[Test – Blu-ray] The Predator – 20th Century Fox

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : Shane Black
  • Avec : Boyd Holbrook, Olivia Munn, Trevante Rhodes, Sterling K. Brown, Thomas Jane
  • Editeur : 20th Century Fox France
  • Date de sortie Blu-Ray : 20 février 2019
  • Date de sortie originale en salles : 17 Octobre 2018
  • Durée : 107 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image : 5/5

The Predator a été tourné en numérique (Arri Alexa Mini, Arri Alexa XT) et le blu-ray, au format respecté 2.39:1, propose une définition au top qui ne faiblit pas une seconde. Et ce même lors des nombreuses scènes sombres. On peut voir chaque détails des visages, ou encore du costume du Predator. Les couleurs, les noirs et les contrastes sont excellents. La profondeur de champ est elle aussi excellente. Pas grand chose à redire sur ce master. Aucune saccades et aucun artefacts n’ont été détectés lors du visionnage. Le débit moyen image est très bon: 28,7 MBPS

Son : 3/5

20th Century Fox France (Deadpool 2Red Sparrow) nous offre une piste VO en DTS-HD Master Audio 7.1. Une très belle piste bien répartie, précise, puissante et ample. Les dialogues sont clairs. La musique et les effets passent bien par tout les canaux avec une belle spatialisation. Le caisson de basse se révèle sous-utilisé, mais quand il est mis à profit c’est pour procurer une sacrée puissance au Predator. Le débit moyen est excellent : 5 MBPS, avec des montées à 7 MBPS. La piste française est, elle, en DTS 5.1. Une piste bien répartie mais qui manque de puissance et de précision, ceci dû à sa compression. Le doublage français de The Predator s’avère clair, malgré le fait que le niveau de celui-ci est plus haut que les dialogues de la version originale, sans pour autant empiéter sur le mixage original. La musique et les effets passent bien par les cinq canaux. Pour le caisson de basse, c’est la même chose que pour la piste VO sauf que cela manque de puissance. Le débit moyen/max de la piste française est de 768 KBPS.

Bonus : 2,5/5

  • Les scènes inédites (6′)
  • Un soupçon de noir (10′)
  • L’évolution du Predator (20′)
  • L’équipe de choc (16′)
  • La traque du Predator (9′)

On commence les bonus par les scènes inédites, au total, pour une durée de six minutes. La premières montre l’arrestation de McKenna au Mexique, et ce qui aurait dû être la première apparition de Treager dans le film. Dans la seconde, Lynch se bat avec un motard avant d’être interpellé par un homme qui vend des armes. La troisième décrit un Treager qui rend visite à Emily pour parler à Rory, tandis que McKenna observe la scène de dehors avec le reste de la bande. Ces scènes n’apportent rien de plus à l’intrigue du film. La dernière sont les prises ratées de Nettles. Un soupçon de noir est un module de dix minutes s’intéressant au scénario et à la réalisation de Shane Black. Une sorte de mini making-of assez sympathique mais un peu court. L’évolution du Predator revient sur la conception des costumes et armes du long métrage, mais aussi sur le nouveau Predator. Une featurette très complète de vingt minutes. L’équipe de choc est un module de seize minutes sur le casting du film. Chaque acteur parle de son rôle, tout simplement. Là encore, c’est assez complet. Enfin, La traque du Predator est un résumé de neuf minutes des trois premiers volets de la saga.

image film the predator

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  •  Lecteur Blu-ray  Sony BDV-E2100
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Les pires prédateurs de l’univers sont maintenant plus forts et plus intelligents que jamais, ils se sont génétiquement perfectionnés grâce à l’ADN d’autres espèces. Alors qu’un jeune garçon devient accidentellement leur cible, seul un équipage hétéroclite d’anciens soldats et un professeur de science contestataire peuvent empêcher l’extinction de la race humaine.

Le Film

Retrouvez notre critique The Predator.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *