[Test – Blu-ray] Sans Peur et sans reproche – Rimini éditions

Caractéristiques

  • Titre : Sans Peur et Sans Reproche
  • Réalisateur(s) : Gérard Jugnot
  • Avec : Gérard Jugnot, Rémi Martin, Roland Giraud, Gérard Darmon...
  • Editeur : Rimini Edition
  • Date de sortie Blu-Ray : 2 mai 2023
  • Date de sortie originale en salles : 14 décembre 1988
  • Durée : 94 minutes
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 6/10

Image: 4/5

Sans Peur et Sans Reproche a été tourné en pellicule 35MM (pas plus d’information) et le Blu-ray, au format respecté1,85:1, s’avère vraiment bon. Les  défauts de la pellicule ont presque tous été gommés. Il reste tout de même quelques petites rayures et quelques cheveux, mais rien de bien grave. Le grain est bien présent, assez fin, homogène et non figé. La définition est donc bonne, avec des détails sur les visages (les différentes blessures), costumes (que ce soit les costumes d’amure ou les robes) et décors. Seuls quelques plans ont une stabilité chancelante, mais rien de bien grave là aussi. Il ne s’agit pas d’une redécouverte majeure du film, mais c’est clairement mieux que le DVD.

A propos des couleurs, Sans Peur et Sans Reproche étant un film médiéval, les couleurs sont assez ternes la plupart du temps, avec des couleurs oscillant vers le gris, marron et bleu. Quelques scènes dénotent, avec des couleurs plus chaleureuses, comme les scènes avec le roi ou dans certains châteaux, où les robes des femmes possèdent des couleurs éclatantes. La profondeur de l’image est bonne. Les noirs et contrastes sont corrects. Il y a peu de scènes sombres ou de nuit, mais celles-ci passent bien en HD. Un bon portage en haute définition. Le débit moyen image est 28,9 MBPS.

Son : 3/5

Rimini Editions nous propose une piste en DTS-HD Master 2.0. Celle-ci est assez puissante et bien répartie sur les deux canaux, avec la musique et les effets correctement mixés. Les effets s’entendent surtout lors des scènes d’action comme la scène d’ouverture avec le tournoi, où l’on entend autant les effets de la foule que ceux des combats. De façon générale, il y a aussi quelques effets d’ambiance qui passent bien sur cette piste 2.0 (comme le bruit de marche des chevaux par exemple). Les dialogues sont clairs. Le débit moyen/max de cette piste est de 1,6 MBPS.

(Nb : le système de notation pour le son est aussi basé sur les différents formats de pistes qui existent actuellement et donc, malgré qu’il s’agisse de deux bonnes pistes, nous ne pouvons pas mettre plus que la note indiquée). 

Bonus : 2,5/5

  • Gérard Jugnot, artisan-réalisateur – Partie 2 (21′)
  • Images du tournage (22′)

Le premier bonus de cette édition, datant de 2013, est Gérard Jugnot, artisan-réalisateur – Partie 2 dans lequel Gérard Jugnot revient sur comment lui est venue l’idée du film, le tournage, le casting, le côté “vrai” historique, l’humour du film, la mise en scène et les musiques de film. Un bon bonus dans lequel l’acteur/réalisateur parle sans langue de bois. Le second bonus, Images du tournage date de 1988, dans lequel on découvre une journée de tournage du film, mais surtout la difficulté pour habiller Gérard Jugnot dans son armure. C’est assez amusant et instructif.

Conditions du test

  • TV 4K UHD Sony Bravia KD49XF7077SAEP
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Le capitaine Bellabre, redoutable mais vieillissant chevalier du roi de France, est ridiculisé au cours d’un tournoi par un jeune inconnu, Pierre Terrail de Bayard. Les armées du roi de France doivent traverser l’Italie pour aller conquérir le royaume de Naples. Bellabre prend sous sa coupe le jeune homme, espérant se venger.

Le Film

Sans Peur et sans reproche a été un échec lors de sa sortie en salles en 1988. Jugnot continue son mélange de sérieux et d’humour mais, cette fois, il situe son histoire à la fin du Moyen Age avec une histoire de rivalité qui n’en est pas vraiment une. Et c’est là sûrement le plus gros défaut du film : la relation entre les personnages et le scénario en général, qui n’est pas des plus aboutie, même si l’humour fait toujours mouche, que la réalisation est bonne avec un casting 5 étoiles et, surtout, que la reconstitution d’époque est plutôt sérieuse. Là encore, on sent que le réalisateur n’est pas encore à son meilleur niveau, mais ça viendra.

Article écrit par

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K et couvre l'actualité cinématographique en salles.

Et maintenant, on fait quoi ?

L'équipe de Culturellement Vôtre vous remercie pour vos visites toujours plus nombreuses, votre lecture attentive, vos encouragements, vos commentaires (en hausses) et vos remarques toujours bienvenues. Si vous aimez le site, vous pouvez nous suivre et contribuer : Culturellement Vôtre serait resté un simple blog personnel sans vous ! Alors, pourquoi en rester là ?

+1 On partage, on commente

Et pour les commentaires, c'est en bas que ça se passe !

+2 On lit d'autres articles

Vous pouvez lire aussi d'autres articles de .

+3 On rejoint la communauté

Vous pouvez suivre Culturellement Vôtre sur Facebook et Twitter (on n'a pas payé 8 euros par mois pour être certifiés, mais c'est bien nous).

+4 On contribue en faisant un don, ou par son talent

Culturellement Vôtre existe grâce à vos lectures et à l'investissement des membres de l'association à but non lucratif loi 1901 qui porte ce projet. Faites un don sur Tipeee pour que continue l'aventure d'un site culturel gratuit de qualité. Vous pouvez aussi proposer des articles ou contribuer au développement du site par d'autres talents.

S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x