[Test] Attack On Titan 2 Final Battle : une extension imposante

Caractéristiques

    • PlayStation 4
    • Xbox One
    • Nintendo Switch
    • PC
  • Développeur : Omega Force
  • Editeur : Koei Tecmo Europe
  • Date de sortie : 5 juillet 2019
  • Acheter : Cliquez ici

La troisième saison de l’animé s’ajoute à Attack On Titan 2

image test attack on titan 2 final battle
De nouveaux personnages sont au programme.

Voilà une bien belle réussite que les adaptations vidéoludiques d’Attack On Titan par Omega Force, sous l’édition de Koei Tecmo. Sortie en février 2016, la première itération a su surprendre tout le monde de cours, qu’on soit fan ou pas du manga, ou de l’animé, lequel rencontrait lui aussi un vif succès populaire. Et les adaptations de manga vraiment satisfaisantes, écrivons qu’elles se font plutôt rares de nos jours. On craignait un gameplay un peu trop rébarbatif, et au final on a découvert de très bonnes sensations, avec un soin exemplaire adressé au maniement de l’équipement tridimensionnel, ce matériel qui permet à l’utilisateur de se projeter à grande vitesse et de terrasser des adversaires gigantesques, rendant fou de jalousie un Spider-Man. La suite, parue en mars 2018, est même parvenue à dépasser son ainé, avec une aventure mieux rythmée et une multiplication des à-côtés. Plus d’un an plus tard, et alors que la troisième saison est désormais terminée, voilà que déboule une grosse mise à jour de la suite, intitulée Attack On Titan 2 : Final Battle.

Précisons de suite qu’Attack On Titan 2 : Final Battle est bel et bien d’un DLC, et non d’un stand alone. Il faut donc détenir Attack On Titan 2 pour pouvoir y jouer, ou acheter la toute nouvelle version physique, laquelle embarque le soft d’origine et son extension. Est-ce une bonne décision ? Oui, car si le contenu est effectivement imposant, il ne pouvait décemment pas se découvrir sans être passé par le précédent opus. Dans l’esprit, il s’agit ici d’une possibilité de découvrir les grandes lignes de la troisième saison, par le biais du trio bien connu de celles et ceux qui dévorent l’animé : Armin, Mikasa et Eren. Dans ce mode, intitulé un peu impersonnellement Épisode de Personnage, on enchaine des missions aux objectifs qui manquent de diversité, tout en suivant l’histoire par le biais de très bonnes cutscenes. L’exactitude n’est pas toujours au rendez-vous, on sent qu’Omega Force a dû composer avec une matière scénaristique trop étendue. Mais cela reste tout de même agréable, voire même surprenant à certaines occasions, tant certains passages prennent une autre direction que l’écriture du manga, pour atterrir à la même finalité. Du coup, le récit se vit plutôt bien.

Pour ce qui est du gameplay de ce mode, les grandes lignes sont identiques à celle d’A.O.T. 2. Comme nous vous avions écrit un test complet de cet épisode, nous vous proposons de vous y rendre pour des détails plus poussés à propos des bases, notamment pour le maniement de l’équipement tridimensionnel. Dans Attack On Titan 2 : Final Battle, Omega Force a dû inclure les combats face à des humains, pour des raisons clairement plus scénaristiques que de cohérence globale. On craignait un peu ce changement d’échelle, et au final ce n’est pas si gênant, même si nous émettons retenue. On découvre des sensations plus proches d’un Muso classique, avec une impression de domination que l’on n’éprouve pas face aux titans, par définition. L’intelligence artificielle de ces bipèdes classiques s’avère certes très basique, voire parfois gonflante quand elle bondit dans tous les sens, mais cela apporte tout de même un peu de diversité. Autre nouveauté, là encore pour coller aux événements de la troisième saison, celle des armes à feu. Oui, il est désormais possible de plus ou moins éviter le contact. Rassurez-vous, ces différents flingues ne transforment pas le soft en promenade de santé, tant les ennemis restent très mobiles et parfois furieux. Là encore, on trouve le résultat assez intéressant, insufflant un peu d’originalité aux joutes désormais bien installées. Le tout pour un cheminement de six heures.

Le mode Reconquête de Territoire en star de ce gros DLC

image gameplay attack on titan 2 final battle
Contrairement à cette image officielle, sachez que le jeu est entièrement sous-titré en français.

Mais, finalement, la plus belle nouveauté d’Attack On Titan 2 : Final Battle est son mode Reconquête de Territoire, qu’on n’a pas vu venir. On s’attendait à un gadget, présent pour gonfler la durée de vie, et c’est absolument pas le cas. Ici, on doit avoir recours à un peu de tactique, avec un personnage qui devra reprendre le contrôle d’endroits, sur une carte en vue de trois-quarts. Sans non plus être un RTS, on parlera plus de gestion ici, le joueur va tout de même devoir gérer sa base, l’améliorer, développer ses effectifs et penser ses déplacements. Le personnage que vous incarnez (celui de votre histoire, ou un autre issu du manga, c’est à votre convenance) acceptera des missions, lesquelles vous demanderont, en général, de terrasser du titan. Au cours de ces péripéties, il sera aussi possible de récupérer des matières premières afin d’améliorer l’armement de vos camarades. Lesquels, d’ailleurs, peuvent être assignés à certains jobs, rendant votre commandement plus précis. Côté histoire, on a droit à quelques bribes : ce n’est pas très poussé, par contre le résultat se veut une alternative légère à l’animé, ce qui n’est pas de refus. Au bout d’une grosse vingtaine d’heures, on en aura fait le tour : définitivement, il ne s’agit pas d’un petit ajout marginal.

Côté technique, Attack On Titan 2 : Final Battle est l’exacte prolongation d’A.O.T. 2. Aucune amélioration à en attendre, pour un ensemble de bonne facture, même si les baisses de framerate restent très visibles quand l’écran multiplie les titans affichés. On a aussi pas mal de clipping, sur des éléments du décor, et surtout des ennemis, ce qui se révèle un peu plus gênant dans le feu de l’action. Mais, comme pour ses ainés, le résultat est sauvé par une direction artistique au top, évidemment fidèle à la série, mais aussi bien soutenu par un Cel Shading délicieux. Les cutscenes sont aussi plutôt bien réalisées, énergiques. Enfin, les nouvelles compositions restent dans la droite lignée de ce que la licence nous réserve jusqu’ici : c’est très épique, ça pousse à la frénésie, tout en arrangeant des moments plus doux pour les visites dans le camp.

Note : 14/20

Attack On Titan 2 : Final Battle n’a certes pas la saveur d’un tout nouveau jeu, il n’empêche que son contenu force le respect. Cette extension vous proposera vingt-cinq heures de nouveautés, entre le cheminement de la troisième saison, et le mode Reconquête de Territoire. On aurait tout de même apprécié des améliorations techniques, notamment au niveau du framerate, lequel a toujours tendance à tousser dès que l’écran se rempli, et l’intelligence artificielle des humains laisse un peu à désirer. Cela a un impact direct sur la note. Aussi, précisons qu’il s’agit de l’occasion ou jamais, pour celles et ceux qui n’avaient pas encore fondu sur A.O.T. 2, de découvrir cet excellent soft, grâce à une version physique qui le propose lui, et ce gros DLC.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *