[Critique express] Christine and the Queens : Chaleur Humaine

Christine-and-The-Queens-chaleur-humaineSorti le 2 juin dernier, Chaleur humaine est le premier album de la Nantaise Héloïse Lhetissier, alias Christine and the Queens, 26 ans, jeune artiste douée auteur de plusieurs EPs remarqués découverte par les Inrocks lab.

La française y chante des textes beaux et ciselés tournant autour des questions de genre et d’intimité, le tout sur des mélodies pop chatoyantes influencées aussi bien par Christophe (dont elle reprend ici “Paradis Perdus”) que par Michael Jackson. Entre ambiance intimiste et titres plus dansants, l’album trouve un équilibre délicat qu’il maintient tout au long de ses 11 titres aux arrangements épurés. Le dernier morceau, “Here”, très r’n’b, s’achève sur des cordes de toute beauté, faisant un peu oublier, malgré son titre, la froideur relative du disque, qui nous tient malgré nous à distance et peut empêcher, lors d’une première écoute (cela a été mon cas), d’être véritablement touchés par ces chansons à la composition et la production par ailleurs soignées.

Parmi les titres phares, on retiendra “It” (qui ouvre l’album), entraînant et dont les paroles poétiques de métamorphose résonnent d’ores et déjà comme un anthem puissant pour les personnes transgenres, “Half Ladies” et ses claquements de mains et vocalises r’n’b, “Narcissus Is Back” ou encore le subtil “Ugly-Pretty”.

Christine and the Queens, Chaleur humaine, Because Music/WMI, 2014.

/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *