[Test] Pokémon Épée/Bouclier – L’Île Solitaire de l’Armure : bon mais court

Caractéristiques

    • Nintendo Switch
  • Développeur : Game Freak
  • Editeur : Nintendo
  • Date de sortie : 17 juin 2020
  • Acheter : Cliquez ici

Isolarmure offre une bonne dose d’exploration

image gameplay pokemon l'ile solitaire de l'armure
L’Île Solitaire de L’Armure offre un grand territoire à explorer.

Comme le chantait MC Solaar en 1997 : les temps changent. On se souvient encore de l’époque, pas si lointaine d’ailleurs, d’un Nintendo très prudent avec le concept de DLC. Depuis, les lignes ont bougées, et plutôt finement : rappelez-vous des bons contenus additionnels pour Mario Kart 8. Aujourd’hui, que l’on parle du déjà culte The Legend of Zelda : Breath of the Wild, ou de l’excellent Luigi’s Mansion 3, tous ont droit à leurs petits ajouts. Et la dernière génération de Pokémon, Épée ou Bouclier, vient s’ajouter à cette liste. Prenons, donc, la direction d’Isolarmure, voire ce que cette fameuse Île Solitaire de l’Armure nous propose dans ses hautes herbes.

En introduction liminaire, sachez que nous ne reviendrons pas, dans ce test, sur toutes les mécaniques du jeu d’origine. Si vous désirez, donc, de plus amples informations sur les (nombreuses) qualités et (rares) défauts du courageux Pokémon Épée, nous vous redirigeons vers cet article. Si vous lisez ces lignes, c’est donc que vous êtes au courant du nouveau modèle économique concernant les ajouts apportés à cette génération. Terminés les opus transitoires un peu surfaits, on a désormais droit à des Pass qui vous ouvre la voie des deux extensions. Le premier de ces contenus, LÎle Solitaire de l’Armure, vous propulse donc sur une nouvelle zone, accessible depuis Brasswick. Vous aurez donc compris que cette nouvelle aventure est accessible après la découverte des impressionnantes Terres Sauvages, donc assez rapidement. Du coup, même si vous venez d’acheter le jeu, ou si vous comptez bien vous l’offrir pour les grandes vacances, sachez que vous n’aurez pas à atteindre la conclusion pour profiter de ce nouvel environnement. Un bon point.

C’est donc à quelques kilomètres, au large de Galar, que l’on découvre Isolarmure. Un environnement assez imposant, qui va apporter quelques petites données supplémentaires à l’univers. Qu’on se le dise, Pokémon Épée : LÎle Solitaire de l’Armure est surtout l’occasion de compléter son Pokédex, mais Game Freak a tout de même pris soin d’enrober tout ça d’un peu de récit. Ici, on a une concurrente, Sophora, et le besoin de faire évoluer le petit nouveau : le légendaire Wushours, afin de gravir une tour bien corsée. La narration prend la forme d’un apprentissage, au dojo, sous la surveillance d’un maître Mustar pour le moins expérimenté. Que ce soit clair : ce contenu ne se donne pas des airs de passage scénaristique incontournable. On en apprend un peu plus sur le lore, on a droit à des quêtes annexes pas toujours très bien écrites, mais on apprécie tout de même l’ambiance qui s’en dégage, tout à fait dans la droite lignée du jeu principal.

Un peu court, mais tout de même plaisant

image test pokemon l'ile solitaire de l'armure
Le Gigamax, toujours au centre du jeu.

Vous l’aurez compris, LÎle Solitaire de l’Armure se concentre avant tout sur le gameplay, et sur la complétion du Pokédex. À ce propos, sachez que ce n’est pas moins d’une centaine de Pokémon qui rejoignent le jeu, tous issus d’anciennes générations (Alola style, c’est à préciser). Sauf Wishours donc, mais aussi son évolution, et un autre légendaire. Voilà qui gonflera de beaucoup le casting du jeu principal qui, il est vrai, s’est un peu fait haranguer à ce niveau. Excellente nouvelle : vous pourrez échanger tout ce beau monde avec des joueurs qui ne possèdent pas cette extension. Une bien sage décision, tant on sait que certains enfants n’ont peut-être pas les moyens de s’offrir ce pass. Par contre, ils passeront à côté de ce qui fait, pour notre part, le grand intérêt de ce DLC : l’exploration.

La génération Pokémon Épée et Bouclier a esquissé une nouvelle manière de vivre une aventure Pokémon. Si l’on pouvait regretter que Game Freak n’aille pas encore plus loin dans la liberté de mouvement, on ne peut que rappeler l’importance des Terres Sauvages, lesquelles offrent un sentiment de grandeur qui fait basculer la licence dans un style plus ouvert. LÎle Solitaire de l’Armure va encore plus loin. Isolarmure offre un terrain de jeu très vaste, et naturaliste dans l’esprit. L’environnement se renouvelle un peu, on regrette surtout un certain manque d’animations, et le tout sans écrans de loading déroutants. Aussi, les amateurs d’objets à collecter (on en est, et on l’assume !) seront aux anges avec quelques 150 Taupiqueurs à dénicher. Et parfois bien cachés, vous êtes prévenus. On pourra aussi se lancer dans la modification du dojo et, surtout, de grosses phases de levelling. D’ailleurs, sachez qu’un nouvel objet vous aidera dans cette tâche : le Charme Exp, à utiliser dès que possible.

Dans les nouveautés apportées par ce LÎle Solitaire de l’Armure, on citera aussi le Nigomix 3000. L’idée est très bonne : il faut y placer quatre objets afin d’en créer un de toute pièce. Cela a donc comme effet de délester notre sac d’éléments que l’on juge inutiles, ce n’est pas un mal. Par contre, on est un peu déçu par le manque d’intérêt à long terme. Il aurait fallu accentuer le caractère rare des résultat, ce qui n’est pas franchement le cas. Moins anecdotique, et même carrément réjouissant : certains Pokémon peuvent désormais atteindre le Gigamax, grâce aux bons soins de la méga soupe préparée par Mustar. Autre raison de s’ébaudir, on retrouve enfin la possibilité de promener un Pokémon à l’écran, le premier du groupe. Tout cela forme une durée de vie qui pourra fortement différer selon l’utilisation. Si vous êtes du genre à foncer en ligne droite, vous en aurez pour trois heures. Par contre, trouver tous les Taupiqueurs, faire du levelling, terminer toutes les quêtes annexes, vous vaudra au moins une quinzaine de plus. Cela s’avère plus court qu’escompté, mais on reste dans le domaine de l’acceptable.

Note : 13/20

Pokémon Épée/Bouclier : LÎle Solitaire de l’Armure est un bon DLC, dans l’esprit. Il ajoute une zone très étendue, et emmène quelques nouveautés non négligeables. Si l’on sent bien que le but n’était pas de proposer une aventure titanesque, Game Freak a tout de même pris soin de bien compléter le Pokédex, mais aussi de se pencher sur l’exploration, l’une des nouvelles voies ouvertes par Pokémon Épée. Il est simplement dommage que l’ensemble s’avère plus court qu’espéré, et que cela manque un peu de puissance dans certains ajouts, on pense surtout au Nigomix 3000. Voilà, pour les fans, de quoi tout de même garnir l’expérience de base.

6/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *