[Test – Jeu de société] Les mystères de Pékin – Lansay

Un classique intemporel des jeux de société

image les mystères de pékin

Ça y est j’ai trouvé, c’est Shao Ling le meurtrier !“. Si vous êtes un enfant des années 1980, cette exclamation vous rappelle obligatoirement de savoureux souvenirs : une pub qui revenait sans cesse en période de Noël, et qui donnait furieusement envie de s’adonner à ce jeu intitulé Les mystères de Pékin. Quelques années plus tard, il est agréable de se rendre compte que la licence existe toujours, et que ce très bon jeu de société ait pu renouveler son public est la preuve ultime de sa qualité. Et comme celui-ci se déroule durant les célébrations de l’année du Coq de feu du Nouvel An chinois, qui sont actuellement en cours, nous nous sommes dit que l’occasion était trop belle pour ne pas vous proposer un test complet de ce grand classique.

Les mystères de Pékin se joue de 2 à 6 joueurs, et la durée d’une partie dure en moyenne une petite quarantaine de minutes. La cible visée est idéalement située entre 8 et 12 ans, mais on a pu vérifier qu’un enfant de sept ans peut aussi très bien s’amuser, même si le travail de déduction nécessitera évidemment une petite assistance. Tout cela est parfait pour multiplier les parties, donc, ce qui n’est jamais un mal. On appuie sur cet élément : le rythme des parties est bon, et on se prend à les enchaîner avec entrain. D’autant plus que les règles, si elles peuvent paraître légèrement compliquées lors d’une première manche, sont en fait simples et hyper agréables à assimiler.

La mise en place est aisée et rapide. Dans Les mystères de Pékin, chaque joueur choisit un pion : pas d’équipes, l’enquête se mène seul. Il faut tout d’abord disséminer les cartes et autres disques un peu partout sur le plateau. Une fois ce dernier bien garni, chacun des joueurs se voit remettre une feuille d’enquête, sur laquelle on retrouve les différents coupables sous forme de cases chiffrées, mais aussi les différents témoins et informateurs importants dont il faudra noter les indices obtenus. En fait, Les Mystères de Pékin est une excellente variante de “Qui est-ce ?“, mais à la (grande) différence près que l’on est projeté sur un plateau, et que l’enquête exige d’avoir recours à des stratagèmes qui donnent bien du plaisir aux petits joueurs (et à leurs accompagnants).

Simple à assimiler et immédiatement fun

Les mystères de Pékin vous demande de lancer un dé afin de vous déplacer, dans le but d’interroger les différents témoins. Lesquels vous délivreront des informations sur la canaille que vous devez retrouver. Pour cela, vous devrez vous adonner à un petit jeu afin de dévoiler l’indice : il faudra par exemple regarder la carte dans un petit miroir (fourni, bien évidemment) ou à travers un filtre rouge permettant de faire apparaître l’indice. Mais attention à bien rendre visite au Sage, car lui seul peut savoir si l’une de vos sources a menti. Au fur et à mesure de l’investigation, on recueille donc des précisions, notamment sur le physique du bandit, ce qui vous aidera à éliminer les innocents de la liste des suspects. Le but est de mettre à jour le coupable, lequel se cache sous l’identité d’un des quatre dragons disséminés sur le plateau. Il faut donc accumuler la bonne identité du malfrat, et le bon dragon, afin de gagner la partie.

On adore la propension du jeu à nous mettre dans la peau d’un véritable enquêteur : Les mystères de Pékin est incontournable pour les parents souhaitant travailler l’esprit de déduction de leur enfant. Avec cinquante mystères à résoudre et douze coupables potentiels, on peut aussi affirmer que le contenu est largement satisfaisant. Terminons ce test décidément enjoué en notant le belle refonte graphique du jeu : Les mystères de Pékin s’est clairement mis à jour de ce côté, avec des couleurs plus vives et des designs plus engageants pour la cible. Une bonne (re)découverte donc, et la preuve irréfutable que les meilleurs jeux de société traversent les époques sans le moindre mal.

Les mystères de Pékin, un jeu de société édité par Lansay. Prix conseillé : 32.99€.

Article écrit par

Cécile Desbrun est une auteure spécialisée dans la culture et plus particulièrement le cinéma, la musique, la littérature et les figures féminines au sein des œuvres de fiction. Elle crée Culturellement Vôtre en 2009 et participe à plusieurs publications en ligne au fil des ans. Elle achève actuellement l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'œuvre de David Lynch. Elle est également la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi.

Et maintenant, on fait quoi ?

L'équipe de Culturellement Vôtre vous remercie pour vos visites toujours plus nombreuses, votre lecture attentive, vos encouragements, vos commentaires (en hausses) et vos remarques toujours bienvenues. Si vous aimez le site, vous pouvez nous suivre et contribuer : Culturellement Vôtre serait resté un simple blog personnel sans vous ! Alors, pourquoi en rester là ?

+1 On partage, on commente

Et pour les commentaires, c'est en bas que ça se passe !

+2 On lit d'autres articles

Vous pouvez lire aussi d'autres articles de .

+3 On rejoint la communauté

Vous pouvez suivre Culturellement Vôtre sur Facebook et Twitter (on n'a pas payé 8 euros par mois pour être certifiés, mais c'est bien nous).

+4 On contribue en faisant un don, ou par son talent

Culturellement Vôtre existe grâce à vos lectures et à l'investissement des membres de l'association à but non lucratif loi 1901 qui porte ce projet. Faites un don sur Utip ou Tipeee pour que continue l'aventure d'un site culturel gratuit de qualité. Vous pouvez aussi proposer des articles ou contribuer au développement du site par d'autres talents.

S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x