans de la première heure doivent être averti qu’il s’agit là d’une grosse mise à jour, à l’image de ce que fut Super Street Fighter en son temps. Vous comprendrez, alors, qu’il n’y a pas vraiment de dilemme : les pros du pad ne pourront que foncer au plus vite sur cette sortie, afin de profiter d’une itération plus juste. Quant à celles et ceux qui ne possédaient pas l’opus d’origine, ils découvriront l’un des jeux de combats les plus jouissifs de ces dernières années.

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato
8/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *