[Test] Kerbal Space Program Enhanced Edition : toujours aussi fou

Caractéristiques

    • PlayStation 4
    • Xbox One
  • Développeur : Squad
  • Editeur : Private Division
  • Date de sortie : 16 janvier 2018
  • Acheter : Cliquez ici

Kerbal Space Program revient avec une Enhanced Edition en partie satisfaisante

image test kerbal
Prêt pour servir de cobaye !

Retour en l’an de grâce 2011, millésime pour le moins mouvementé. Le Japon connait l’une de ses catastrophes les plus majeures avec le tsunami qui ravagea non seulement Tsushima, mais aussi l’économie du pays. Dominique Strauss-Kahn pète les plombs dans un Sofitel new-yorkais. La Libye implose dans un conflit meurtrier, point de départ d’une partie des conflits géo-politiques d’aujourd’hui. Anders Behring Breivik massacre près de quatre-vingt personnes sur l’île d’Utoya. Au milieu de tout ce bordel, le divertissement a joué son rôle de calmant. Et l’un des plus en vue n’était pas une énorme production. Kerbal Space Program faisait certes parler de lui depuis quelques temps, mais son alpha, sorti pendant l’été 2011, a enflammé les passionnés de simulations de vol spatiales. Et pour cause : effectivement, on tenait là un jeu marquant.

Quelques années plus tard, en 2015, Kerbal Space Program livra enfin sa version 1.0. Un public plus large a donc pu découvrir une simulation dont le but est de vous faire produire des constructions dédiées à l’espace. Fusée, satellite, station spatiale et bien d’autres sont au programme. Cela afin de rejoindre la première planète d’une série de quelques autres. Le jeu d’origine a connu moult ajustements, et surtout des ajouts de contenus comme s’il en pleuvait, et ce grâce à des extensions qui, lors de leurs sorties, ont impressionné tous les fans. Le titre a connu les honneurs d’une parution sur PlayStation 4 et Xbox One, mais autant dire que l’expérience a laissé un goût amer, surtout en terme d’ergonomie. Dès lors, on ne peut que comprendre le besoin du studio de développement, le mexicain Squad (ici édité par Private Edition, et ce même si la licence a été rachetée par Take-Two) de lancer une Enhanced Edition.

Le noyau de Kerbal Space Program reste exactement le même dans cette Enhanced Edition. Vous allez devoir débuter (en tout cas, on vous le recommande très, très chaudement) par le mode Carrière, lequel vous fera découvrir au fur et à mesure l’étonnant champ des possibilité laissé par Squad. On y découvre l’ambiance farfelue du titre, avec ses fameux Kerbals, des cobayes verdâtres prêts à encaisser toutes les catastrophes possibles dans la joie et la bonne humeur. Surtout, ce mode est idéal afin de capter tous les ressorts qui feront votre intérêt pour la star du jeu, le bac à sable. Construire une fusée oui, mais ne pensez surtout pas que ce sera une partie de plaisir. Le soft est même carrément ultra-réaliste sur des aspects qu’on ne soupçonnait même pas. Et si vous voulez faire meilleure figure que la cultissime Troposhère 5, il va surtout falloir ne pas se tromper d’un millimètre dans la position des différentes pièces à assembler.

Des heures et des heures d’expérimentations

image gameplay kerbal
Jusqu’ici, tout va bien…

On construit, on expérimente, et le premier lancement réussit est vécu comme un énorme exploit que l’on accompagne d’un gros soupir de satisfaction. Kerbal Space Program : Enhanced Edition va aussi du côté de la conquête spatiale, tout en se détachant de notre système solaire. On débute sur Kerbin, puis on vise d’autres astres dont les spécificités rappellent furieusement ceux que l’on connait. Là aussi, on rencontre des éléments aussi réalistes que surprenants. Attention à votre trajectoire, car la sphère d’influence d’une planète se doit d’être prise en compte sous peine d’être dévié et de se retrouver perdu dans l’immensité cosmique. Après avoir terminé la Carrière, et vous en aurez pour un moment, il sera temps d’aller dans le sandbox. Et là ce sont des dizaines et des dizaines d’heures d’essais, d’échecs, de réussites, qui vous attendent. Il est rare de tomber sur un mode libre aussi jouissif, qui occupe clairement le centre de l’expérience. Soyez donc informés : le soft se destine avant tout aux passionnés de simulations, ceux qui sont capables de s’imposer leurs propres objectifs.

On attendait particulièrement Kerbal Space Program : Enhanced Edition sur deux points précis : son contenu et les améliorations d’ergonomie. Pour le premier pilier, on est totalement ravi. Tout répond présent au rendez-vous : Making History et ses innombrables pièces inspirées par le réel (coucou Appolo et Soyouz !), mais aussi Breaking Ground. Ce dernier ajoute une multitude d’instruments, comme le sismographe, et il enrichit la typologie des sols planétaires. Autant vous dire que, si vous accrochez au concept, la durée de vie se fait quasiment infinie. Malheureusement, le constat est moins positif concernant la prise en mains. Cela reste très fouillis, et l’austérité des menus pourra rebuter les moins passionnés. Le tout reste plus aéré, respirable que dans la version d’origine. Mais entre le mapping des touches pas très digeste, et le peu de logique dans la navigation, on se doit de vous prévenir que vous allez tout de même devoir vous accrocher dans la phase de prise en mains. Mais la véritable anicroche reste l’absence des sous-titres français, pourtant disponibles sur PC. En l’état, tout est en anglais, et le niveau demandé reste élevé. Espérons que Squad livrera une mise à jour pour améliorer ça.

Techniquement, Kerbal Space Program : Enhanced Edition est identique à la version d’origine. Les textures se font simples (au sol, c’est même assez daté), le framerate connait des soubresauts. Par contre, la direction artistique fait le travail pour rehausser tout ça. C’est toujours aussi efficace dans le rendu de l’espace, on a cette impression entre l’infini et le vide, à la fois inquiétante et entêtante. Les créations se situent entre le réalisme et le cartoon, dans un style très accrocheur. Ajoutons la bande originale, signée Kevin MacLeod (spécialiste de la musique libre de droits). Elle est excellente, tout à fait dans le ton grâce à une impression de montée en puissance, et une propension à nous émerveiller.

Note : 15/20

Kerbal Space Program : Enhanced Edition reste une simulation de vol spatial de pointe, qui se destine avant tout aux passionnés du genre. Ceux-ci y passeront un nombre d’heures incalculable, surtout dans le très fun mode bac à sable. Côté contenu, cette édition embarque tout ce qui a été fait jusqu’alors, notamment les deux grosses extensions qui ajoutent encore au côté jusqu’au-boutiste de l’expérience. On émet tout de même une réserve concernant l’ergonomie, pas assez fluidifiée à notre goût. Et, surtout, on ne peut que regretter que les sous-titres ne soient pas (encore ?) de la partie. Reste que le résultat garde l’intégrité de son intensité, des années après la sortie du jeu d’origine.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *