[Test] Life Is Strange 2 – Épisode 4 : retrouvailles divines

Caractéristiques

    • PlayStation 4
    • Xbox One
    • PC
  • Développeur : DONTNOD
  • Editeur : Square Enix
  • Date de sortie : 22 août 2019
  • Acheter : Cliquez ici

Un épisode très convaincant

image test life is strange 2 faith
Sean se réveille profondément marqué dans sa chair…

Quatrième et avant-dernier épisode pour Life Is Strange 2, intitulé sobrement Faith. Rappelons qu’on retrouve, aux commandes de cette seconde saison chiffrée, le studio DONTNOD, récemment rencontré pour une interview que l’on vous conseille vivement. Square Enix est toujours à l’édition, et le récit s’inscrit dans l’univers de la licence, tout en mettant le focus sur des personnages totalement différents. En cours de sortie à l’heure où nous écrivons ces lignes, cette parution épisodique se doit d’être découverte dans l’ordre. Donc nous ne pouvons que vous conseiller, si vous ne n’avez pas terminé les précédents segments, de vous y plonger avant de lire cet article. On ne dévoilera rien d’important côté récit, mais celui-ci est tellement important que le moindre détail peut faire l’effet un spoiler. Vous voilà prévenus. Aussi, vous retrouverez les liens vers les tests des autres épisodes, en fin de texte.

Une fois ces précautions prises, nous pouvons aborder ce qui est au centre de Life Is Strange 2 : Faith, son histoire. Ou, plutôt, son parcours. Car, cela ne bouge pas, cette deuxième saison prend décidément la forme d’une grande balade à travers les États-Unis, son territoires et ses mœurs. Des pérégrinations pas des plus tranquilles bien évidemment, il faut s’attendre à une bonne grosse dose de rencontres et de galères, comme dans tout bon road trip. On retrouve Sean Diaz en bien mauvaise posture. Après le point culminant du précédent épisode, il est marqué dans sa chair, et moralement. Se réveiller à l’hôpital, avec un œil en moins, c’est déjà éminemment dramatique. Mais, en plus, savoir que le case suivante est le tribunal, et certainement la prison, cela ne fait qu’ajouter à l’ambiance pour le moins pesante. Bien vite, après avoir reçu son carnet par la poste, notre avatar fait une découverte qui va le pousser à prendre la poudre d’escampette : la localisation de Daniel, son jeune frère, lequel voit son don devenir de plus en plus puissant. Pour le retrouver, il va falloir s’acquitter d’un voyage jusqu’au Nevada, et une Église pour le moins inquiétante.

Life Is Strange 2 : Faith est, jusqu’ici, le meilleur épisode de cette seconde saison. Si l’on ne doit surtout pas parler de film interactif (pour comprendre la différence, on vous conseille notre test d’Erica), l’écriture du soft atteint un équilibre assez exemplaire entre velléités cinématographiques et réflexes vidéoludiques. Une fois évadé de l’hôpital, c’est un véritable parcours du combattant qui attend Sean. Si le thème de l’expiation n’est pas totalement au centre du scénario, on sent tout de même que DONTNOD cherche à donner aux retrouvailles un arrière-goût de calvaire. Comme dans un western de Sergio Corbucci, le personnage principal doit faire face à des épreuves symboliques, le poussant aussi à surpasser ses propres limites. Traverser le désert, avaler une couleuvre aussi grosse que le racisme, faire confiance (ou pas) à un routier, et d’autres surprises que nous n’effeuillerons pas ici, cela renvoie toujours vers l’état d’esprit de l’avatar, son évolution depuis le tout début de son cheminement. Et celle du joueur, par la même occasion.

Sean en plein parcours du combattant

image gameplay life is strange 2 faith
Un véritable chemin de croix.

Life Is Strange 2 : Faith porte idéalement son sous-titre. Tout est question de foi ici, que ce soi en son prochain, ou dans les excès qu’elle peut provoquer. Attention, il n’est nulle envie, chez les scénaristes, de s’abandonner à la bassesse d’une critique catégorique du concept de religion. C’est stipulé à plusieurs reprises, les croyants ne peuvent jetés en pâture du même sac, ce qui fonctionne d’ailleurs avec toutes les subtilités humaines qui composent nos êtres. La réunion entre Sean et Daniel va devoir passer par un combat pas autant mystique que psychique : il est temps de confirmer, ou de prendre à revers, tout ce qui a poussé vos prises de décisions. On ne spoilera rien, sachez simplement que l’on a été plusieurs fois face à des dilemmes véritablement moraux, capables de carrément remettre en cause notre vision de certains éléments scénaristiques.

Ajoutons que le rythme de Life Is Strange 2 : Faith s’avère une grande réussite. Si l’on peut regretter certains tics dans les jeux signés DONTNOD, comme des idées de gameplay pas toujours poussées à leur paroxysme, il est indéniable que le courage fait partie de l’ADN du studio. On en veut pour preuve ces moments d’attente, sciemment proposés par les développeurs, dans le but de souligner des émotions diverses. Ici, on parle de réelle mise en scène, de choix de réalisation, qui surprennent positivement. Par contre, on se doit aussi de remarquer que les phases de gameplay se font plus classiques. Si l’on excepte un check de la vision de Sean, en début d’épisode, par la suite nous n’avons plus ce genre d’activité. On sent qu’il est temps de faire place nette à des choix importants, à répercussions décisives. Sachez aussi que ce segment est un chouïa plus court que les autres : il faut trois heures afin de le boucler.

Côté technique, Life Is Strange 2 : Faith est dans la droite lignée de ses prédécesseurs. On a, donc, des textures inégales, comme cette photo dans le camion. Aussi, les animations restent plutôt soignées pour ce qui est des personnages principaux, mais c’est un peu moins le cas chez les protagonistes secondaires. La direction artistique reste, quant à elle, une totale satisfaction. On pensera au passage dans le désert du Nevada, en bord de route : l’image (éclairage, environnement) se révèle d’une qualité impeccable. Enfin, le travail de Jonathan Morali, côté ambiance sonore, est toujours aussi important. Et les doublages originaux figurent parmi les points forts du titre.

Note : 16/20

Life Is Strange 2 est entrain de réussir son pari, et cet épisode Faith apporte une sacrée pierre à l’édifice. On n’en pouvait plus de patienter, après le point culminant du précédent épisode, et les événements ici décrits sont à la hauteur de nos fortes attentes. On assiste à des retrouvailles difficiles, émouvantes mais pas geignantes, qui se méritent au terme d’un véritable parcours du combattant. Rendez-vous dans quelques mois pour la fin de cette bien belle histoire.

Retrouvez aussi nos autres tests de Life Is Strange 2 : Roads, Rules et Wastelands.

Auteur

  • Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015. Manque clairement de sommeil.

8/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *