[Critique] L’Étrange Festival 2017 : A Day

Caractéristiques

  • Réalisateur : Cho Sun-ho
  • Avec : Kim Myung-min, Byeon Yo-han, Shin Hye-Sun
  • Durée : 90 minutes
  • Année de production : 2017
  • Genre : Fantasique, Drame
  • Nationalité : Corée du Sud

Un drame sans fin

Film adoré par des millions de personnes à travers le monde, Un jour sans fin a su mélanger comédie et fantastique, dans un joyeux tourbillon qui, il est vrai, fait tout pour ne pas laisser insensible. Vingt quatre ans plus tard, l’incandescent cinéma sud coréen, qui se remet d’une crise créative passagère, s’empare du concept, mais pour l’emmener sur une toute autre route. Pari réussit, avec A Day, du nouveau-venu Cho Sun-ho.

De retour d’un séminaire, Jun-young assiste à un accident de voiture. parmi les victimes se trouvent sa fille Eun-jung ainsi qu’une autre jeune femme, conjointe d’un ambulancier prénommé Min-chul. Jun-young et Min-chul vont être pris dans une boucle temporelle.

Un rythme trépidant, pour une intrigue impeccable

image film a day

A Day fait sien le concept de la boucle temporelle, et le fait savoir grâce à une introduction aussi efficace qu’irrésistible. La première boucle fait évidemment office de modèle, de mètre étalon, afin que le spectateur remarque certains détails, se les approprie autant que le personnage les expérimente. Cette toute première fois s’achève sur un point culminant d’une grande puissance émotionnelle, ce qui tranche avec le classique d’Harold Ramis. On comprend aussi que le but sera d’éviter le drame, mais aussi que le cheminement pour ce résultat ne se fera pas sans encombres.

Car A Day rajoute sans cesse des éléments dans l’équation, ce qui évite toute sensation de redondance. C’est ingénieux, car les enjeux semblent ne jamais devoir s’embourber : ils se renouvellent tout du long. L’intrigue ne se contente pas d’un seul personnage enfermé dans cette dramatique boucle temporelle, d’autres sont invités à prendre place dans la ronde, et tous n’ont pas des objectifs très sympathiques. L’histoire provoque du sentiment, du ressentiment et, sans ne rien spoiler, sachez que l’antagoniste est très réussit, autant dans ses actes que ses motivations. A Day signe la naissance d’un cinéaste hyper doué, dont la maîtrise du rythme est l’une des plus belles forces. Voilà l’une des pépites incontournables de cet Étrange Festival 2017, et signalons qu’elle a déjà trouvé un distributeur pour la France : Kinovista.

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato
8/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *