[Test] MLB The Show 18 : un millésime pour les fans

Caractéristiques

    • PlayStation 4
  • Développeur : SIE San Diego Studio
  • Editeur : Sony Interactive Entertainment
  • Date de sortie : 27 mars 2018
  • Acheter : Cliquez ici

Un show prudent, mais accompli

image test mlb the show 2018
Une édition qui plaira aux fans de baseball.

Les licences de sport qui fonctionnent se remarque par leur tendance à s’annualiser. FIFA, PES, NBA 2K, F1, tous paraissent une fois l’an, ce qui créé à chaque fois une certaine attente, un événement. Moins populaire sous nos latitudes, le baseball a aussi droit à son rendez-vous, avec la série des MLB : The Show, et ce depuis 2006, exclusivement sur consoles PlayStation. Après un millésime 2017 très réussi, qui couplait gameplay intuitif et technique de pointe, on attendait cette nouvelle version avec une petite inquiétude : allait-elle proposer assez de nouveauté pour se justifier ? C’est le cas, en partie.

Après le succès (fragmentaire) de certaines simulations de sport, qui n’ont pas hésité à inclure de vrais modes scénarisés, MLB : The Show 18 explore, lui aussi, cette piste. Rassurez-vous : pas de récit hyper intrusif, ni de personnage principal insupportable, le tout baignant dans une ambiance à la limite du nanar. Pour faire simple, pas de symptôme NBA 2K16, ce qui pourra en rassurer beaucoup. Mais tout de même, le mode carrière est écrit avec soin. L’avatar, dont la création revient au joueur (jusqu’aux mouvements, grâce au perfectible Batting Stance Creator), évolue, fait des choix de carrière. On est souvent mis à contribution, par le biais de choix de répliques, lesquelles auront un impact direct sur les capacités de notre champion.

La véritable narration se trouve au sein des matchs. MLB : The Show 18 met le paquet sur la présentation, et propose aux joueurs de choisir le niveau de réalisme qu’il souhaite. Au plus haut, on peut carrément affirmer qu’on fait face à une retransmission télévisée, tellement le spectacle est fidèle à celle-ci. Les ralentis s’insèrent parfaitement, le recours aux statistiques s’avère utile, le spectacle des mascottes et autres joyeusetés apporte beaucoup à l’atmosphère, le tout dans une fluidité de réalisation plus que satisfaisante. D’ailleurs, le titre peut se targué d’être visuellement impressionnant. La fluidité est constante, les animations convaincantes et les modèles 3D sont à l’avenant. Moins agréable, mais malheureusement joué d’avance : les commentaires sont disponibles uniquement en anglais. Les spécialistes reconnaîtront trois pointures : l’éternel Matt Vasgersian, Dan Plesac et le petit nouveau Mark DeRosa. Si vous maîtrisez la langue de Shakespeare, vous vous régalerez, encore que ça devient assez vite rébarbatif. Aussi, les menus louchent trop vers une autre licence sportive, FIFA, et ce n’est pas pour le meilleur.

Techniquement irréprochable

image playstation 4 mlb the show 2018
Votre avatar sera au centre de vos intérêts.

La licence a toujours brillé grâce à un contenu de taille. MLB : The Show 18 ne déroge pas à la règle, même si l’on attendait l’ajout d’équipes étrangères. Ce n’est pas encore le cas, et pour faire simple on a droit à la même matière qu’en 2017, mais bien évidemment mise à jour du côté des caractéristiques des joueurs. On pourra regretter ce petit rendez-vous manqué avec l’ouverture vers le baseball mondial, mais heureusement les modes de jeu rattrapent le coup. Road To The Show, l’excellent Retro Mode, Franchise, Challenges, Home Run Derby, et bien évidemment le multijoueur (sachez que la communauté est plutôt sympa, ça change de Sea Of Thieves) : vous aurez de quoi faire, et ce pour de bien nombreuses heures.

On remarque que MLB : The Show 18 fait un gros focus sur le mode Diamond Dynasty. Celui-ci permet de se fabriquer une équipe, par le biais de cartes à collectionner (ingame, bien entendu). Si le principe n’est pas fondamentalement bouleversé, c’est le contenu qui évolue. Ainsi, le jeu parlera beaucoup aux fans plus âgé de ce sport, grâce à l’apparition des Immortal Cards. Celles-ci seront, comme vous vous en doutez, l’occasion de pouvoir incorporer des sportifs de légende. Cela n’a l’air de rien, et ça ne touchera qu’une poignée de gamers européens (encore que, le baseball est désormais joué plus qu’on ne le croit chez nous), mais force est de constater qu’il s’agit d’un ajout de taille, qui confirme le grand soin apporté à l’ambiance, la passion.

Et les sensations alors, la prise en main ? Là aussi, on remarque que le studio de développement, SIE San Diego Studio, joue la carte de la prudence. Avant toute chose, attention car l’un des choix de réplique, en tout début de partie, aura un impact direct sur la difficulté de MLB : The Show 2018. Après avoir pesé le pour et le contre (indice : pour nous, le Easy l’est un peu trop), vous aurez droit à une mise à jour à peine perceptible de ce qui a fait le succès du jeu en 2017. Le bon côté de la chose, c’est que la recette fonctionne toujours autant : c’est aussi bon d’être lanceur, ou frappeur. La première phase fait appel à notre sens du dosage, de la tactique grâce aux indices du receveur, et de la précision. On a toujours le choix entre différents types de lancers, c’est élémentaire. Frapper est un peu moins stratégique, mais les sensations liées à la réussite sont tellement travaillées qu’on ne peut que jubiler quand on envoie un bon gros home run.

Note : 16/20

Au final, MLB : The Show 18 est un jeu qui s’appuie sur de très bons acquis, tout en rajoutant une dose de contenu pour les fans. Ce n’est pas avec cette édition qu’on aura droit à une vision mondiale du baseball, certes, mais les amateurs de ce sport seront avant tout heureux de parcourir un soft conçu pour eux, dans les moindres détails. La prise en main reste accessible, tout en s’avérant assez pointue pour ne pas froisser celles et ceux qui auraient envie de mériter les meilleures frappes. Enfin, le spectacle promis par le titre est au rendez-vous, avec une réalisation qui confine au réalisme télévisuel, et une technique toujours au top. Espérons, simplement, que la prochaine édition soit enfin traduite en français, et que les équipes étrangères (japonaises, par exemple) fassent leur apparition.

8/10

Réactions (2)

  1. Il me plait bien, il est prévu en sortie pc ou uniquement PS4 ?

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *