[Critique] Outlander Saison 5 : Stand For All

Caractéristiques

  • Créé par : Ronald D. Moore
  • Avec : Caitriona Balfe, Sam Heughan, César Domboy, Sophie Skelton, Richard Rankin...
  • Saison : Saison 5
  • Année(s) de diffusion : 2020
  • Chaîne originale : Starz
  • Diffusion françaisee : Netflix

Une saison différente…

Adaptation du cinquième tome de la saga de Diana Gabaldon (aussi consultante sur la série), La Croix de Feu, cette cinquième saison de 12 épisodes d’Outlander est dans la continuité de la saison 4. Après nous avoir offert un nouveau départ avec la précédente saison, cette nouvelle offre les prémices de ce que sera la série dans les prochaines années. En 1771, Claire et Jamie sont installés en Caroline du Nord, qui est alors une colonie anglaise. Rejoint par leur fille Brianna et Roger, Jamie, obligé par sa dette envers le royaume britannique, doit affronter son ami de toujours, Murtagh, qui est du côté des Régulateurs rebelles à la couronne.

Contrairement aux précédentes, cette cinquième saison ne s’articule pas en trois parties mais en plusieurs petites histoires. Certes, il y a quelques storylines qui ont commencé durant la saison 4 et trouvent ici leur aboutissement, mais cette saison semble clairement nous préparer pour la suite, qui constituera sûrement le gros morceau de la série : la guerre d’Indépendance.

La principale faiblesse de cette saison ? Ses six premiers épisodes. Ceux-ci constituent de petites histoires qui vont nous amener à la fin de la rébellion ; malheureusement, leur qualité est inégale. Si ce parti pris permet d’approfondir certains personnages et d’en introduire de nouveaux, cela s’avère souvent lourd au niveau narratif.

On revient à une structure plus traditionnelle à partir de l’épisode 7, qui nous offre une bataille et la mort, émouvante, d’un personnage important. Puis nous suivons la conclusion de l’arc de Stephen Bonnet. Là aussi, il y a beaucoup de choses à redire. Bonnet est peu présent lors de cette saison et, malgré ce qu’il a fait endurer à Brianna durant la saison précédente, on ne ressent pas ici qu’il représente un danger. De plus, son arc est trop vite expédié pour que cela soit vraiment intéressant. Cette saison est surtout là pour nous préparer pour la suite et conclut du coup trop hâtivement les arcs amorcés en saison 4. Dommage ! L’avenir de la série est donc mis en avant durant le dernier – et émotionnellement éprouvant – épisode. Une tempête arrive et elle va changer pas mal de choses…

Si du côté de la narration il y a donc à redire, le développement des personnages est toujours au niveau  des précédentes saisons. Que ce soit Claire, Jamie, Brianna et Roger, voire même Marsali et Fergus, les personnages sont toujours plus développés. Claire essaye d’apporter un peu de modernité, mais elle en subira les conséquences. Jamie doit combattre un membre de sa famille. Brianna est toujours hantée par Bonnet. Roger doit quant à lui s’adapter à sa nouvelle vie et gagner la confiance de Jamie. Tout ce qui arrive de bon ou mauvais aux personnages est là pour les faire grandir et oui, la vie il y a deux cents ans était loin d’être drôle.

Dernier bon point : tous les personnages ont plusieurs moments marquants durant cette saison et cela n’est pas réservé qu’au casting principal. On regrette tout de même que le retour de Ian ne soit pas développé plus que ça. Que lui est-il arrivé ? Si l’on devine, à peu près, ce qui s’est passé avec les Mohawk, il serait bien qu’on en apprenne plus durant la saison 6, Ian étant devenu un personnage vraiment intéressant.

Toujours bon techniquement

image caitriona balfe saison 5 outlander

Nous avons déjà loué la série pour sa technique lors des précédentes saisons et il faut dire que, de ce côté-là, le niveau reste très bon. On retiendra, comme toujours, la reconstitution d’époque grâce à des costumes et décors de qualité. La réalisation est toujours très correcte pour une série télé. Cette saison comprend moins de scènes à effets spéciaux et, du coup, le budget a pu passer un peu plus dans la technique. La réalisation a pu se permettre un peu plus sur de plans “compliqués” ou, du moins, plus cinématographiques. On retiendra surtout, de ce point de vue-là, la bataille de l’épisode 7.

Enfin, la musique de Bear McCreary (Battlestar Galactica, The Walking Dead) s’avère toujours aussi excellente. Il développe bien les thèmes qu’il a introduits lors de la saison précédente. Sa musique est prépondérante dans la série et il le prouve encore une fois.

Côté casting, Caitriona Balfe (Le Mans 66) et Sam Heughan sont toujours aussi bons. Leur alchimie à l’écran est toujours aussi forte. Leurs personnages évoluent et la relation Claire/Jamie aussi. Cela risque de continuer vu les événements du dernier épisode. Sophie Skelton et Richard Rankin sont vraiment mis en avant durant cette saison.

On sent que les personnages de Brianna et Roger sont maintenant quasiment au même niveau narratif que Claire et Jamie. Ce n’est pas plus mal car cela apporte un autre point de vue sur certaines situations, même si ceux-ci ont leurs propres arc narratifs qui ne sont pas inintéressants. Là aussi, leurs personnages évoluent et la relation Brianna/Roger devient passionnante durant cette saison.

Au final, cette saison 5 d’Outlander est sûrement la plus faible narrativement parlant, avec des développements qui entraînent des longueurs lors des 6 premiers épisodes. Mais les personnages sont toujours aussi attachants et leurs aventures passionnantes. On sent clairement qu’il s’agit d’une saison de transition vers le prochain gros morceau de la série. Un orage en forme de guerre arrive et celui-ci va sûrement faire des dégâts…

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *