[Critique] Outlander – Saison 6 : Come What May

Caractéristiques

  • Titre : Outlander
  • Créé par : Ronald D. Moore
  • Show runner(s) : Matthew B. Roberts
  • Avec : Caitriona Balfe, Sam Heughan, César Domboy, Sophie Skelton, Richard Rankin, John Bell, Lauren Lyle...
  • Saison : 6
  • Année(s) de diffusion : 2022
  • Chaîne originale : Starz
  • Diffusion françaisee : Netflix
  • Note : 8/10

Une intrigue plus limpide et intéressante

Après une saison 5 inférieure en qualité narrative par rapport aux quatre premières, Outlander revient avec une sixième saison. D’habitude, une saison est l’adaptation d’un tome de la saga. Ici, à cause de la pandémie, ce n’est pas le cas : seule une partie de La Neige et la Cendre a donc été développée. La saison est donc réduite à huit épisodes au lieu des douze habituels, mais pas d’inquiétude : la saison 7 en comportera donc plus – on parle de seize épisodes qui seront diffusés à partir de la fin de l’année. En attendant, ces huit épisodes nous ramènent dans l’univers d’Outlander alors que de mystérieux nouveaux arrivants et des tensions politiques croissantes perturbent Fraser’s Ridge. Dans ce contexte, Claire et Jamie se battent pour protéger ceux qu’ils aiment.

Disons-le d’emblée : cette saison 6 est meilleure que la précédente. Au lieu d’avoir plusieurs épisodes sans ligne directrice comme pour la saison 5, ici nous avons une intrigue principale avec quelques arcs secondaires intéressants. L’intrigue principale se concentre sur l’arrivée de la famille Christie. Thomas, le père, arrive avec sa fille Malva et son fils Allan d’Ecosse. Jamie et Thomas se sont connus à la prison d’Ardsmuir il y a bien longtemps. Les deux ne s’entendaient pas au départ, mais un certain respect s’est installé entre eux. Cela nous est dépeint lors du très long premier épisode de la saison pour nous introduire ce personnage et sa famille. Evidemment, cette famille, et surtout Malva, vont apporter leur lot de malheurs sur Claire et Jamie. Cette intrigue principale est bien amenée, mais surtout bien exécutée. Le choix de Jessica Reynolds dans le rôle de Malva  est très judicieux car, malgré le côté sympathique que lui donne son beau visage, elle cache autre chose… Alors oui, l’intrigue principale n’est pas bouclée, mais l’équipe de la série a surtout réussi à finir cette saison d’une belle manière pour que nous ne soyons pas complètement frustrés, ce qui est déjà une belle réussite en soi.

Des arcs secondaires qui permettent de faire évoluer les personnages

image caitriona balfe saison 6 outlander
Copyright Starz

Les intrigues secondaires sont surtout ici pour développer les personnages. Et, là aussi, c’est bien fait. Claire souffre de stress post-traumatique après les événements qui se sont déroulés dans le final de la saison précédente et elle doit le gérer au mieux. Jamie jongle entre ses convictions et la politique avec la guerre à venir. Roger et Brianna doivent trouver leur voie dans cette époque qui n’est pas la leur. Si le développement de Brianna a été un peu mis de côté cette saison, celui de Roger fait un bond en avant vers quelque chose qui promet d’être vraiment passionnant pour la suite. L’histoire de Fergus et Marsali prend aussi un nouveau tournant captivant avec l’arrivée d’un enfant atteint de nanisme. A cette époque, ces enfants étaient considérés comme une malédiction. Là aussi, il faudra voir où cela nous mène. Aussi, nous avons des réponses sur ce qui s’est passé pour Ian avec les indiens, via des flashbacks et son parcours est de plus en plus intéressant.

Enfin, l’histoire de Lizzie avec les jumeaux prend une tournure à la fois dramatique (par rapport à l’intrigue principale) mais drôle. Surtout quand elle raconte ce qu’il s’est passé à Claire. Les personnages gagnent encore en épaisseur et nous avons hâte de connaitre la suite.

Une réalisation toujours excellente et des acteurs toujours impliqués

image sam heughant saison 6 outlander
Copyright Starz

Concernant la réalisation, c’est toujours excellent. Les différents réalisateur ont assez de budget pour offrir une réalisation toujours aussi élégante. Les effets spéciaux sont toujours de qualité. On voit clairement que la série n’est pas bâclée et que tout est minutieusement préparé. Les décors sont toujours magnifiques et les costumes de Trisha Biggar  toujours fabuleux. La musique de Bear McCreary est encore une fois excellente. Il conserve ses thèmes tout en les faisant évoluer d’une belle manière.

Du côté des acteurs, c’est toujours aussi bon. Caitriona Balfe et Sam Heughan font toujours de bons héros. Ils connaissent parfaitement leurs personnages depuis le temps. Ils arrivent à les faire évoluer de la bonne façon et l’alchimie entre les deux acteurs est toujours présente. Sophie Skelton et Richard Rankin sont toujours excellents dans les rôles de Brianne et Roger. Même si le second a plus de matériel pour développer son jeu dans cette saison, l’alchimie, ici aussi, entre les deux acteurs est palpable. John Bell est touchant dans le rôle de Ian. On voit clairement que ce que son personnage a vécu chez les indiens l’a marqué et il parvient à le retranscrire parfaitement. César Domboy et Lauren Lyle ont aussi un peu plus de matière cette saison entre les problèmes d’alcool de Fergus et l’arrivée d’un enfant atteint de nanisme. Leurs personnages gagnent en profondeur et ce n’est pas plus mal.

Malgré la pandémie, cette saison 6 d”Outlander a le mérite de remettre la série sur de bons rails et de se révéler assez passionnante. Même si l’intrigue principale n’est pas terminée, l’équipe a réussi à faire en sorte que nous ne soyons pas frustrés et c’est déjà un gros pari de gagné. On attend avec impatience la saison 7, qui devrait clore un nouveau chapitre pour en ouvrir un nouveau. Une série qui se suit toujours avec autant de plaisir.

Cet article a été écrit par , qui a publié 1992 articles sur le site.

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.