article coup de coeur

[Test – Jeu de société] Monopoly Gamer : Mario Kart – Hasbro

Un rythme de folie !

Quelle actualité pour Monopoly ! Qu’il est loin le temps où l’on sortait la boîte de la version classique, uniquement les mercredi après-midi pluvieux, sans grande motivation ! Les coupables de cette lassitude, ce sont sans conteste les règles. Si elles avaient, et gardent toujours ce charme du jeu de gestion un tantinet vicieux, il faut bien écrire qu’on finissait un peu à tourner en rond, au cours de parties parfois trop longues. Hasbro a décidé, depuis quelques temps, de changer la donne. Drastiquement. Par exemple, nous avons récemment abordé le cas de Monopoly Edition Tricheurs, ou encore de Monopoly Gamer, ce dernier faisant déjà appel à la mascotte de Nintendo. Cette fois-ci, le plombier moustachu et ses amis reviennent, mais dans un bolide, avec Monopoly Gamer : Mario Kart.

Avant de rentrer en détail dans les règle et le fun ressenti, il nous faut aborder le packaging, et la qualité du matériel. Monopoly Gamer : Mario Kart profite du savoir-faire de Hasbro dans ce domaine, avec une boîte fine, recouverte d’un artwork de suite attirant. Le plateau prend, vous vous en doutez, les couleurs de la licence, les gamers qui ont passé des heures sur les différents jeux capteront de suite les différentes références. Quatre personnages répondent présents : Mario, Princesse Peach, Luigi et Toad. Un casting qui pourra être complété par d’autres participants, disponibles à la vente. Donkey Kong, Mario de métal, Maskass, Yoshi, Harmonie, et Bowser, pourront à la fois ravir les collectionneurs, mais aussi approfondir les règles.

Monopoly Gamer : Mario Kart s’appuie à la fois sur le Monopoly d’origine, mais aussi le Monopoly Gamer. Le plateau doit être parcouru, et l’on achète les différents circuits. Attention, ici il est obligatoire de sortir le porte-monnaie afin d’acquérir la case sur laquelle on s’arrête. Grosse originalité : chaque fin de tour est l’occasion de mettre en jeu une carte Grand Prix. Pour la remporter, et ainsi s’adjuger de bonnes chances de remporter la victoire finale, il faudra payer un droit d’entrée, avec un certain nombre de pièces d’or. Car ici, il n’est pas question de billets, mais de piécettes sonnantes et trébuchantes. Vous aurez bien des occasions d’en récupérer, notamment en les ramassant directement sur les cases, suite à quelques accidents de parcours dus à l’utilisation d’armes. Comme ces peaux de bananes que les fans de la licence ne connaissent que trop bien, utilisables après avoir lancé le dé power-up.

Des règles qui utilisent bien la licence ici exploitée

image test monopoly gamer mario kart

Dans Monopoly Gamer : Mario Kart, on retrouve le système de personnages associés à des capacités spéciales, uniquement après avoir déclenché la Super Étoile, sur l’une des quatre cases réservées à cet effet. Princesse Peach peut relancer le dé power-up à la fin de son tour, par exemple. Mario, lui, recevra trois pièces, ce capitaliste ! Cela ajoute évidemment un peu de suspens à une recette qui n’en manque pas. On pourra aussi hurler notre désarroi en s’arrêtant sur les cases Thwomp, qui nous coûtent deux piécettes. Enfin, ne pensez pas foncer tête baissée, sans risquer de vous attirer les foudres des forces de l’ordre. La case prison existe toujours, avec la possibilité d’en sortir en payant une contravention.

Monopoly Gamer : Mario Kart est une bien belle réussite. Les règles sont immédiatement digérées, ne soyez surtout pas effrayés par les nouveautés embarquées. Le jeu gagne en plaisir immédiat, et le fun sait rester entier grâce à des parties qui ne s’éternisent pas. En effet, celles-ci prennent fin quand les joueurs arrivent à bout des cartes Grands Prix, et ces dernières sont au nombre de huit. Parfait pour enchainer, et non pour se perdre pendant des heures interminables. Voilà qui promet un divertissement à la fois abordable, facile à digérer, et surtout totalement adapté à la licence exploitée. Du tout bon.

Monopoly Gamer : Mario Kart est un jeu de société édité par Hasbro. Il est disponible à la vente, notamment chez Amazon. Jouable de 2 à 4 joueurs, dès 8 ans.

Natacha Fleurot

Natacha Fleurot

Diplômée en Lettres Modernes, Natacha Fleurot rejoint la rédaction de Culturellement Vôtre fin 2015. Spécialisée dans les oeuvres jeunesse, young adult ainsi que la fantasy, elle réalise de nombreux articles dans les rubriques Livres et Cinéma. Passionnée de cuisine, elle teste aussi régulièrement des livres de cuisine et écrit dans la catégorie Food de la rubrique Lifestyle.
Natacha Fleurot
0/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *