week-end taylor swift culturellement vôtre ready for it

[Test – Blu-ray] La Maison du Mal – Metropolitan FilmExport

Caractéristiques

  • Titre : La Maison du Mal
  • Titre original : Cobweb
  • Réalisateur(s) : Samuel Bodin
  • Avec : Lizzy Caplan, Antony Starr, Cleopatra Coleman et Woody Norman.
  • Editeur : Metropolitan FilmExport
  • Date de sortie Blu-Ray : 21 Novembre 2023
  • Date de sortie originale en salles : 19 Juillet 2023
  • Durée : 88 minutes
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 6/10

Image : 4,5/5

La Maison du Mal a été tourné en numérique (Sony CineAlta Venice) et le Blu-ray, au format respecté 2.35:1, est bon. Côté définition, pas d’apparition excessive de grain numérique, même sur les plans les plus sombres, signe d’une bonne photographie. Du coup, les détails sur les visages (les gros plans de Lizzie Caplan), costumes (celui du monstre et sa longue chevelure) et décors (l’intérieur de la maison) sont excellents. Rien à redire là-dessus. La profondeur de l’image est, elle aussi, bonne.

Sans prédominance  particulière, les couleurs sont saturées comme il faut. Concernant les contrastes, il faut reconnaître que le travail est superbe, surtout concernant toutes les scènes sombre dans la maiso,n qui ne souffrent pas de noirs bouchés. Ces derniers sont profonds et précis. Les blancs sont au niveau et les teintes de peaux sont respectées. Pas de problème de compression détecté. Un très bon master HD, au débit moyen image est de 29,1 MBPS.

Son : 3,5/5

Metropolitan FilmExport  (Le Dernier Empereur, One Ranger) nous propose deux pistes en DTS-HD Master Audio 5.1. Le mixage est similaire pour les deux pistes. Celles-ci sont puissantes, précises, bien réparties et assez amples. Il y a quelques très bon effets sur les canaux arrières quand le monstre tape ou gratte au mur. Plus largement, les effets d’horreur sont bien mixés, surtout lors du final. Il y a aussi quelques effets d’ambiance, très peu, lorsque Peter est à l’école. La musique est aussi bien incorporée à l’ensemble.

Les dialogues sont clairs pour la VO et le niveau du volume du doublage VF est bon et n’empiète pas sur le mixage original. Le caisson de basse est peu actif, mais toujours au bon moment pour faire sursauter le spectateur. Deux mixages identiques, qui conviennent parfaitement au film. Le débit moyen des deux pistes est de 1,6 MBPS, avec des montées à 2,9 MBPS.

Une piste Audiodescription est aussi disponible.

Bonus : 2/5

  • Entretien avec le réalisateur (27′)
  • Dans le regard d’un enfant (2′)
  • La sœur (3′)
  • Peur primale (2′)

Le premier bonus de cette édition est l’Entretien avec le réalisateur. Dans celui-ci, le français Samuel Bodin revient sur la manière dont il a reçu le scénario, la préparation de la production, le casting, l’horreur et le gore, le rythme, le monstre, les effets spéciaux et quelques anecdotes. Une bonne interview, qui permet de comprendre comment le long-métrage a été conçu. Ensuite, nous avons trois featurettes assez coutes qui sont consacrées au point de vue de Peter, à la création du personnage de la sœur et à la création de la peur.

Conditions du test

  • TV 4K UHD Sony Bravia KD49XF7077SAEP
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Peter, âgé de huit ans, est tourmenté par un bruit mystérieux et incessant de tapotement provenant du mur de sa chambre – mais ses parents affirment que ce n’est que le fruit de son imagination. À mesure que sa peur s’intensifie, Peter se persuade que ses parents lui cachent un terrible secret et perd toute confiance en eux, ce qui ne fait qu’accroître son angoisse et ses terreurs…

Le Film

Malgré une bonne mise en scène, des décors inspirés et une courte durée de moins d’une heure et demi , La Maison du Mal s’avère trop conventionnel pour convaincre. La première partie sur le harcèlement scolaire est plutôt bienvenue, mais l’horreur met bien trop de temps à s’installer et à montrer son visage.

D’ailleurs, pour ce dernier, les effets spéciaux ne sont pas forcément au rendez vous. Le carnage final, malgré qu’il soit assez sanglant, est trop rapide pour convaincre. Un long-métrage sur-écrit mais qui a, au moins, l’idée de développer son univers, qui n’est pas inintéressant.

Article écrit par

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K et couvre l'actualité cinématographique en salles.

Et maintenant, on fait quoi ?

L'équipe de Culturellement Vôtre vous remercie pour vos visites toujours plus nombreuses, votre lecture attentive, vos encouragements, vos commentaires (en hausses) et vos remarques toujours bienvenues. Si vous aimez le site, vous pouvez nous suivre et contribuer : Culturellement Vôtre serait resté un simple blog personnel sans vous ! Alors, pourquoi en rester là ?

+1 On partage, on commente

Et pour les commentaires, c'est en bas que ça se passe !

+2 On lit d'autres articles

Vous pouvez lire aussi d'autres articles de .

+3 On rejoint la communauté

Vous pouvez suivre Culturellement Vôtre sur Facebook et Twitter (on n'a pas payé 8 euros par mois pour être certifiés, mais c'est bien nous).

+4 On contribue en faisant un don, ou par son talent

Culturellement Vôtre existe grâce à vos lectures et à l'investissement des membres de l'association à but non lucratif loi 1901 qui porte ce projet. Faites un don sur Tipeee pour que continue l'aventure d'un site culturel gratuit de qualité. Vous pouvez aussi proposer des articles ou contribuer au développement du site par d'autres talents.

S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x