[Test – Blu-ray 4K Ultra HD] Basic Instinct – Studiocanal

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : Paul Verhoeven
  • Avec : Michael Douglas, Sharon Stone, George Dzundza, Jeanne Tripplehorn, Denis Arndt
  • Editeur : Studiocanal
  • Date de sortie Blu-Ray : 16 juin 2021
  • Date de sortie originale en salles : 8 Mai 1992
  • Durée : 128 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image 4K : 4,5/5

Basic Instinct a été tourné en pellicule 35MM (Panavision Panaflex Platinum) et pour cette nouvelle édition, le film culte de Paul Verhoeven a été restauré, à partir du négatif 35 MM original,  supervisé par le réalisateur. Le Blu-ray 4K, au format respecté 2:39.1, est donc issu d’un master 4K avec compression HEVC et une présentation en  HDR 10. A noter que nous avons là la version longue non censurée. Du côté de la définition, il y a un gros travail qui a été fourni de la part de l’éditeur. Celle-ci est excellente du début à la fin. Le grain est conservé de façon homogène et non figée. Les détails sur les visages (on voit clairement le maquillage des acteurs et des actrices), les costumes et décors sont magnifiques. On découvre de nouveaux détails, preuve d’un travail de qualité.

Le HDR fait aussi le travail sur la lumière, que ce soit en extérieur (les décors naturels baignent dans la lumière) ou intérieur (la scène de la l’interrogatoire est somptueuse). Les couleurs jaillissent quand on est à l’extérieur et sont plus douces, voire menaçantes à l’intérieur. La lumière très travaillée de Jan De Bont est très bien retrouvée. Il en est de même pour les noirs et contrastes. Pour les premiers, ils sont non bouchés. Les scènes de nuit sont très précises, surtout celle de la course-poursuite en voiture. Pour les seconds, ceux-ci sont très précis et nous font découvrir de nouveaux détails. La profondeur de champ est elle parfaite pour une bonne immersion dans le long-métrage. Une très belle restauration de la part de l’éditeur et du réalisateur, qui mérite des louanges.  Aucune saccade n’a été détectée lors du visionnage.

Son : 4/5

Studiocanal (Flash Gordon) nous propose deux pistes en DTS-HD Master Audio 5.1. Celles-ci sont puissantes, bien réparties, précises et amples, elles possèdent aussi quelques bons effets. Pour ces derniers, on retiendra les scènes dans la boite de nuit et celle de la course poursuite en voiture. La (superbe) musique de Jerry Goldsmith et les effets passent par les cinq enceintes. Les canaux arrières sont quasiment toujours utilisés pour des bruits ambiant et la musique. Les dialogues sont clairs pour la VO et bien incorporés et au bon volume pour la VF. Le caisson de basse est aussi bien utilisé. De bonnes pistes qu’apprécieront les fans du film.

Bonus : 4/5

  • Basic Instinct : Sex, Death and Stone (53′) inédit
  • Basic Instinct – une bande originale intemporelle (16′) inédit
  • Blonde Poison : making-of du film (24′)
  • Autour de Basic Instinct (6′)
  • Comparaison avec le Story-board (11′)
  • Essais des actrices (8′)
  • Commentaire audio de Camille Paglia (écrivaine)
  • Commentaire audio de Paul Verhoeven et Jan de Bont

On parlera ici des nouveaux bonus conçus pour cette nouvelle édition.

On commence les bonus avec Basic Instinct : Sex, Death and Stone. Un documentaire de TCM et Rockyrama de cinquante trois minutes avec Michael Douglas, Sharon Stone, Paul Verhoeven, Jan de Bont, Joe Eszterhas et Frank J. Urioste. L’équipe revient sur la génèse du film, le tournage, la post-production et les problèmes survenus durant ou après le tournage. Sans langue de bois, ce documentaire est fascinant et s’avère un excellent bonus, que nous conseillons. Basic Instinct – une bande originale intemporelle est un module de seize minutes qui revient sur la composition de la musique de Jerry Goldsmith, décryptée par des experts. Un bonus intéressant qui plaira aux fans de musiques de films. Dommage que parmi ces nouveaux suppléments, aucun ne s’intéresse à la restauration du film.

Le coffret steelbook contient aussi un livret de 28 pages avec les notes de production et celles sur la restauration. Paul Verhoeven, Sharon Stone, Michael Douglas, Jane Tripplehorn, Joe Esztheras et Jan de Bont y reviennent sur le tournage du film, sa réception, l’ambiance de l’époque…

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Nick Curran, inspecteur de police à San Francisco, enquête sur le meurtre d’une star du rock, Johnny Boz, tué de trente et un coups de pic à glace par une inconnue alors qu’il faisait l’amour. Nick apprend que le chanteur fréquentait Catherine Tramell, riche et brillante romancière. Au cours de son enquête, il s’aperçoit que les parents de Catherine sont morts dans un accident suspect, que son professeur de psychologie a été assassiné dix ans plus tôt à coups de pic à glace et qu’enfin, une de ses meilleures amies a, en 1956, tué ses trois enfants et son mari.

Auteur

  • Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

8/10

Réagir à l’article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.