[Test – Blu-ray] Spider-Man : Far From Home – Sony Pictures France

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : Jon Watts
  • Avec : Tom Holland, Zendaya, Marisa Tomei, Jon Favreau, Jake Gyllenhaal, J.B Smoove, Numan Acar, Samuel L Jackson et Cobie Smulders
  • Editeur : Sony pictures france
  • Date de sortie Blu-Ray : 13 Novembre 2019
  • Date de sortie originale en salles : 3 juillet 2019
  • Durée : 129 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image : 5/5

Spider-Man: Far From Home a été tourné en numérique (Arri Alexa Mini, RED RANGER 8K VV) et le blu-ray, au format respecté 2.40:1, s’avère parfait. La définition est excellente et ne baisse pas une seconde. Pas d’apparition de grain numérique. Les détails sur les costumes, visages et décors sont parfaits. Les effets spéciaux passent très bien en HD. Les couleurs s’avère belles et saturées. Les noirs et contrastes font un sans faute. La profondeur de champ reste excellente tout du long. Aucune saccade n’a été détecté lors du visionnage. Il n’y a vraiment rien à redire sur ce master qui fera plaisir au fans de Spider-Man et de blu-ray. Le débit moyen image est bon: 24,9 MBPS

Son : 4/5

Sony pictures france (Escape Game, Men in Black: International) nous offre une piste anglaise DTS-HD Master Audio 7.1. Une piste puissante quand il le faut, précise, bien répartie et ample, avec certains bons effets (pour les chansons ou encore les effets lors de la scène d’illusion entre Spider-Man et Mysterio). Les dialogues sont clairs, sauf à un petit moment, vers la fin du film où MJ, Happy et les amis de Peter sont coincés dans le coffre fort. La musique et les effets passent bien par tout les canaux. Le caisson de basse est utilisé aux bons moments. Le tout pour une bonne immersion dans le film. Pas une piste démo mais elle reste de facture très appréciable. Le débit moyen de la piste VO est de 2,3 MBPS avec des montées à 4,2 MBPS.

La piste française est en DTS-HD Master Audio 5.1. Une piste assez puissante et précise, bien répartie et assez ample. Le doublage français s’incorpore bien au mixage original. La musique et les effets passent par toutes les enceintes. Le caisson de basse est aussi bien utilisé. Une bonne piste qui contentera les fans de VF. Le débit moyen de la piste française est de 2,1 MBPS avec des montées à 3,3 MBPS.

Bonus : 3/5

  • Les courses de Peter (3)
  • Bêtisier/scènes coupées (3′)
  • Scènes coupées & alternatives (6′)
  • Les conseils de voyages des professeurs (5′)
  • Le saut (6′)
  • Phase inconnue (3′)
  • Enfile le costume (4′)
  • Maintenant tu me vois (6′)
  • Loin, loin, loin de la maison (5′)
  • Il faut être deux (3′)
  • Fury & Hill (3′)
  • L’effet Ginter-Riva (1′)
  • Réinterpréter Tant May  (3′)
  • Bonus cachés (4′)
  • La confiance entre frères (11′)
  • Sélectionner la pré-visualisation de la scène (8′)

On commence les bonus par Les courses de Peter. Un cout métrage de trois minutes dans lequel Peter doit s’occuper de préparer son voyage comme récupérer son passeport ou arrêter un gang. Le tout avec évidemment une bonne dose d’humour. Un bon petit module pour commencer. Le traditionnel Bêtisier/scènes coupées, d’une durée de trois minutes, est toujours amusant. On découvre, dans celui-ci, une vraie complicité entre Tom Holland et Jake Gyllenhaal. On découvre ensuite les Scènes coupées & alternatives, au nombre de cinq pour une durée de six minutes. Celles-ci n’apportent rien de plus à l’intrigue ni aux personnages mais peuvent être funs. Les conseils de voyages des professeurs est un bonus de cinq minutes dans lequel les professeurs qui accompagnent le groupe et via des petites scénettes filmées durant le tournage donnent des conseils pour bien voyager. Peu amusant et ennuyeux. Ensuite, nous avons Le saut. Un module de six minutes, qui revient sur les cascades du film durant six minutes. Intéressant, car nous découvrons que Tom Holland fait la plupart de ses cascades, ce qui n’est pas donné à tout les acteurs. Phase inconnue nous montre, durant trois minutes, l’évolution de Peter depuis Captain America: Civil War jusqu’à Far From Home. Un bon petit bonus. Enfile le costume revient, durant quatre minutes, sur les différents costumes de Spider-Man. Un peu court, mais intéressant. Maintenant tu me vois est un bonus, de six minutes, centré sur le personnage de Mysterio et son interprète Jake Gyllenhaal. Un module plaisant surtout pour ceux qui ne connaissent pas le personnage dans les comics.

Loin, loin, loin de la maison revient sur les différents lieux du film comme Venise, Prague ou Londres. D’une durée de cinq minutes, ce bonus est un peu court car on aimerait en savoir plus sur les villes visitées par l’équipe. Il faut être deux traite, durant trois minutes, de la relation entre le réalisateur Jon Watts et Tom Holland. Un peu court, dommage car le sujet est d’importance. Fury & Hill est un bonus de trois minutes qui revient sur la relation entre Nick Fury et Maria Hill. Là encore, c’est trop court, surtout que ce module ne parle pas du cliffangher des deux personnages durant la scène du générique ce qui aurait été un vrai plus. L’effet Ginter-Riva est un tout petit bonus de une minutes qui revient sur le retour du personnage de Ginter-Riva, vu dans Iron Man. Un module pas assez développé pour être intéressant. Réinterpréter Tant May est un module de trois minutes, qui s’intéresse à la nouvelle version du personnage de May introduite dans Homecoming et à son évolution dans le MCU. Là encore, trop court pour être vraiment intéressant. Bonus cachés est un module de quatre minutes qui nous fait découvrir les easter-eggs du film que l’on a pu rater lors du visionnage. Un bon bonus pour les fans du comics. La confiance entre frères est un documentaire de onze minutes sur l’association Brothers Trust de Tom Holland, et de ses trois frères qui s’engagent à améliorer la vie des enfants d’un des plus grand bidonville d’Afrique à Kibera au Kenya. Une bonne initiative de la part de l’éditeur d’avoir ajouté ce bonus. Enfin, nous avons Sélectionner la pré-visualisation de la scène qui permet de découvrir, en écran partagé, la pré-visualisation et la version finale de cinq scènes. D’une durée de huit minutes cela nous permet de voir les changements effectués de ces scènes entre la pré-production, le tournage et la post-production .

image tom holland spider man far from home

Conditions du test

  • TV 4K UHD Sony Bravia KD49XF7077SAEP
  •  Lecteur Blu-ray  Sony BDV-E2100
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

L’araignée sympa du quartier décide de rejoindre ses meilleurs amis Ned, MJ, et le reste de la bande pour des vacances en Europe. Cependant, le projet de Peter de laisser son costume de super-héros derrière lui pendant quelques semaines est rapidement compromis quand il accepte à contrecœur d’aider Nick Fury à découvrir le mystère de plusieurs attaques de créatures, qui ravagent le continent !

Le Film

Retrouvez au notre critique de Spider-Man: Far From Home.

8/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *