[Interview] 5 questions à Natacha Campana de L’Écran Pop

image raphaelle arnaud soirée l'Ecran Pop mamma mia grand rex
La comédienne Raphaelle Arnaud (en blanc) présente le concours de costumes lors de la double-soirée Mamma Mia! le 24 juillet 2018 au Grand Rex. Photo : Culturellement Vôtre

Si vous habitez en région parisienne et êtes fans de comédie musicales au cinéma, le nom de L’Écran Pop ne vous est sans doute pas inconnu. En effet, cette joyeuse bande réunie par la fondatrice et productrice Natacha Campana propose au minimum une fois par mois des soirées sing along où les spectateurs viennent chanter et siffler au rythme de leurs comédies musicales préférées sur grand écran. Une tradition typiquement anglo-saxonne qui était jusque-là inédite en France, même en tenant compte des séances, clandestines ou non, du Rocky Horror Picture Show (notamment celles du studio Balance à Paris, depuis 40 ans), où des acteurs sont présents durant la projection, sans que les paroles des chansons apparaissent à l’écran. Car c’est aussi ça, le sing along, au-delà des animations durant le film : des oeuvres  projetées sur grand écran dans leur version karaoké. Ce qui est précisément ce que propose L’Écran Pop depuis un an. Ajoutons également que les spectateurs trouvent un petit sac d’accessoires sur leur siège afin de participer et manifester leur joie d’un bout à l’autre du film.

Le concept a commencé avec le très populaire Mamma Mia avec Meryl Streep, avant de se poursuivre avec Les demoiselles de Rochefort de Jacques Demy avec Catherine Deneuve et Françoise Dorléac. Et voici que débarque ce mardi 30 octobre Grease (qui a fêté ses 40 ans le 3 octobre), LE film qui propulsa John Travolta au rang de star et fit fredonner des millions de spectateurs et, bien sûr, de spectatrices, qui se rêvaient en Sandy/Olivia Newton-John — ou bien en Rizzo, le personnage de rebelle interprété par Stockard Channing.

Nous en avons profité pour poser cinq questions à Natacha Campana sur l’importation du concept en France et l’évolution de L’Écran Pop, qui devrait également partir à l’assaut de la province…

image raphaelle arnaud animations soirée l'écran pop mamma mia 24 juillet 2018
© Culturellement Vôtre

Culturellement Vôtre : Comment est né L’Écran Pop ?

Natacha Campana : Il est né d’une envie que j’avais après avoir découvert le sing along en Angleterre, qui est très populaire, et très ancré dans le monde anglo-saxon en général, et qui consiste à aller au cinéma revoir des films musicaux cultes en version karaoké, dans une ambiance très festive : les gens viennent déguisés et se servent de petits accessoires pour interagir pendant le film. J’ai découvert ça à Londres, je trouvais que c’était génial, et je ne comprenais pas trop pourquoi ça n’existait pas ici. Du coup, quand je me suis rendue compte que ça n’existait vraiment pas, que rien n’avait été tenté dans le domaine et que les gens (y compris dans le domaine de la comédie musicale ou du cinéma) ne connaissaient pas, je me suis dit qu’on allait importer le concept pour le réinventer.

Culturellement Vôtre : Justement, sachant que cette double-culture du karaoké et de la comédie musicale est bien moins ancrée en France que dans les pays anglo-saxons, quels ont été les retours des premiers spectateurs vis-à-vis du concept ?

N.C. : A ce sujet, je peux parler de la toute première date, qui s’est déroulée il y a maintenant un an, le 7 septembre 2017. A ce moment-là, on ne savait pas du tout à quoi s’attendre, comment les gens allaient réagir et s’ils allaient être nombreux… Et non seulement c’était complet plusieurs jours à l’avance, mais les gens étaient plus enjoués et festifs que ce que j’avais pu voir en Angleterre ! C’était vraiment une ambiance de folie. Et ils sont venus déguisés, ce à quoi je ne m’attendais vraiment pas, comme on a justement moins ce sens du déguisement et de la fête comparé à l’Angleterre. Ou du moins on croit qu’on l’a moins, alors qu’en réalité, je pense que les gens n’attendaient que ça ! Ils chantaient déjà dans la queue par exemple ! Il ne s’était encore rien passé, ils étaient juste devant le Grand Rex, à attendre que les portes s’ouvrent, et ils étaient déjà en train de chanter tous ensemble. Et ça c’était assez génial, de se dire qu’ils avaient envie de se lâcher et qu’ils attendaient juste que quelque chose comme ça existe, qu’on les autorise à le faire.

image olivia newton-john john travolta promo shot grease
Grease fait son apparition à L’Écran Pop à l’occasion des 40 ans de sa sortie. © Paramount Pictures

Culturellement Vôtre : Après Mamma Mia et Les demoiselles de Rochefort, Grease débarque à l’Écran Pop alors qu’il fête ce mois-ci ses 40 ans. Etait-ce une demande du public, une volonté de L’Écran Pop ou les deux ?

N.C. : Je dirais que c’était d’abord mon rêve, pour être claire ! Je pense que c’est d’abord pour Grease que j’ai voulu importer le concept. C’est vraiment LE film qui m’a amenée à la comédie musicale, et l’un de mes 5 films cultes de tous les temps, donc j’avais vraiment envie de tenter l’expérience. Ensuite, hormis mes goûts personnels, c’est juste l’un des films les plus cultes et populaires qui soient. Y compris en France, où il avait quand même fait 5 millions d’entrées à sa sortie, ce qui est assez énorme ! Surtout, je pense que c’est l’un des films, qui, 40 ans après, continue de rassembler d’innombrables fans (nouveaux et anciens), à chaque passage à la télé. Je pense que le film est toujours aussi cool 40 ans après, qu’au moment de sa sortie. Donc c’est un peu de tout ça. Et bien sûr, quand on interrogeait le public sur les comédies musicales qu’ils aimeraient voir à l’Écran Pop, Grease revenait toujours.

Culturellement Vôtre : Peut-on s’attendre à découvrir de nouveaux films à l’affiche de L’Écran Pop en 2019 ?

N.C. : Oui, tout à fait ! Notre objectif, c’est d’avoir tous les plus grands films de comédies musicales ; du moins tous ceux qui peuvent se chanter dans le cadre d’un cinéma-karaoké. Il n’y en a pas 50 non plus à avoir des chansons aussi cultes, car le but bien sûr, est de pouvoir aussi chanter, donc il faut qu’il y ait un certain nombre de chansons très connues. Donc en gros, on veut tous les avoir, et on devrait introduire un nouveau film tous les 6 mois.

Culturellement Vôtre : Pour le moment, L’Écran Pop est principalement implanté à Paris, même si des soirées ont déjà eu lieu en province. Le concept devrait-il s’étendre à terme à toute la France ?

N.C. : Oui, c’est ça. Cet été, on a fait une tournée avec le groupe CGR et on a été présents dans deux festivals, ce qui était super de proposer cette fête en plein air. Après, en effet, la prochaine fois qu’on ira en région, ce sera davantage pour s’implanter et développer le concept dans une ville. Maintenant, à Paris, c’est devenu une tradition d’avoir au minimum une soirée une fois par mois. Mais ça a tendance à devenir plus : ce mois-ci, on a trois événements, et l’idée est de faire de même dans chaque ville qui aura adopté le concept.

Culturellement Vôtre : Merci !

Propos recueillis par Cécile Desbrun.

Notre avis express sur L’Écran Pop

image danse générique de fin soirée-karaoké l'écran pop mamma mia 24 juillet 2018
© Culturellement Vôtre

Pour avoir assisté à la séance estivale de Mamma Mia au Grand Rex au moment de la sortie de sa suite, nous pouvons témoigner que l’ambiance est des plus enjouées : ça chante à tue-tête, ça siffle à chaque fois qu’une star masculine apparaît à l’écran, certains spectateurs connaissent les répliques par cœur, et les générations se mêlent jusqu’au générique de fin, où les habitués prennent d’assaut la scène pour quelques minutes de danse endiablée. Les hommes de tous âges sont également bien présents, qu’ils soient eux-mêmes fans de la comédie musicale en question ou « accompagnants », et passent un tout aussi bon moment.

Et puis, il y a les animations, qui permettent de rentrer dans une ambiance festive dès le départ : photocall dans le hall d’entrée, puis animations théâtrales sur scène par des comédiens (eux-mêmes professionnels de la comédie musicale) avec notamment quizz, blind tests et concours de costumes au programme, et des cadeaux à la clé (goodies bags, soirée dans un karaoké-cabine BAM avec ses amis…). Bien sûr, si tout le monde ne participe pas à ces jeux, le but avoué est aussi de chauffer la salle, afin que la projection démarre à fond les ballons — défi que l’équipe remporte haut la main, dans la joie et la bonne humeur. On ne peut que recommander !

Nous remercions chaleureusement Natacha Campana pour sa disponibilité et son amabilité. L’Écran Pop propose au minimum une soirée par mois sur Paris. Agenda des événements à venir disponible sur leur site officiel. Soirée spéciale Grease le 30 octobre 2018 au Grand Rex. Ouverture des portes à 19h, début du film vers 20h30. Infos complémentaires et réservations en ligne sur le site de L’Écran Pop.

0/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *