article coup de coeur

[Test] Pikmin 3 Deluxe : un très bon jeu porté sur Switch

Caractéristiques

    • Nintendo Switch
  • Développeur : Nintendo
  • Editeur : Nintendo
  • Date de sortie : 30 octobre 2020
  • Acheter : Cliquez ici

Pikmin 3 Deluxe présente un jeu bien rehaussé

image test pikmin 3 deluxe
Pikmin 3 revient dans une édition Deluxe très fournie.

Non, Nintendo ce n’est pas que Mario, Link et Donkey Kong ! Le plus grand des éditeurs et constructeurs japonais en activité (oui, on se lance) propose un tas d’autres univers, certes moins en vue mais parfois tout aussi intéressants. Pikmin en fait partie. Tout, dans cette série, est marqué par l’esprit d’un Nintendo qui, lors de la parution du premier opus en 2001, était encore très influencé par la vision d’un Shigeru Miyamoto actif. La naissance de l’idée sous une présentation technique mémorable (la fameuse démo Super Mario 128), l’idée de game design qui née avant la direction artistique, l’exploitation puissamment intelligente du pad de la GameCube : tout est au niveau du culte Seal of Quality. Cependant, on notait tous une grande marge de progression, et les deux suites se sont bel et bien engouffré dans les failles, afin de les combler petit à petit. Pikmin 3, paru en 2013, est malheureusement passé un peu trop inaperçue à notre goût, principalement à cause de la désaffection autour de la Wii U. L’édition Deluxe est l’occasion de réparer cette injustice.

Avant d’aborder les qualités du jeu de base, débutons par les spécificités de ce Pikmin 3 Deluxe. Et il y a de quoi faire, Nintendo s’est attaché à particulièrement justifier le sous-titre de cette édition. Tout d’abord, et c’est un regret, sachez que la technique ne bouge pas réellement : il faudra des yeux bioniques afin de relever une véritable différence avec le soft sorti sur Wii U. On note tout de même des textures plus précises, et une fluidité à toute épreuve. Par contre, la prise en mains et le contenu ont drastiquement évolué. Le premier pilier était sans doute le plus craint. En effet, le jeu d’origine fut pensé pour le Gamepad de la précédente console de Nintendo, lequel servait d’écran de contrôle pour les tâches secondaires confiées aux trois avatars. Mais les développeurs sont parvenus à simplifier l’ergonomie, notamment (et enfin !) en facilitant le passage d’un type de Pikmin à un autre grâce aux gâchettes. Certes, on perd un peu en fun de l’interactivité, mais on gagne aussi en clarté des commandes. Tout est fluide, la configuration des touches optimales, et l’on remarque même une meilleure intelligence artificielle des troupes.

Le contenu de Pikmin 3 Deluxe est sans doute la grande satisfaction de cette sortie. Bien entendu, tous les DLC sont embarqués dans cette version Switch. Première belle nouveauté : l’ajout de deux modes de difficulté, lesquels vous propose un challenge bien corsé. Le Difficile est disponible dès le début, ce qui ravira les joueurs ayant déjà poncé l’opus d’origine. Le terminer, au prix de passages vraiment corsés, particulièrement contre les boss, vous vaudra de débloquer le mode Super piquant. Là, accrochez-vous : la limite des Pikmin passe de cent à soixante, ce qui modifie l’expérience et lui ajoute une saveur tactique de l’extrême. Pour vous aider, vous pourrez compter sur la Piklopédie, une toute nouvelle encyclopédie qui vous livre des détails parfois utiles à propos des ennemis (et vous aurez aussi droit à des bonus qui approfondissent l’histoire). Les fans des deux premiers jeux seront aussi ravis de retrouver Olimar et Louis, pour des missions annexes en forme de défis. Enfin, on a aussi droit à du multijoueurs, une feature longtemps souhaitée par les joueurs. C’est uniquement en local que ça se passe, avec écran splitté. Dommage : pas d’online au programme. D’un côté, un mode Coopération qui reprend entièrement le solo, de l’autre un mode Duel Bingo qui permet de vrais coups tordus. Ajoutons enfin un système de badges à débloquer, et l’on obtient une durée de vie clairement augmentée.

Le jeu de base reste tout à fait agréable

image jeu pikmin 3 deluxe
Certains ennemis proposent toujours une sacrée difficulté.

Pikmin 3 Deluxe reste avant tout un bon jeu Nintendo, alliant histoire entrainante et gameplay accrocheur. Le récit ne bouge pas, il reste certes léger mais amplement suffisant pour qu’on le suive avec plaisir. On revient sur la planète PNF-404, mais cette fois-ci avec trois avatars : Alph, Brittany et Charlie, lesquels ont pour objectif suprême de trouver des sources de nourriture pour leurs congénères de Koppaï, à l’autre bout de la galaxie, en proie à une grande famine. Bien entendu, leur mission débute par un accident, et voilà que l’on doit rassembler tout ce beau monde, l’occasion rêvée pour une phase de tutoriel rondement menée. N’attendez pas de grands retournements de situation, ni même d’antagonistes puissants. Il s’agit surtout d’enrober un concept intelligent d’une ambiance ravissante. Et c’est bien le cas. Sachez aussi que les différentes fins restent au rendez-vous, toutes liées au nombre de fruits récupérés. Le tout est évidemment sous-titré dans un français exemplairement soigné.

Pikmin 3 Deluxe nous permet de re-découvrir un jeu certes imparfait, on trouve toujours dommage de ne pas avoir mieux exploité la spécificité des trois personnages, mais globalement il s’agit du meilleur opus de la licence. On reste dans un jeu de stratégie très efficace dans sa prise en mains : on incarne donc l’un des avatars, et l’on montre la voie à un groupe de Pikmin constitué de plusieurs types. Les jaunes sont légers et ne sentent pas les effets de l’électricité, les rouges sont puissants et résistent au feu, les noirs brisent différents objets, les bleus peuvent aller sous l’eau, et les ailés peuvent se lancer dans les airs. Toute la base installée par le premier opus est présente, y compris le découpage en jours passés sur la planète, et en zones à explorer. Attention, car une fois la nuit venue vous perdrez vos troupes si elles n’ont pas rejoint leur vaisseau-oignon. La véritable nouveauté de l’opus d’origine venait de la possibilité de diviser les taches en trois, grâce au même nombre d’avatars disponibles. Cela reste une bonne idée, même si l’on sent toujours que ça cafouille sur la toute fin du cheminement. Mais entre le rythme toujours aussi travaillé, et les différentes activités qui nous poussent à rester actif, on continue de penser qu’il s’agit d’un bien bon jeu.

Note : 16/20

Pikmin 3 Deluxe pourra non seulement plaire aux joueurs qui sont passés à côté lors de la sortie d’origine, mais aussi à ceux dont le souvenir de 2013 se fait encore vivace. L’expérience s’en trouve bonifiée dans les domaines du gameplay (malgré l’absence du Gamepad) et du contenu. On regrette simplement que la technique n’ait pas connu un bond plus marqué, et l’on se demande pourquoi un mode online n’est pas au rendez-vous. Reste que l’on conseille cette (re)découverte.

Auteur

  • Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015. Manque clairement de sommeil.

8/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *