[Test – Blu-ray + Blu-ray 4K Ultra HD] Dracula: Edition 25ème anniversaire – Francis Ford Coppola

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : Francis Ford Coppola
  • Avec : Anthony Hopkins, Winona Rider, Keanu Reeves, Billy Campbell, Cary Elwes, Florina Kendrick, Gary Oldman
  • Editeur : Sony Pictures Home Entertainment France
  • Date de sortie Blu-Ray : 25 octobre 2017
  • Date de sortie originale en salles : 13 janvier 1993
  • Durée : 127 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Blu-ray 4K Ultra HD

Image : 4,5/5

Tourné en pellicule (Arriflex), Dracula fête son 25ème anniversaire avec l’arrivée du Blu-ray 4K Ultra HD. La définition du master varie selon les scènes. Certaines d’entre elles ont plus de grain que d’autres, mais cela ne gène nullement lors du visionnage. L’apport indéniable de cette version 4K vient de la grande précision : on découvre de nouveaux détails sur certains passages (surtout sur les plans d’ensemble) que nous n’avions pas remarqué auparavant. C’est bluffant. L’apport du HDR est excellent, aussi bien pour les couleurs que pour les noirs, qui sont bien plus précis que dans la version blu-ray, que l’on abordera un peu plus bas. Le format 1.85:1 (quasi plein écran) fera plaisir aux cinéphiles. Pas de saccades détectées lors du visionnage.

Son : 3,5/5

Côté pistes sonores, c’est une petite déception. La piste anglaise est en Dolby Atmos (compatible Dolby TrueHD 7.1) et là aussi c’est une vraie redécouverte du film. Dracula avait gagné l’Oscar du Meilleur Montage Son en 1993 et on comprend bien pourquoi. Tout les sons sont distillés à la perfection. Ils passent par tout les canaux, permettant une superbe immersion dans le film. La musique est elle aussi superbement mixée. La retenue intervient sur la sous-utilisation du caisson de basse, assez incompréhensible. Enfin les dialogues sont clairs et précis. La piste française est en Dolby Digital 5.1. Pas de HD, étrangement. Moins bien répartie, précise et puissante que sa consœur anglaise. Cela reste tout de même correct.

image anthony hopkins dracula

Blu-ray

Image : 2/5

Le blu-ray est le même que celui qui est sortie pour le 15ème anniversaire de ce Dracula par Francis Ford Coppola, et c’est un pur désastre. La définition vacille entre le correct et le mauvais. Entre le grain de la pellicule et les pixels qui sont mal gérés, l’image plus sombre qu’elle ne devrait être, et la colorimétrie parfois mal respectée, on est loin de ce que l’on pourrait attendre d’un master HD. On dirait même celui d’un DVD, pour ainsi dire. Quel dommage. Le débit moyen image est, lui, correct: 23 MBPS

Son : 3/5

Il y a deux pistes anglaises sur le disque, l’une en PCM 5.1 non compressée, qui est bien répartie et précise, avec les effets sonores passant par tous les canaux, et fait la part belle à la musique. Par contre, il faudra monter le niveau sonore de votre home cinéma. Le débit moyen/max de la piste est de 5.8 MBPS. L’autre est en Dolby Digital 5.1 (pas de HD), s’avère bien moins précise mais toujours généreuse avec les effets sonores et la musique. On recommandera quand même la piste en PCM 5.1. La piste VF est elle aussi en Dolby Digital 5.1. Assez bien répartie et puissante, mais bien moins rigoureuse que la piste en PCM, elle saura tout de même ravir ceux qui préfèrent la version doublée. Les deux pistes en Dolby Digital 5.1 ont un débit moyen/max de 640 KBPS. Le caisson de basse est assez bien utilisé, et ce pour les trois pistes.

Bonus : 4,5/5

À noter que les bonus sont les mêmes que l’édition blu-ray du 15ème anniversaire.

  • Le sang c’est la vie- Making-of (28′)
  • Les costumes, éléments de décor – le style de Eiko Ishioka (14′)
  • In-camera – les effets visuels de Dracula (19′)
  • Rigueur et folie – visualisation de Dracula (12′)
  • Scènes supplémentaires (28′)

Le sang c’est la vie- Making-of est, comme il est dit, le making-of du film, d’une durée de 28 minutes. Les interviews du réalisateur, scénariste et des acteurs sont entrecoupés des images du tournage ou des répétitions. Un bonus intéressant car nous découvrons les techniques de direction d’acteur de Francis Ford Coppola, et même les quelques tensions survenues durant le tournage. Les costumes, éléments de décor – le style de Eiko Ishioka est un module de 14 minutes, qui revient sur la création des costumes via une interview de Eiko Ishioka et des images de pré-production. Là aussi un bonus intéressant, car Francis Ford Coppola voulait que les costumes soient très important pour son film, et on le sent très bien ici. In-camera – les effets visuels de Dracula est un bonus de 19 minutes, lequel revient sur les effets spéciaux du film via une interview de Roman Coppola (responsable des effets visuels sur le film) et le réalisateur. Ici, encore, un module passionnant car l’utilisation des CGI commençait à se démocratiser, et Francis Ford Coppola voulait des SFX plus classiques. Bien lui en a pris. Rigueur et folie – visualisation de Dracula est dure 12 minutes, et revient sur la conception du storyboard du film. Toujours un bonus intéressant, car on peut y déceler les inspirations et la préparation au tournage du réalisateur. Enfin, nous avons aussi le droit à 12 scènes supplémentaires, d’une durée totale de 28 minutes. Si celles-ci n’apportent rien à la narration, sauf pour la fin alternative, elles restent intéressantes pour certains beaux plans non intégrés au film.

Synopsis

En 1492, le prince Vlad Dracul, revenant de combattre les armées turques, trouve sa fiancée suicidée. Fou de douleur, il défie Dieu, et devient le comte Dracula, vampire de son état. Quatre cents ans plus tard, désireux de quitter la Transylvanie pour s’établir en Angleterre, il fait appel à Jonathan Harker, clerc de notaire et fiancé de la jolie Mina Murray. La jeune fille est le sosie d’Elisabeta, l’amour ancestral du comte…

image gary oldman dracula

Guillaume Creis

Guillaume Creis

Adore le cinéma en général , que ce soit lesgros blockbusters ou les plus petits films .les séries TVet les jeux vidéo.
Guillaume Creis
8/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *