Mélanie Laurent : En t’attendant – critique de l’album

melanie-laurent-en-t-attendant2Premier essai « controversé »

Le premier album de l’actrice Mélanie Laurent, En t’attendant, sera lundi prochain dans les bacs. Après avoir révélé le clip de son premier single
éponyme en février dernier, le disque complet a été mis en ligne cette semaine sur Deezer. Malgré les critiques faciles qui s’étaient propagées à la vitesse de la lumière sur le Web (« encore une
actrice qui pousse la chansonnette et qui croit que tout lui est acquis », etc.), j’avais été charmée, autant par le clip que le single. Je ne suis pas forcément fan de la comédienne (je l’avais
beaucoup appréciée dans Je vais bien ne t’en fais pas mais sa performance chez Tarantino m’avait laissée assez froide) mais j’avais trouvé sa démarche
honnête.

Sa chanson évitait habilement les pièges de la nouvelle chanson française standard dont on nous abreuve à la radio et la télé, à savoir le côté « petites aventures du quotidien chantonnées sur une
ritournelle répétitive et agaçante », le côté parlé-chanté, sans être forcément original, était convaincant et parvenait à tirer habilement parti de sa petite voix. Il faut dire que côté musique
et arrangements, on trouve un des songwriters les plus brillants de cette dernière décennie : l’Irlandais Damien Rice, qui a insufflé sur le titre une belle énergie,
discrètement rock et enregistré des choeurs sans faire du Damien Rice chanté par quelqu’un d’autre.

Un album ambitieux et attachant

melanie-laurent-rodolphe-marconi2D’où mon impatience à l’idée d’écouter l’album. Au final, la curiosité a du bon et les détracteurs de la demoiselle, qui n’ont regardé que la première minute du clip, devraient s’apercevoir de
leur méprise s’ils décident de juger sur pièce. Attachant et cohérent, En t’attendant s’écoute agréablement et rend l’existence même du disque légitime. Ce premier essai
n’est pas dépourvu de défauts, cependant : certains textes (signés de sa plume) s’accordent mal avec la mélodie par moments et on a l’impression qu’ils ont été plaqués sur la musique, par
exemple. Sur certains titres, comme le par ailleurs très beau « Everything You’re Not Supposed to Be » (en duo avec Damien Rice), on peut aussi regretter que sa voix soit boostée
pour sonner plus fort au lieu de tirer parti de ses caractéristiques vocales, ce qui est tout à fait possible, comme l’a prouvé Charlotte Gainsbourg sur ses deux albums composés
par Air et Beck.

Cependant, ces quelques défauts ne plombent jamais l’album et participent même, dans une certaine mesure, au charme de l’ensemble, sauf peut-être sur le second duo avec Rice,
« Uncomfortable », où le canon français/anglais final s’accorde mal de leurs deux voix et peut faire tiquer. Le chanteur est en effet connu pour ses morceaux intenses et ses envolées vocales
poignantes, mais la voix de Mélanie Laurent n’a malheureusement pas la maturité pour que cela soit convaincant. En outre, l’entremêlement de paroles dans les deux langues peine à
convaincre.

Mais il y a vraiment de très bonnes choses sur ce premier opus, où la jeune femme reconstitue le fil de ses amours passées, avec leur lot de rires et de larmes avant de s’interroger sur ses
échecs. Outre le single et « Everything You’re Not Supposed to Be », on peut également citer « Kiss », « Pardon », « Insomnie » et « Papa » parmi les meilleurs titres. Et pour les chansons les moins
convaincantes ? Et bien, je dois dire qu’il n’y a pas de mauvais titres, j’ai bien aimé les morceaux sur lesquels j’ai moins accroché que les autres. Il y a de petites choses (déjà citées) qui me
gênent sur quelques petits passages d’un certain nombre de titres, mais rien de mauvais ou qui justifierait d’avoir à zaper.

En t’attendant est un joli travail, ambitieux et modeste à la fois dans son approche et qui propose musicalement des choses bien trop souvent absentes de la chanson
française. Damien Rice, qui a composé une partie des musiques (les titres les plus pop sont signés Joel Shearer) a su apporter son talent et son style distinctif
sans étouffer la personnalité de sa protégée, même si « Everything You’re Not Supposed to Be » aurait très facilement trouvé sa place sur un des albums du monsieur. Si on ignore encore aujourd’hui
si Mélanie Laurent décidera de donner un successeur à ce premier essai, on ne peut en tout cas pas lui reprocher de ne pas s’être impliquée dans la réalisation de celui-ci. Son
émotion affleure sur chaque titre et on sent le plaisir qu’elle a pris à les interpréter malgré son manque d’expérience. Quant à la tournée prévue pour promouvoir la sortie de l’album, elle
devrait lui donner l’occasion de se rôder un peu et de prendre de l’assurance.

Cécile Desbrun

Cécile Desbrun est une journaliste culturelle spécialisée dans le cinéma, la musique et l'image de la femme dans la culture. Elle créée Culturellement Vôtre en 2009 et écrit parallèlement pour plusieurs publications en ligne. Elle achève actuellement l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'oeuvre de David Lynch et est la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi.
/10

Réactions (7)

  1. Je ne comprends pas la folie Mélanie Laurent. Certainement, une bonne com’ mais je trouve qu’elle n’est pas une actrice exceptionnelle, même si moi aussi j’ai été marquée par « Je vais bien, ne
    t’en fais pas ». De même, je trouve que le clip (que je viens de regarder car je suis curieuse) n’a rien d’exceptionnel même si sympathique : sa voix, la musique sont dans la moyenne, le clip est
    esthétiquement pas mal mais je pense que demain matin (comme le reste), je l’aurais oublié ! Mon but n’est pas d’être cruelle (d’autant que, comme elle l’a dit, moi, comme les internautes, qui
    suis-je pour donner mon avis sur son album ?) mais je crois qu’elle va trop loin et que ça va lui retomber sur le coin du nez : pensez à toutes ses actrices surexposées pendant plusieurs mois,
    voire plusieurs années et qui finissent à 30 ans complètement has-been, oubliées, voire (très) mal-aimées ! Car, malheureusement, le public est cruel … Enfin, moi, je ne juge que sur ce clip (mais
    j’aurais du mal à croire que le reste de l’album ne lui ressemble pas …) mais j’espère que le reste est plus convaincant, sinon, peut-être fera-t-elle un carton mais dans deux mois, on n’en parlera
    plus !

  2. Je lui souhaite (de rôder sa voix et de devenir une chanteuse), enfin, si ça l’intéresse vraiment. Je lui souhaite aussi de bien gérer sa carrière tout au long de sa vie mais cette surexposition me
    fait un peu peur pour la suite au vu de celles qui la précèdent, en haut de l’affiche pendant quelques mois puis dépression sur dépression avant de refaire un retour fracassant 10 ans plus tard et
    finir dans la déchéance la plus totale. Evidemment, ça ne concerne pas tout le monde. Mais dans un exemple tout à fait contraire, j’avais adoré Marion Cotillard dès le 1er « Taxi » : elle avait de
    la gueule, de la personnalité, elle était jeune et originale. Aujourd’hui, plus de 10 ans plus tard, je ne peux plus l’encadrer. Over-surexposée ! Dommage !

  3. J’espère qu’elle est meilleure chanteuse que maîtresse de cérémonie. Et dire qu’il va encore falloir se la coltiner ce soir lors de la remise des palmes…

  4. Je croyais que la cérémonie ne commençait qu’à 19h15. Du coup j’ai allumé la TV directement sur la remise de la caméra d’or. Tant mieux, si j’ai évité le discours de Mélanie. Celui de la cérémonie
    de clôture était trop auto-centré.

    Il y a un autre rapport entre l’album de Mélanie Laurent et la cérémonie de clôture canoise : le tropisme anglais. Personne capable de traduire l’espagnol (discours de remerciement de la caméra
    d’or) ! Pour Canal+ il semblait acquis d’avance que ceux qui ne s’exprimeraient pas en français le feraient en anglais.

  5. franchement quand je lis un article pareil, je pense que la personne qui a écrit cet article devrait réviser ses classiques et se faire une culture musicale.
    D’autres part, je trouve ça pourri,immoral,et non respectueux vis a vis des musiciens qui galère et qui écrivent des morceaux de genie,(et j en connais un paquets) de sortir un album d’une personne
    sous prétexte quelle est untel(mélanie L est une bonne actrice et quelle le reste)mais pour la musique on devient pas chanteuse sous pretexte que parce que je marche au ciné je vais marcher en
    musique,ah Bravo vive les Majors aux D.A foireux vive la france

  6. alors à quel moment vous ai je dit que c’était de la daube? et quand est ce que j ai parlé de charlotte gainsbourg.vous écoutez les floyd et led zep,beatles ect…pour les plus connus c est bien
    .continué et chercher il y en à d’autres.quand je parle de culture en musique je ne parle pas forcément de connaissance des groupes les plus connus si led Zep vous parle en tous cas et bien c’est
    un sacré Paradoxe, vous me dite d’argumenter,franchement non et honnêtement je pense que vous ne devriez pas faire de blogue si vous même comme melle laurent ne supporté pas la critique.
    Musicalement A.L

Comments are closed.