[Test] Harvest Moon – Lumière d’Espoir : 20 ans et toutes ses dents

Caractéristiques

    • PlayStation 4
    • Ordinateur/PC
    • Nintendo Switch
  • Développeur : Natsume
  • Editeur : Rising Star Games
  • Date de sortie : 22 juin 2018
  • Acheter : Cliquez ici

Un anniversaire heureux ?

image harvest moon lumière d'espoir
Faites pousser légumes et plantes afin de prospérer.

Quand on vous dit qu’en ce moment, l’heure est à la nostalgie ! Après avoir abordé le dernier épisode en date de la licence Shining, et avant de croiser la route d’une autre légende de Sega, voilà que débarque Harvest Moon : Lumière d’Espoir. Alors certes, la série n’est sans doute pas aussi flamboyante, en France, que ce qu’elle a pu l’être au Japon, où elle trône sur le genre de la simulation fermière depuis 1996. Encore que, les opus destinés à la Nintendo DS ont su créer un certain emballement populaire. En tout cas, l’éditeur Rising Star Games, ainsi que le studio de développement Natsume (à qui la licence appartient, désormais), continuent leur travail de sape, en proposant une version européenne de cette itération, sortie en 2017 sur PC. Et entièrement sous-titrée en français, s’il vous plaît.

Harvest Moon : Lumière d’Espoir est le jeu qui souffle la vingtième bougie de la série. Dès lors, on pouvait s’attendre à ce que tous les grands classiques de la licence répondent présent. C’est surtout vrai côté gameplay. Le scénario, lui, se fait totalement original, même s’il reste profondément dans l’esprit Harvest Moon : inoffensif mais un minimum entraînant. Vous incarnez un homme, ou une femme, au choix. Précisons ici que les différences entre les deux sont uniquement d’ordre cosmétique. Vous vous réveillez sur une plage, un peu comme le héros de The Legend Of Zelda : Link’s Awakening. Ici, l’avatar est réveillé par une jeune femme, puis rapatrié chez Jeanne, où il reprend définitivement ses esprits. Ni une, ni deux, vous voilà propulsé habitant de cette île. Mais cette dernière cache en elle bien des secrets, et pour pouvoir en tirer le meilleur il va falloir faire renaître la lumière, en dénichant de bien mystérieuses tablettes. Lesquelles ont le pouvoir de redonner de l’énergie au phare…

Un scénario oubliable mais pas désagréable

image jeu harvest moon lumière d'espoir
N’oubliez surtout pas de prendre soin des animaux.

Bon, on ne va pas se mentir : il est peu probable que vous vous passionniez pour le seul scénario. Mais attention, n’allez pas croire que Harvest Moon : Lumière d’Espoir n’a pas de récit à proposer. Ce dernier est bel et bien présent, rythme une construction en chapitre. Entre chaque avancée de l’histoire, vous pourrez vous conduire comme bon vous semble, mais assez régulièrement on aura droit à des petites scénettes, jamais trop longues ni envahissantes. Par exemple, il sera nécessaire, à un moment donné, de patienter sur la plage en attendant un oiseau bleu, très important. Ce genre de quête ne prend jamais le pas sur vos activités, d’ailleurs il revient au joueur de décider quand faire avancer le scénario. Ce dernier est agrémenté de personnages assez typiques de la série : tous très gentils, parfois un peu farfelus, mais toujours (ou presque… mystère !) dans un esprit pacifique. Le tout cherche avant tout à sauvegarder l’esprit paisible de la licence. Et, entre nous, cela peut se vivre comme une bouffée d’air frais, même si le résultat peut parfois s’avérer trop mièvre.

Harvest Moon : Lumière d’Espoir vaut surtout pour ses mécaniques de gameplay. Comme pressenti, on retrouve dans cet épisode anniversaire tout ce qui a fait le succès de la licence. Votre avatar va devoir remettre en état non seulement sa ferme, mais aussi les alentours. Une tempête a dévasté l’île, alors les habitants l’ont déserté. Pour les faire revenir à bon port, il vous revient de tout retaper : du petit pont à la moindre échoppe. Tout. Pour y parvenir, vous allez avoir besoin de matière première, comme du bois, de la pierre, et un peu d’argent qui, certes, ne fait pas le bonheur, mais le provoque très régulièrement. Vous connaissez la recette : il vous appartient de prendre le problème par n’importe quel pointe. Vous désirez cultiver, afin de vous faire du pognon ? Très bien, alors virez ces mauvaises herbes, travaillez la terre, semez et arrosez pendant plusieurs jours. Le choix des graines est important, car il doit être pensé selon deux critères qui nous paraissent considérables : la saison, et la possibilité de revente. Si vous plantez des tomates en hiver, ça risque d’être compliqué. Aussi, sachez que des marchands vous reprendront certaines récoltes plus chers que d’autres.

Le gameplay est maitrisé, malgré une certaine lassitude

image ps4 harvest moon lumière d'espoir
Un dimanche à la pêche…

Bien entendu, il est aussi possible de couper des arbres, de briser de la pierre, de pêcher, de miner, de nourrir ses animaux et d’en prendre soin, et d’autres choses à découvrir sur le tas. Harvest Moon : Lumière d’Espoir reprend toutes ces mécaniques, et les simplifie. La véritable nouveauté de cette itération se situe exactement ici : il est désormais très simple de s’adonner à l’une ou l’autre de ces activités. Il vous suffit de faire face à l’endroit que vous souhaitez travailler, puis qu’appuyer sur le bouton adéquat, et le soft saura quelle besogne effectuer. Pratique, tant on ne perd plus de temps dans les menus. Vous serez toujours limités par votre propre énergie, des efforts vous la grignotent et, pour se requinquer, il est indispensable de rejoindre le lit douillet. Sinon, le lendemain risque d’être difficile. Aussi, il est évident que posséder les bons outils sera une condition sine qua non pour se lancer dans ces tâches. Ne vous en faites pas, l’avancée du récit se chargera de vous gâter à ce niveau. Par contre, pour améliorer l’arrosoir, la canne à pêche et autres, ce sera à grands coups de biftons, et de matériaux. Tout se paie, sachez -le. Par contre, ce qui est encore gratuit aujourd’hui (pour le moment ?), c’est avoir un pote, ou une copine, afin de rejoindre la partie, en locale. En effet, la fée Soleil permet ce petit bonus, rigolo mais pas spécialement chamboulant.

Malheureusement, tout n’est pas rose. Loin de là. Harvest Moon : Lumière d’Espoir a beau nous être sympathique, difficile de ne pas ressentir une certaine lassitude, au bout d’une bonne dizaine d’heures de jeu. Assez loin de la fin donc, l’aventure se bouclera en trente heures (bien plus si vous voulez tout compléter). Mais on regrette que Natsume n’ait pas su rythmer un peu mieux le calendrier. Cela manque de rendez-vous, de fêtes. Pour faire simple : de moments à attendre. C’est bien dommage, mais la vraie déception concerne surtout la partie technique. Alors oui, on capte bien l’envie du studio de donner dans le retro maitrisé. D’ailleurs, on retrouve clairement la patte d’anciens épisodes. Mais on aurait apprécié de meilleurs jeux de lumière, quelques effets, et surtout des modèles 3D plus détaillés. Heureusement, aucun ralentissement ne survient à l’horizon. Et l’on apprécie la possibilité d’éloigner ou de rapprocher la caméra. Quant à la musique, on préférera s’en passer au bout de quelques heures, tant elle est répétitive et peu entrainante.

Note : 12/20

Harvest Moon : Lumière d’Espoir n’est pas spécialement un mauvais opus. On peut même écrire qu’il fut une respiration agréable, lors de cet été 2018 suffoquant. Par contre, on ne peut que souligner la paresse de la technique, qui se cache derrière une volonté rétro pour livrer un soft sans trop d’effets. Dommage, tout comme la lassitude qui pointe le bout de son nez, bien avant la fin de l’aventure. Reste une histoire innocente, parfois trop, mais pas désagréable et qui sait rester à sa place. Surtout, les différentes mécaniques de gameplay sont bien maitrisées. L’on se prend à passer de l’une à l’autre sans mal, et même avec un certain plaisir. De quoi vous donner l’envie de fuir à la campagne ? Peut-être pas, mais il s’agit tout de même d’une bonne petite bouffée d’air frais.

6/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *