[Test – DVD] Le fils du pendu – Frank Borzage

Caractéristiques

  • Titre original : Moonrise
  • Réalisateur(s) : Frank Borzage
  • Avec : Dane Clark, Gail Russell, Ethel Barrymore, Allyn Joslyn, Rex Ingram, Harry Morgan
  • Editeur : Artus Films
  • Date de sortie Blu-Ray : 5 décembre 2017
  • Date de sortie originale en salles : 5 novembre 1948 (USA)
  • Durée : 86 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image : 4/5

Comme à son habitude, c’est un bien bon film méconnu que se charge de dépoussiérer Artus Films. Le format 1:37:1 est évidemment respecté, on en attend pas moins de la part d’un éditeur aussi cinéphile. L’image est parfois l’objet de quelques traces du temps, mais il faut souligner que ces marques sont réduites à leur minimum. DVD oblige, on ne peut pas attendre une définition de top niveau, mais le disque s’en sort très bien, proposant une netteté indéniable. Aussi, les contrastes, importants pour ce Fils du pendu très bien éclairé par John L. Russel (Psychose, tout de même !), sont traités à leur juste valeur, rendant d’autant plus savoureux tout le travail de profondeur effectué par le technicien.

Son : 3/5

Un très léger souffle habite cette piste Mono, en version originale sous-titrée français. On sent bien que l’éditeur a dû composer avec un matériel compliqué à gérer, mais il s’en sort plutôt pas mal. Film de 1948 oblige, les compositions sont parfois un peu assourdissantes, mais l’équilibre de mixage reste constant, offrant un vrai confort d’écoute.

Bonus : /

Comme pour les autres films de cette salve de la collection Les Classiques (L’étrange Mr Slade, Les 5 Survivants), Le fils du pendu n’est accompagné que de bandes annonces. Là encore, c’est un regret, tant les présentations d’Artus Films sont très souvent de belle qualité. Mais cela explique le prix d’ami de ce DVD…

image films le fils du pendu

Synopsis

En butte, dès l’enfance, aux sarcasmes de ses camarades parce que son père a jadis été condamné à la pendaison, Danny Hawkins cause la mort de son rival amoureux au cours d’une rixe. Redoutant de finir comme son père s’il se dénonce, Danny cache le corps et tente de passer à travers les mailles du filet de l’enquête qui se resserre autour de lui.

Critique

Retrouvez notre critique du film.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *