[Test – Blu-ray] Le Labyrinthe: Le Remède Mortel – Wes Ball

Caractéristiques

  • Titre original : Maze Runner: The Death Cure
  • Réalisateur(s) : Wes Ball
  • Avec : Dylan O'Brien, Kaya Scodelario, Thomas Brodie-Sangster, Nathalie Emmanuel, Ki Hong Lee, Rosa Salazar
  • Editeur : 20th Century Fox France
  • Date de sortie Blu-Ray : 11 Juin 2018
  • Date de sortie originale en salles : 7 février 2018
  • Durée : 142 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image: 4/5

Le Labyrinthe : Le Remède Mortel a été tourné en numérique (Arri Alexa XT), et le blu-ray, au format respecté 2.39:1, est tiré d’un master 2K. Que vaut la version HD de ce master ? La définition est excellente tout le long, elle met superbement bien les effets spéciaux en valeur. Malgré quelques baisses de régime de temps en temps, avec l’apparition d’un grain numérique sur quelques plans, et pas forcément les plus sombres. La profondeur de champ est à l’avenant : de très bonne qualité.  Les couleurs sont superbes et flamboyantes. Les contrastes et noirs sont aussi tout à fait satisfaisant. Étant donné le nombres de scènes de nuit, le travail sur la bonne tenue de l’ensemble est exemplaire. Par contre, beaucoup de saccades ont été détectées lors du visionnage, nous sortant parfois de l’immersion du film. Le débit moyen image est correct: 21,6 MBPS

Son : 3,5/5

20th Century Fox France (The Greatest ShowmanLe Crime de l’Orient Express) propose une version anglaise en DTS-HD Master Audio 7.1. Une piste élégante pas mais sans défauts. Si celle-ci s’avère puissante, bien répartie, bénéficiant d’un excellent mixage, et précise notamment grâce à une excellente utilisation du caisson de basse lors des scènes d’actions, les dialogues lors de ces dernières sont happés par les effets et la musique qui, eux, passent bien par les canaux latéraux et arrières. D’ailleurs le volume des dialogues est légèrement bas tout le long du Labyrinthe : Le Remède Mortel. Une piste sympathique mais qui, avec un tout petit plus de finition, aurait pu gagner en qualité d’immersion. Le débit moyen de la piste anglaise est très bon: 4,8 MBPS avec des montées à 6,8 MBPS. La piste française est en DTS 5.1. Puissante et bien répartie. Les effets et la musique passent bien par les enceintes latérales et arrières, avec une utilisation judicieuse du caisson de basse et le volume du doublage français au bon niveau. On regrette cependant un manque de précision, dû à une piste trop compressée et pas en HD. Elle s’en tire, au final, pas trop mal pour les fans de la VF, s’il en reste. Le débit moyen/max de la piste française est de 768 KBPS.

Bonus : 3,5/5

  • Scènes inédites et versions longues (27′)
  • Libérer le remède (21′)
  • En haut (4′)
  • Bêtisier (11′)
  • Effets spéciaux (27′)

On commence les bonus de ce blur-ray du Labyrinthe : Le Remède Mortel par les onze scènes inédites et versions longues. D’une durée totale de 27 minutes, accompagnées (ou non, c’est au choix) par les commentaires audio du réalisateur Wes Ball. On en retiendra trois, le reste est largement dispensable. La première nous en apprend un peu plus sur la situation temporelle de ce dernier opus. La seconde et la troisième sont des scènes avec Gally, dans lesquelles on apprendre comment le personnage a survécu. Il approfondit aussi ses sentiments, notamment à propos de son rapport à Chuck. Ces trois scènes auraient mérité de figurer dans le montage final, car elles ne ralentissent pas le rythme du film. Les autres scènes n’apportent rien de plus à l’intrigue et, elles, auraient porté un coup au tempo du long métrage. Libérer le remède est un bonus de vingt minutes, qui revient sur le scénario, les acteurs, les décors et la réalisation de l’œuvre, tout en essayant de produire une rétrospective de la saga. Un making-of un peu court et trop promotionnel, qui n’évoque même pas l’accident impliquant l’acteur principal Dylan O’Brien, survenu durant le tournage, lequel a été stoppé pendant plusieurs mois. C’est un vrai regret. En haut s’avère un mini making-of, long de seulement quatre minutes, sur la scène d’ouverture du film. Là encore un module un peu trop promotionnel, top court mais sympathique. Le traditionnel bêtisier, d’une durée de onze minutes, reste toujours une valeur sûre. Dans le bonus sur les Effets spéciaux, vous pourrez découvrir, via des split screens, comment ils ont été conçus. Un module de vingt-sept minutes qui passionnera surtout ceux qui s’intéressent au sujet.

image dylan o brien le remede morte le labyrinthe

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  •  Lecteur Blu-ray  Sony BDV-E2100
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Dans ce dernier volet de l’épopée Le Labyrinthe, Thomas et les Blocards s’engagent dans une ultime mission, plus dangereuse que jamais. Afin de sauver leurs amis, ils devront pénétrer dans la légendaire et sinueuse Dernière Ville contrôlée par la terrible organisation WICKED. Une cité qui pourrait s’avérer être le plus redoutable des labyrinthes. Seuls les Blocards qui parviendront à en sortir vivants auront une chance d’obtenir les réponses tant recherchées depuis leur réveil au coeur du Labyrinthe.

Le Film

Retrouvez aussi notre critique du film, Le Labyrinthe: Le Remède Mortel.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *