[Test – Blu-ray 4K Ultra HD] Sexe, Mensonges et Vidéo – L’Atelier D’Images

Caractéristiques

  • Titre : Sexe, Mensonges et Vidéo
  • Titre original : Sex, Lies, and Videotape
  • Réalisateur(s) : Steven Soderbergh
  • Avec : James Spader, Andie MacDowell, Peter Gallagher et Laura San Giacomo
  • Editeur : Atelier d'Images
  • Date de sortie Blu-Ray : 15 février 2022
  • Date de sortie originale en salles : 4 Octobre 1989
  • Durée : 95 minutes
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 8/10

Image 4K : 4,5/5

Sexe, Mensonges et Vidéo a été tourné en pellicule 35MM (Panaflex Camera) et le Blu-ray 4K, au format respecté 1.85:1, possède une compression HEVC avec une présentation en HDR10. L’image restaurée du film s’avère très bonne. Le grain de la pellicule est bien présent, tout en étant homogène et non figé. Pas de présence de de DNR détecté. Les défauts de la pellicule (cheveux, craquelures etc….) ont été gommés. La définition est du coup excellente et ne baisse pas une seconde. Les visages (surtout celui d’Andie McDowell) et décors (la maison) sont très bons.

Les couleurs ont été revues, elles s’avèrent plus naturelles et moins saturées. Cela se voit surtout sur les visages (moins “rouges”) et sur les couleurs de l’appartement. Le tout pour donner un sentiment plus réaliste à l’ensemble. Les blancs ont été légèrement réhaussés à cette occasion. Les contrastes et les noirs sont très bons. Il y a peu de scènes sombres ou de nuit, mais dans celle-ci, ce master fait le travail avec des noirs non bouchés. La profondeur de champ est elle aussi excellente. Un très bon master et une bonne restauration qui, même si elle ne nous fait pas redécouvrir le long-métrage, reste la meilleure façon de le visionner. Aucune saccade n’a été détectée lors du visionnage.

Son : 4/5

L’Atelier d’Image nous propose deux pistes en DTS-HD Master Audio 5.1. Puissantes comme il faut, bien réparties, précises mais pas très amples (mais bon ce n’est pas un film d’action avec beaucoup d’effets). Les dialogues sont clairs pour la version originale. Pour la version française, ceux-ci sont bien incorporés au mixage original, même si on sent qu’ils sont légèrement datés, mais ils n’empiètent pas sur les sons ambiants. La musique est aussi présente comme il faut. Le caisson de basse n’est que très peu sollicité, mais c’est normal. Deux petites pistes sympathiques qui suffisent amplement pour un tel film.

Bonus : 3,5/5

  • Commentaire audio du réalisateur et de Neil Labute
  • A propos du film par Steven Soderbergh (2018) (6′)
  • Les coulisses du tournage (27′)
  • Entretien entre l’ingénieur son Larry Blake et le compositeur Cliff Martinez (19′)
  • Les 20 ans du film (3′)
  • Scène coupée (3′)
  • Scène coupée commentée par Steven Soderbergh (3′)
  • A propos du film par Steven Soderbergh (1990) (8′)
  • Steven Soderbergh à  propos des bandes annonces (1′)
  • Un vent de liberté : présentation du film par Philippe Rouyer (24′)
  • Analyse de séquence (13′)

Nous commençons les bonus par A propos du film par Steven Soderbergh (2018). Un module dans lequel le réalisateur revient sur la conception du film, le contexte de l’époque et son inspiration pour celui-ci. Ensuite, nous avons Les coulisses du tournage, dans lequel les acteurs Andie MacDowell, Peter Gallagher et Laura San Giacomo se confient sur la manière dont ils ont été choisis, le tournage et la réception du film. Un très bon bonus qui contentera les fans du long-métrage. L’Entretien entre l’ingénieur son Larry Blake et le compositeur Cliff Martinez est intéressant. Blake et Martinez discutent de ce qu’ils faisaient avant de participer au film, de leur travail sur Sexe, Mensonges et Vidéo et de leur relation depuis avec le réalisateur. Les 20 ans du film revient sur la célébration du vingtième anniversaire du film au Festival de Sundance en 2009 avec l’intervention du réalisateur et des acteurs. La scène coupée, d’une durée de trois minutes,  est une scène d’Ann avec son psychologue. Cette dernière veut arrêter la thérapie mais son psy la convint du contraire.

La Scène coupée commentée par Steven Soderbergh est la même que dans le bonus précédent, avec un commentaire du réalisateur qui explique pourquoi elle a été coupée. A propos du film par Steven Soderbergh (1990) est un module dans lequel le cinéaste explique sa réalisation, son style, le scénario, des anecdotes de tournage et s’exprime sur les acteurs. Ensuite, dans Steven Soderbergh à  propos des bandes annonces, le réalisateur explique la conception des bandes annonces du long-métrage. Dans Un vent de liberté : présentation du film par Philippe Rouyer, d’une durée de vingt-quatre minutes, le journaliste de Positif raconte l’histoire du film à Sundance et Cannes, l’histoire de Soderbergh, le casting, le succès, la structure, la mise en scène et la musique du long-métrage. Un bon bonus complémentaire avec pas mal d’anecdotes. Enfin, Analyse de séquence revient, avec Philippe Rouyer, pendant treize minutes, sur la séquence de la vidéo de Ann à la fin du film. Là encore, c’est une bonne analyse du journaliste qui décrypte toute cette scène.

 

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Graham Dalton a un étrange secret : il collectionne en cassettes vidéo des témoignages de femmes qui lui confient leur vie sexuelle. De retour dans sa ville natale après une longue absence, il retrouve un ancien ami qui a « réussi » et sa femme. L’arrivée de Graham va perturber le couple et les évènements vont prendre une tournure inattendue…

Cet article a été écrit par , qui a publié 2001 articles sur le site.

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.